Connect with us

À la Une

Union Sacrée : Palu et Alliés préparent leur contribution au programme en cours d’élaboration

Published

on

L’Union Sacrée de la Nation voulue par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi prend de plus en plus forme. Dans les différents états majors politiques, l’on se met déjà en ordre de bataille. C’est le cas du regroupement politique PALU et Alliés.

En effet, après le ralliement à la vision du cinquième président de l’histoire de la République Démocratique du Congo, le regroupement politique PALU et Alliés s’est réuni ce lundi 28 décembre 2020 autour de Godefroid Mayobo et Elvis Mutiri Wa Bashara. Il était question, au cours de cette réunion, de préparer la contribution du regroupement au programme de l’Union Sacrée en cours d’élaboration.

“Il était question au cours de cette réunion d’harmoniser les vues entre les alliés et le Palu sur la conduite à prendre. D’abord en faisant l’identification des élus qui ont adhéré à l’Union Sacrée et nous nous sommes rendus compte que nous étions majoritaire. Ensuite savoir, quelles sont les propositions concrètes que le regroupement politique cette fois-là dans une unité de pensée et d’actions, quelles sont les idées forces que le Palu et alliés vont proposer au Chef de l’État de manière à ce que cette dynamique de l’Union Sacrée soit effectivement une machine majoritairement capable d’apporter les solutions pour le bien-être de la population”, a déclaré le député national Elvis Mutiri Wa Bashara, président de l’ADR, parti allié du Palu au sortir de la réunion.

Bien avant, en date du 10 décembre 2020, le Palu dans un communiqué signé par Godefroid Mayobo avait jugé correct, profond et sérieux le diagnostic posé par le Président de la République dans son adresse à la Nation du 06 décembre dernier.

Cependant, le parti cher à Antoine Gizenga dit approuver, dans l’agenda annoncé par le président de la République, les objectifs y affichés à savoir : le renforcement de la démocratie et de l’État de droit, le combat contre la corruption, les violences faites aux femmes et aux enfants, la lutte contre le détournement des deniers publics et contre l’insécurité physique et judiciaire, la promotion du travail et de l’emploi ainsi que la lutte contre la pauvreté et la précarité pour le plus grand nombre.

Pour le PALU, le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi a raison d’en appeler à une mobilisation générale, appelée Union Sacrée de la Nation, de toutes les capacités nationales pour enfin commencer à s’attaquer de manière sérieuse et efficace à tous les problèmes de base qui empêchent la Nation congolaise de décoller et qui installent dans celle-ci la désespérance et l’absence de perspective heureuse pour son peuple.

Il sied de noter que plusieurs cadres et députés nationaux ont pris part à cette réunion. Parmi les élus, il y a eu Elvis Mutiri Wa Bashara, Patrick Muyaya.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central «DGRKAC» : La Commission Kayombo dédouane le gouverneur sortant John Kabeya de l’enquête

Published

on

La gestion du gouverneur sortant du Kasaï Central, John Kabeya Shikayi, n’a pas fait l’objet d’une enquête de l’Assemblée provinciale. C’est ce qu’a révélé le député provincial Bob Kayombo, président de la Commission spéciale mise en place par l’organe délibérant du Kasaï Central pour enquêter sur la gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central, «DGRKAC». Il l’a dit dans une interview accordée à la presse au lendemain de l’adoption des recommandations issues de cette enquête, le vendredi 14 Juin.

D’après cet élu de Kazumba, le travail effectué par sa Commission a été sapé. Bob Kayombo s’indigne de constater que les responsables directs cités dans son rapport ne soient pas mis en justice et parle d’un acharnement de certains élus provinciaux sur la personne de John Kabeya Shikayi.

” L’enquête que nous avons menée ne concerne nullement la gestion du Gouverneur Kabeya. J’ai été sidéré, séance tenante, de voir certains députés provinciaux citer le Gouverneur sortant et estimer qu’il soit déféré devant la justice pour des raisons que j’ignore jusqu’à présent. Mes regrets c’est de voir les dirigeants de la DGRKAC que nous devrions blâmer être blanchis pour des raisons inavouées. Mais les gens qui n’ont même pas fait objet d’une enquête soient assimilés aux gestionnaires directs de la DGRKAC. Nous n’avons pas enquêté sur la gestion du gouverneur Kabeya…”, explique-t-il sous un ton fort.

Concernant la gestion de la DGRKAC qui a fait l’objet de l’enquête de sa Commission instituée par la Première institution du Kasaï Central, le député Bob Kayombo s’est indigné des révélations recueillies lors de cette enquête et met plutôt en cause l’équipe dirigeante de cette régie financière provinciale.

On ne peut pas accepter que notre seule source de revenus soit dirigée avec légèreté et amateurisme. Nous avons constaté un dysfonctionnement dans l’appareil de gestion de cette régie, commençant par la Direction générale jusqu’aux agents commis aux postes de péages. Nous sommes allés sur terrain, où les agents se servent à souhait les fonds de l’État. Il y a eu exactement des détournement sûrement, les fonds perçus dans les centres Kazumba et Luiza n’ont pas été tracés.”, martèle-t-il.

Pour rappel, c’est après son départ de Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central le 30 avril passé, qu’un cafouillage a été constaté dans la gestion de la régie financière entretenue, d’une part, par le ministère provincial des Finances, les responsables de la DGRKAC et le gouverneur ad intérim.

J.M.(C.P.)/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte