Dev Solaire

Connect with us

À la Une

Tshikapa : un jeune homme tué par un soldat garde de la société chinoise CJIC

Published

on

 

Un travailleur de la société chinoise China Jagxy Internationale coorporation (CJIC), non encore identifié, a été tué par balle réelle, le mercredi 14 octobre 2020 dans le camp habité par les Chinois à Kakumba, village situé à 62 kilomètres de Tshikapa dans la province de Kasaï.

Selon l’un de ses collègues travailleurs joint au téléphone par Congo profond.net, plus de 300 travailleurs venus de Katalyi exigeaient leur prime mensuelle de septembre à cette société, et ils ont ont été virés depuis début octobre et n’ont donc pas obtenu ladite prime jusqu’à ce jour.

“Nous sommes venus réclamer notre salaire depuis la semaine dernière, le Chinois Deng, un responsable de la société, nous a promis de payer le lundi dernier. Mais arriver le lundi, il a renvoyé ça au mercredi. Et quand nous sommes venus le mercredi, il n’a pas tenu sa promesse au nom de la société. Quand nous avons commencé à faire du bruit, un soldat est venu nous chasser et a tiré des balles en l’air, et nous nous sommes dispersés. Il ne s’est pas arrêté là, mais nous a poursuivi jusqu’à tirer d’autres balles qui a touché l’un de nous à la nique”, a-t-il témoigné.

Le corps sans vie du jeune homme fauché, non encore identifié, a été acheminé à la morgue de l’hôpital général de référence de Tshikapa dans la commune de Tshibumba. Ce drame intervient à moins d’une semaine de la grève lancée par les employés de cette société qui réclament leurs salaires.

Ces travailleurs ajoutent par ailleurs que certains d’entre eux sont virés sans percevoir leur decompte final, alors qu’ils avaient déjà signé des contrats.

Malgré cette situation qui a même coûte une vie humaine, l’executif provincial du Kasaï conduit par le gouverneur Dieudonné Pieme n’a toujours pas réagi !

Clementus Lusamba Lua Mbombo à Tshikapa Congo profond.net

%d blogueurs aiment cette page :