Connect with us

Actualité

Tueries à l’Est : KATUMBI exhorte la population à dénoncer les suspects et de faciliter aux FARDC la traque

Published

on

Dans un communiqué de presse rendu public ce dimanche 03 janvier 2021, le président de “Ensemble pour la République” Moïse Katumbi a condamné les attaques meurtrières perpétrées par les groupes armés (ADF), le 31 décembre 2020, dans le territoire de Beni au Nord-Kivu.

“Nous pleurons la mort de 22 compatriotes massacrés le 31/12 à Tingwe & Kamungu. C’en est trop ! Notre incapacité à mettre un terme à ces tueries est insupportable. Une solution définitive doit être trouvée pour anéantir les tueurs & pacifier durablement notre pays”, a-t-il écrit dans ce communiqué.

À lui de dénoncer : “Aucune motivation politique, aucun intérêt économique, rien ne peut expliquer une telle barbarie. Une fois de plus, une fois de trop, notre pays est humilié, nos institutions discréditées, notre armée défiée et nos élites déshonorées”.

Par ailleurs, présentant ses condoléances aux familles des victimes, le Chairman du TP Mazembe a exhorté la population congolaise dans cette partie du territoire national à plus de vigilance pour dénoncer les suspects et détecter tous les indices susceptibles de faciliter aux FARDC la traque et l’anéantissement de ces assaillants.

Pour lui, de tels crimes sont imprescriptibles et que tôt ou tard les auteurs et les commanditaires seront poursuivis et sanctionnés avec sévérité.

Évoquant le caractère sacré de la vie humaine prévu dans la constitution de la République démocratique du Congo, Moïse KATUMBI rappelle qu’il relève de la responsabilité de l’autorité publique de garantir le droit à la vie de chaque Congolais, d’assurer la sécurité des populations sur toute l’étendue du pays. Pour lui, il y va de la crédibilité des institutions et de la dignité de notre peuple.

MUAKAMU/CONGOPROFOND.NET