Connect with us

Société

Tshopo : le tronçon Kisangani-Niania long de 340 km dans un état de détérioration avancée sur la RN4

Published

on

Effectuer un voyage par camion sur cette route devient un parcours de combattant pour toute personne qui l’emprunte.

L’axe routier Kisangani – Niania, long de 340 km sur la nationale numéro 4, se trouve présentement dans un état de détérioration avancée rendant ainsi difficile la circulation des gros engins, a rapporté, ce mercredi 13 octobre à Congo profond.net, un voyageur .

Selon lui, deux grands bourbiers se sont formés au niveau des PK 79 et 175 où les 10 bus Transco, don du chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo offert à la province du Haut-Uélé, se sont embourbés à deux fois avant d’atteindre la cité de Niania, en provenance de Kisangani pour Isiro dans la province du Haut-Uélé.

Plusieurs autres gros camions restent bloqués à ce niveau à cause de l’état actuel de cette route. Il faut au moins 8 heures de temps pour surmonter les flaques d’eau afin de continuer le chemin.

Il sied de rappeler que Niania est une localité frontalière qui sépare la province de la Tshopo à celle du Haut-Uélé et de l’Ituri, plus précisément au poste de contrôle de Avakubi.

Junior Ledy/Congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Société

Dépasser les diplômes : Les compétences essentielles pour un impact réel dans la société

Published

on

Dans un monde où les titres académiques abondent, il est impératif de remettre en question le véritable sens des qualifications dans les domaines scientifiques, pédagogiques, de la santé, de la gestion et de la défense de l’intérêt général. Au-delà des diplômes, la clé réside dans des compétences plus profondes, souvent négligées mais cruciales pour servir efficacement le bien-être collectif.

En République Démocratique du Congo, l’émergence des surdiplômés soulève des questions troublantes. Ces individus, paradoxalement, peuvent devenir des criminels relationnels, s’accrochant à leurs titres pour asseoir une caste d’auto-sécurisation mutuelle. Mais la vraie valeur réside-t-elle dans une accumulation de diplômes ou dans la capacité à agir pour le bien commun ?

Les qualités indispensables pour véritablement impacter la société vont au-delà des parchemins. L’empathie, la collaboration, l’adaptabilité, l’intégrité et une vision holistique sont essentielles pour transformer des connaissances académiques en actions concrètes et positives. Il est temps de dépasser la simple accumulation de diplômes pour privilégier des compétences authentiques au service de tous.

En fin de compte, la véritable richesse réside dans la manière dont ces connaissances sont mises en œuvre pour le bien-être collectif, et non dans les titres qui ornent les murs. Il est temps de repenser notre approche de l’éducation et de la profession pour créer un impact durable et significatif dans nos communautés.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte