Connect with us

À la Une

UPN : après 2 jours de vive tension, le comité de gestion suspendu !

Published

on

A la suite des manifestations sanglantes qui ont troublé la quiétude à l’Université pédagogique nationale (UPN), le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire, Steve Mbikayi, a décidé de suspendre, ce mardi 12 février, le comité de gestion de cette institution d’enseignement universitaire. Ce, précise-t-il, jusqu’a nouvel ordre.

D’ores et déjà, annonce le ministre, une commission d’enquête est mise en place pour faire la lumière sur cette situation.

Il convient de souligner que des membres du corps scientifique manifestaient pour exiger le paiement de plus de trois mois d’arriérés de salaire.

Des enseignants dispersés mardi à coup des gaz lacrymogènes, 1 blessé grave

C’est une atmosphère tendue qui a régné à l’Université pédagogique nationale (UPN).
Des accrochages ont opposé ce mardi, les enseignants à un groupe de « brigadiers universitaires », avant l’intervention de la police à coups de gaz lacrymogène.

Ces enseignants , indique-t-on, exigent le départ « immédiat » du comité de gestion pour megestion et réclament aussi le paiement de neuf mois de prime de transport.

Le comité, selon les manifestants, s’illustrait plutôt par des sanctions et suspensions injustifiées à l’endroit des scientifiques qui réclamaient leurs droits.

Ils veulent aussi le paiement de la prime interne appelée frais de transport parce que ça fait neuf mois qu’elle n’est pas été payée.

Les manifestations pacifiques ont commencé lundi.

” Mais le comité de gestion a fait appel aux “kulunas” composés des étudiants qui ont agressé les scientifiques. Un collègue assistant est d’ailleurs blessé, nous l’avons dépêché à l’hôpital. La police a jeté le gaz lacrymogène au sein de l’université », indique un assistant qui a requis l’anonymat

Il convient de souligner que Steve Mbikayi, ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire, s’est rendu ce même mardi à l’UPN, selon la même source.

Notons que durant deux jours, les activités académiques sont restées paralysées dans cette institution universitaire.

Elsyno/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kasumbalesa : L’EPST Haut Katanga 1 déclenche la campagne d’assainissement en milieu scolaire, le Maire de la ville donne le go

Published

on

Ce mercredi 21 février 2024, le maire de la ville de Kasumbalesa, Maître André Kapampa, a lancé la campagne d’assainissement en milieu scolaire dans l’enceinte de l’école primaire Nyali de la Sodimico.

Ce projet, initié par l’EPST Haut Katanga 1, vise les écoles publiques et consiste en la désinfection des installations sanitaires afin de prévenir les différentes maladies liées à l’hygiène scolaire.

Dans son discours, le maire de la ville de Kasumbalesa a rendu un vibrant hommage au Président de la République démocratique du Congo pour la mise en place de la gratuité de l’enseignement primaire. Il a également exprimé sa gratitude envers la Division provinciale de l’EPST Haut Katanga 1 pour son initiative de soutien aux écoles publiques en partenariat avec l’Office Humanitaire pour la Communauté Africaine (OHCA) dans l’assainissement des milieux scolaires, y compris les salles de classe et les toilettes. André Kapampa a souligné l’importance de cette initiative pour la protection sanitaire des enfants, notamment en cette période où la ville est confrontée à une épidémie de choléra. Il a appelé les responsables des écoles à s’investir pleinement dans ce projet.

Le sous-proved a confirmé que ce projet, qui débute gratuitement dans les écoles publiques, sera également étendu au secteur privé.

Joseph Malaba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte