Connect with us

À la Une

UPJ : Francine Muyumba a opté pour le Sénat !

Published

on

Consécutivement à son élection comme sénatrice de la province du Haut-Katanga, la sénatrice Francine Muyumba a annoncé ce jeudi 25 avril 2019 sa démission de son poste de Présidente de l’Union Panafricaine de la Jeunesse ( UPJ). Ceci, en présence du Vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Alexis Thambwe Mwamba et du Comité exécutif de l’UPJ.

A l’occasion du point de presse, elle a déclaré : « au regard de mes nouvelles obligations comme sénatrice, j’ai pris la lourde décision de prendre ce jour congé de l’UPJ. Je vous annonce donc ma démission au poste de Présidente de cette organisation continentale de la jeunesse africaine ».

Francine Muyumba a également profité de cette occasion pour remercier tous les chefs d’Etats et des Gouvernements africains de l’avoir soutenu durant ses deux mandats à la tête de l’UPJ et de l’avoir accompagné dans ses efforts à améliorer les conditions de vie des jeunes africains.

Elle a en outre annoncé la création d’une Fondation militant pour la cause des jeunes africains et la mise en place d’une structure d’anciens leaders de l’UPJ.

Dans son discours d’adieux, Francine Muyumba a rappelé quelques réalisations alors a la tete de l’UPJ : la mise en place du Fonds africain du développement de la Jeunesse ; l’institution des Fonds nationaux pour l’entrepreneuriat des jeunes; d’importantes décisions en faveur de la jeunesse africaine auprès des Chefs d’Etat et des Gouvernements ; la tenue annuelle du Forum des jeunes durant les sommets de l’Union africaine ; plusieurs protocoles signés entre les jeunes africains et ceux du monde entier ; des tribunes d’expression de la jeunesse africaine au cours des Assemblées générales des Nations Unies à Genève et à New-York ; et l’expression de la Jeunesse africaine durant les sommets de la Francophonie. Une sorte de bilan !

Pour sa part, le Vice-premier ministre ministre des Affaires étrangères, Alexis Thambwe Mwamba, a pris acte de cette décision. Il a fecilité Francine Muyumba d’avoir dirigé avec brio l’UPJ, faisant ainsi la fierté de la RDC et portant haut son étendard.

Pour rappel, Francine Muyumba a été élue Prèsidente de l’UPJ en novembre 2014, puis réélue en décembre 2017. Son mandat devrait normalement pendre fin en 2020.

MUAKAMU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising