mbet

Connect with us

Actualité

UA : Moussa Faki Mahamat mis en quarantaine

Published

on

Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, est actuellement “en quarantaine” après que l’un des membres de son équipe a été testé positif au nouveau Coronavirus, a-t-on appris vendredi d’une source interne à l’UA.

Le membre de la Commission touché est un Mauricien de 72 ans qui est rentré à Addis-Abeba, siège de l’organisation continentale, en provenance de la République démocratique du Congo (RDC) le 14 mars, a par ailleurs indiqué la ministre éthiopienne de la Santé, Lia Tadesse, dans un communiqué. Le communiqué, qui ne mentionne pas le lien entre le patient mauricien et l’UA, précise que six personnes ayant été en contact avec le septuagénaire sont “sous surveillance”.

M. Faki, qui est à la tête de l’organe exécutif de l’Union africaine, a été en contact avec le patient, a indiqué à l’AFP la source interne à l’organisation, qui a requis l’anonymat. “La personne travaille au sein du bureau du président (de la Commission). Le président et ses principaux conseillers font partie des contacts qui observent une quarantaine”, a précisé cette source.

Jusqu’à présent, seul un membre de l’UA avait été testé positif au Covid-19, selon une note envoyée en interne vendredi et consultée par l’AFP.

En réponse à la pandémie, l’UA a ordonné à la plupart de ses employés de travailler à la maison. Les employés qui reviennent à Addis-Abeba depuis des pays infectés “devraient rester à la maison”, précisait la note.

CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Ituri : Peine de mort et radiation de l’armée pour des militaires impliqués dans la vente d’armes aux miliciens !

Published

on

La cour militaire de l’Ituri a rendu son verdict, ce vendredi 27 mai, dans le procès ventes d’armes et munitions aux groupes armés dans la province de l’Ituri.

Parmi les 15 prévenus poursuivis pour association des malfaiteurs, participation aux mouvements insurrectionnels et crime de guerre par meurtre, 13 ont été condamnés et 2 autres acquittés pour insuffisance de preuves.

Sur la liste des condamnés, on y retrouve 8 militaires FARDC dont 3 officiers. Ils sont condamnés à des peines de mort et sont radiés définitivement de l’armée. Parmi eux, le lieutenant-Colonel Kalegamire Marcel.

Afoyo Deogratias et Makusi Lotsove, deux autres civils poursuivis pour les mêmes faits, ont également été condamnés à des mêmes peines.

Bénéficiant de circonstances atténuantes, les prévenues Biwaga et Michiline Yenga ont toutes deux écopé de 10 ans de service pénale principale et sont sommées au payement de 250 000 FC de frais d’instance.

Ces condamnés, désormais locataires officiels de la prison centrale de Bunia, disposent de 5 jours pour interjeter appel.

Cependant, sur la liste des acquittés, l’on retrouve un officier militaire et un civil. Il s’agit du major Ngoy Kabulo et le taximan Muloko Bongi Dieudonné dont la moto sera aussi restituée.

Un arrêt de la cour salué par certains habitants de la ville de Bunia. Nombreux estiment que la poursuite des audiences contre les personnes impliquées dans l’insécurité en Ituri et leur condamnation serviront d’exemples pour les autres qui pourront éventuellement s’engager dans cette pratique.

A signaler que ce procès très médiatisé a été ouvert depuis le 25 avril 20220.

Verite Johnson/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising

K-WA Advertising