Dev Solaire

Connect with us

À la Une

Vandalisme, bâillonnement des débats démocratiques, etc. : le FCC en colère contre l’UDPS et LAMUKA !

Published

on

Trop c’est trop, a lancé Nehemie Mwilanya, coordonnateur du Front commun pour le Congo( FCC), face aux actes de vandalisme constatés ces derniers jours à Kinshasa qu’il attribue aux militants de l’UDPS et à la coalition LAMUKA.

Face à la presse ce mercredi 24 juin 2020, le 1er des lieutenants de Joseph Kabila, au nom du FCC promet de réserver des réponses proportionnelles à la gravité des faits au niveau tant judiciaire, parlementaire et politique.

Ces actes, a-t-il souligné, touchent l’institution parlement, depuis déjà quelques jours.

“l’Institution Parlement a été empêchée de siéger et maintenant ces actes d’empêchement deviennent récurrents de la part de la même formation politique au pouvoir faisant usage de ses militants bien conditionnés et qui empêchent les députés et sénateurs de faire leur travail pour lequel ils ont été élus par le peuple”, dénoncé l’ancien directeur de cabinet de Joseph Kabila Kabange devant les chevaliers de la plume et du micro.

Face à ce comportement de l’Union pour la démocratie et le progrès social, Néhémie Mwilanya Wilondja a estimé que le FCC qui a consenti des sacrifices inimaginables à travers des concessions politiques et des privations personnelles de son leader ne peut jamais accepter ce retour éhonté au baillomement des libertés fondamentales dont celle des débats démocratiques et républicains au sein des institutions au profit de la pensée unique de la confiscation de tous les pouvoirs entre les mains d’un seul homme.

Rien ne peut justifier le banditisme contre les députés, sénateurs et cadres du FCC, dit Néhémie Mwilanya.

À l’en croire, les députés nationaux lors du débat avaient massivement voté ces 3 propositions de lois initiées par Minaku et Sakata pourqu’elles soient déclarées recevables.

D’après les dernières informations, rapportent les sources proches de ce dossier, ces 3 propositions des lois sont déjà sous examen à la commission politico-administrative et juridique de l’Assemblee Nationale.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

code

error:
%d blogueurs aiment cette page :