Warning: Use of undefined constant REQUEST_URI - assumed 'REQUEST_URI' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/5af2cc74863d937a58cc1a98cbbf1dc0/cp/wp-content/themes/evonews/functions.php on line 73
Violences et xénophobie : "Bomoko Unity" en appelle à l'apaisement et aux palabres — Congo Profond
Now Reading:
Violences et xénophobie : “Bomoko Unity” en appelle à l’apaisement et aux palabres
Full Article 2 minutes read

Violences et xénophobie : “Bomoko Unity” en appelle à l’apaisement et aux palabres

Bomoko Unity, une structure regroupant en sont sein plusieurs catégories de jeunes dont des leaders d’opinion, des entrepreneurs, des artistes, etc. a élevé la voix suite aux événements qui se déroulent en Afrique du Sud ces dernierd temps.

Cette organisation condamne ces actes de xénophobie qui se sont déroulés au pays du prix Nobel de la paix, Nelson Mandela.

Sur fond de son objectif majeur d’éveil des consciences des jeunes sur l’unité et de banir les anti-valeurs au sein de nos sociétés, Bomoko Unity rappelle aux jeunes africains que ” c’est dans l’unité et la paix que nous allons être fort et développer nos sociétés !”. ” D’ailleurs c’est la signification de BOMOKO UNITY qui veut dire UNION en lingala et anglais”, a fait savoir son coordonnateur Iris Basuabu, ce mardi 10 septembre 2019 à CONGOPROFOND.NET.

Par ailleurs, Bomoko Unity conscientise les jeunes, en particulier de la RDC et du monde en général, de ne pas revendiquer via les casses et violences des investissements sud africains ni à l’endroit de nos frères sud-africains. ” Car comme nous disons toujours à Bomoko Unity qu’un jeune qui casse et brûle ou pille, c’est en même temps casser et brûler son avenir sans le savoir.
C’est pourquoi la coordination de Bomoko Unity, cherche à entrer en contact avec l’ambassade sud-africaine à Kinshasa et les investisseurs sud-africains installés en RDCongo pour mener des actions afin d’appeler au calme pour un avenir meilleur de nos relations entre Etats…”, a martelé Iris Basuabu convaincu que la violence ne résoud rien.

” Tout fini toujours pas le dialogue, même les grandes guerres de ce monde. En Afrique nous sommes habitués aux palabres quand il y a un problème”, a-t-il conclu.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code

Input your search keywords and press Enter.
%d blogueurs aiment cette page :