Connect with us

À la Une

Tribune: Probable fusion entre Deutsche Bank et Commerzbank. Quel impact sur les banques congolaises?( par Arnold Keba Michity, spécialiste en Intelligence économique)

Published

on

Les rumeurs allaient déjà bon train depuis quelques semaines. C’est dans un communiqué publié  le dimanche 17 mars que la Deutsche Bank, premier groupe bancaire allemand, a confirmé des discussions en vue d’une fusion avec Commerzbank, sa dauphine. L’éventuel mariage entre les deux premières  banques allemandes  créerait la troisième banque européenne, derrière les français  BNP Paribas et Crédit agricole.
Quel impact pour les banques congolaises ?
L’on se souvient courant 2016, à l’instar des plusieurs groupe bancaires internationaux, la Deutsche Bank décidait également de se retirer du marché africain et notamment en RDC. La banque, qui traverse déjà  plusieurs  années en perte, était entre autre empêtrée dans plusieurs scandales juridico-financière.
 Elle s’est alors livrée à une stratégie de-risking (réduction des risques), une pratique qui consiste à se désengager, sous la pression des régulateurs  ou du marché, des pays où le risque pays et surtout le risque AML/FT sont élevés.
 Dans ce contexte, l’Afrique n’a pas été épargnée et cela a un impact sur la correspondance bancaire.
Un de-risking sur le continent  du groupe qui va naitre de cette fusion est à redouter.
Après le départ de la Deutsche Bank, plusieurs banques africaines s’étaient retournées vers Commerbank pour maintenir leur correspondant Banking, notamment en Euro. Quoi qu’encore au stade embryonnaire, ce rapprochement entre les deux géants financiers allemands pourrait porter préjudice au secteur financier congolais qui peine déjà actuellement en ce qui concerne le compliance et la lutte contre le blanchiment des capitaux.
En effet, les intentions de fusion sont beaucoup de l’apanage de Deutsche Bank qui prend plus de leadership dans le dossier et qui devrait, en cas de matérialisation, imposer son business model. Et au vu des récents recentrages de ses activités et de son attitude envers l’Afrique, un de-risking sur le continent  du groupe qui va naitre de cette fusion est à redouter.
Arno KebaM., spécialiste de l’ intelligence économique
Trouver d’autres correspondants, notamment pour la compensation en Euro. Bien que CITI soit le grand correspondant des banques congolaises, trois de plus grosses institutions ont CommerzBank parmi les principaux Correspondants. La liquidité détenue par les banques congolaises auprès de commerzbank  représente  au moins 7% des avoirs interbancaires congolais.
Cela signifie également que les banques congolaises concernées devront trouver d’autres correspondants, notamment pour la compensation en Euro, dans ce contexte de plus en plus exigent en matière de compliance. Par conséquent, un arrimage en cas de fusion au profil de risque de la Deutsche Bank ne peut que être dommageable pour le secteur bancaire congolais, déjà à la peine quand il s’agit de trouver des correspondants de taille.
Arnold Keba Michity
(Expert en Banque et Finance
Président du Conseil du ThinkTank CEVIST, spécialisé en intelligence économique)

There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kasumbalesa : L’EPST Haut Katanga 1 déclenche la campagne d’assainissement en milieu scolaire, le Maire de la ville donne le go

Published

on

Ce mercredi 21 février 2024, le maire de la ville de Kasumbalesa, Maître André Kapampa, a lancé la campagne d’assainissement en milieu scolaire dans l’enceinte de l’école primaire Nyali de la Sodimico.

Ce projet, initié par l’EPST Haut Katanga 1, vise les écoles publiques et consiste en la désinfection des installations sanitaires afin de prévenir les différentes maladies liées à l’hygiène scolaire.

Dans son discours, le maire de la ville de Kasumbalesa a rendu un vibrant hommage au Président de la République démocratique du Congo pour la mise en place de la gratuité de l’enseignement primaire. Il a également exprimé sa gratitude envers la Division provinciale de l’EPST Haut Katanga 1 pour son initiative de soutien aux écoles publiques en partenariat avec l’Office Humanitaire pour la Communauté Africaine (OHCA) dans l’assainissement des milieux scolaires, y compris les salles de classe et les toilettes. André Kapampa a souligné l’importance de cette initiative pour la protection sanitaire des enfants, notamment en cette période où la ville est confrontée à une épidémie de choléra. Il a appelé les responsables des écoles à s’investir pleinement dans ce projet.

Le sous-proved a confirmé que ce projet, qui débute gratuitement dans les écoles publiques, sera également étendu au secteur privé.

Joseph Malaba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte