Connect with us

Actualité

Violation de l’état d’urgence sanitaire : les organisateurs des marches anti-Malonda dans le collimateur de la justice !

Published

on

Le gouvernement de la République démocratique du Congo n’a pas digeré ce qu’il qualifie de violation de l’état d’urgence sanitaire décreté en marge de la pandemie de Coronavirus. La dernière de ces initiatives, convient-il de rappeler, a été concoctée, le lundi à Kinshasa et ailleurs, par des partis politiques membres de la plateforme « Lamuka » et des organisations de la societé civile contre l’entérinement de Ronsard Malonda comme président de la Ceni.

Le gouvernement a exprimé son regret à travers une réunion que le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a tenue ce 13 juillet, et à laquelle ont pris part de hautes personnalités de la République qui s’intéressent à la securité, notamment le Vice-Premier ministre et ministre de l’Interieur, sécurité et affaires coutumières, le ministre d’Etat ministre de la Décentralisation et reformes institutionnelles, le ministre d’Etat de la Communication et des médias, ministre de la Défense et des anciens combattants, le ministre des Droits humains, le secrétairegénéral du gouvernement central, le gouverneur de la ville de Kinshasa, ainsi que les responsables civils et militaires de services de sécurité.

Dans le compte-rendu lu pour la presse par le vice-premier ministre de l’interieur, secirité et affaires coutumières, le gouvernement a exprimé son inquiétude face à « la volontée délibérée de la part des organisateurs de la marche, d’exposer la population à la contamination au coronavirus ».

Pour le gouvernement, ces rassemblements consituent une volonté manifeste d’exposer la population au risque de la propagation de la Covid-19. Le gouvernement considère cela comme une violation flagrante de l’état d’urgence sanitaire décrété par le chef de l’Etat. Il le déplore et condamne.

Gilbert Kankonde, le vice-premier ministre et ministre de l’intérieur, a également fait savoir que les participants à cette réunion autour de Sylvestre Ilunga Ilunkamba ont réaffirmé « la decision prise précédemment de voir les auteurs de pareils actes être interpelés et traduits en justice ».

Emile Yimbu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

Actualité

Kibali Gold Mine : Dr Mark Bristow dévoile les défis de l’an 2023 

Published

on

Le leadership de la société d’exploitation d’or Kibali Gold Mine a animé, ce lundi 30 janvier 2023, sa 47ème conférence de presse trimestrielle afin d’éclairer l’opinion publique sur ses activités en RDC. 

En somme, a rappelé Dr Mark Bristow, les investissements de Kibali en RDC, depuis 2009 à ce jour, dépasse les 4,4 milliards de dollars américains. A l’en croire, la plus grosse part, soit 2,36 milliards USD, a été consacrée au paiement aux entrepreneurs et fournisseurs. 1,21 milliard USD a permis de payer les redevances, impôts et permis d’exploitation. Quant aux salaires, ils ont bénéficié d’une enveloppe de plus de 610 millions USD, alors que 194,7 millions USD ont permis de construire des infrastructures et de soutenir les communautés locales.

Fort de ses solides performances et réalisations de 2022, Kibali va continuer, en 2023, à se concentrer sur l’extension de la durée de vie de la mine de Kibali avec des programmes d’exploration et de conversion des ressources de classe mondiale à Kibali.

Cette société, affirme son numéro 1, poursuivra, durant cette nouvelle année, l’exploration pour des réserves supplémentaires afin de remplacer les ressources épuisées.

Elle tient à augmenter l’automatisation au sein de sa mine souterraine avec l’installation du Multi-Lite à tous les niveaux de la mine souterraine.

Kibali promet de poursuivre le perfectionnement professionnel des Congolais afin d’augmenter le nombre de dirigeants et techniciens nationaux.

Il va compléter le PAR (Plan de Réinstallation) Kalimva/lkamva et développer des programmes économiques alternatifs dans les zones de Watsa/Durba et étendre son partenariat avec les agences de développement (USAID, GIZ).

 » Nous allons renforcer notre partenariat avec les entrepreneurs locaux et dynamiser la frontière économique déjà établie et continuer à établir des partenariats avec les communautés et maintenir notre licence sociale d’exploitation », a conclu le Dr Mark Bristow.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising