Connect with us

non classé

Tribune : Après Mobutu, le Congo a une nouvelle fois à sa tête un vrai passionné du ballon rond ! ( Thierry Kambundi)

Published

on

Ceux qui connaissent le Président de la République ou qui ont déjà eu, comme moi, quelques mois avant son avènement à la magistrature suprême, l’occasion de suivre une partie de football avec lui, vous diront tous une chose : Félix Tshisekedi est un vrai passionné du football ! Un de ses proches m’a même révélé comment de fois il s’extirpait de certaines réunions présidées par son défunt père pour aller suivre du football…

Son déploiement autour du décisif match RDC- Liberia du 24 Mars dernier, en est une nouvelle preuve éloquente, tant il regorge d’importants renseignements sur la question.

Tenez : à l’hôtel des joueurs où il se rend, la veille du match, pour les encourager, le chef de l’Etat a eu un mot sur tous les joueurs ( ou presque) qu’il connaît ou suit personnellement.

À Bakambu : qu’est-ce que tu restes faire en Chine avec ton talent ? Seulement pour des millions ? Reviens vite en Europe. C’est là où tu mérites de jouer…

À Bolasie : Tu es maintenant à Anderlecht non ? Ça se passe bien je vois. Ta grave blessure appartient désormais au passé ?

À Mputu : j’ai vu ton but en Ligue des champions avec Mazembe. Très beau but ! Content de te revoir en équipe nationale…

A Fabrice Ngoma, Nelson Munganga, Padou Bompunga, Glody Ngonde et Djuma Shabani, tous joueurs de Vclub ( qu’il a reconnu de vue): Vous, je suis fâché contre vous ! Comment vous-êtes-vous fait éliminés de la sorte ? Qu’est-ce qui s’est passé ? Bo liaki bien te ? Général ( Tango fort) a pesaki bino mbongo te ? Bo loba na sanctionner ye kaka sikoyo…

À Marcel Tisserand, il a rappelé dans quel pays il jouait et même un vol qu’ils ont eu à faire ensemble une fois. « J’avais beaucoup de questions à te poser sur toi et l’équipe nationale. Mais tu as passé tout ton temps à dormir pendant le vol… »

Bref, le président a eu un mot pour tous les joueurs qu’il a salué et même pour quelques membres du staff technique.

Le dimanche 24, jour du match auquel il a assisté comme promis, il est allé jusqu’au vestiaire pour embrasser et féliciter les Léopards avec une remarque technique à Luyindama qui m’a beaucoup plus ( Félicitations, gar ! Tu es très costaud ! Très fort à la récupération. Mais tu dois travailler ta relance…)

Après le Président Mobutu, le Congo a une nouvelle fois à sa tête un vrai passionné du ballon rond !

Je relève tout ceci non pas pour le flatter -je n’en ai pas besoin- mais pour attirer l’attention des acteurs de notre football. Car, c’est maintenant qu’ils doivent saisir l’opportunité, avec la présence de Félix Tshisekedi à la tête du pays comme une chance à faire profiter au football de notre Congo.

Ce pays de foot, deux fois vainqueur de la CAN, dix fois vainqueurs des interclubs de la CAF ( Mazembe, Vclub, DCMP), ne mérite pas de rester à la traîne comme il l’est au plan des infrastructures et d’organisation de grands événements sportifs.
Ce pays de foot ne doit pas se contenter d’accompagner et de soutenir financièrement les équipes nationales et les clubs seulement lorsqu’ils participent à des compétitions. Il doit absolument développer ses infrastructures sportives, routières, hôtelières et penser à encadrer et developer réellement le talent des jeunes footballeurs qui y naissent tous les jours.

Aux dirigeants du football de profiter de sa présence pour obtenir ce qu’ils n’ont pas pu avoir avec son prédécesseur… Non pas pour eux et leurs intérêts égoïstes, mais bien pour l’intérêt du football et de la nation.
Eux qui n’ont jamais réussi à obtenir de l’Etat une subvention des championnats nationaux, un réel accompagnement dans l’encadrement des jeunes talents, des infrastructures modernes, adaptées à la pratique actuelle du football, ils ont aujourd’hui en face d’eux un président de la République qui sera plus attentif et plus concerné par ce football qu’il aime tant et dont il connaît l’impact sur la nation.

Oui, on me dira de ne pas trop rêver ! Je sais que le pays a beaucoup de priorités plus importantes que le football.

Ce que je recommande simplement, c’est que maintenant qu’il semble vous prêter oreilles et attention, osez, proposez-lui de vrais projets pour l’intérêt et le développement du football. Dites-lui ce qu’il nous faut pour que le grand Congo du football rivalise avec les meilleures nations du continent.

Au final, que le peu qui sera fait, je l’espère, le soit pour l’intérêt de la jeunesse et de ce football congolais qui nous passionne tant et, comme nous, heureusement, le Président de la République.

Thierry Kambundi, Journaliste de Top Congo FM


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

non classé

Contrôle technique des véhicules à Boma: Dr Guy Bandu apporte une bouée de sauvetage à la population 

Published

on

Alors que le gouverneur du Kongo Central travaille pour la cohésion provinciale et la promotion de l’équilibre géo-économique, beaucoup le voient d’un mauvais oeil. Guy Bandu Ndungidi a signé dernièrement un arrêté rendant obligatoire le contrôle technique de tout véhicule et matériels roulants d’occasion à l’importation, en conventionnel ou en container. La délivrance du bon de sortie des véhicules ne se fera désormais qu’après le résultat dudit contrôle. Pour l’heure, seul le port international de Boma dispose des infrastructures adéquates quant à ce.

Des faits

Plusieurs cas d’accidents signalés sur la route nationale n°1. Une situation dûe, à en croire certains témoignages, au mauvais état des véhicules. Il n’est un secret pour personne que depuis un temps circuler dans la ville de Matadi est devenu un casse-tête. Des embouteillages monstres sont observés sur les grandes artères, principalement vers l’entrée du pont OEBK, à cause des véhicules remorques se dirigeant au port MGT.

Selon les témoignages de certains déclarants, actuellement plusieurs navires sont en mouillage, des containers bloqués aux ports de transit faute d’espace à MGT.

Enfin, le Bas-fleuve avec son unique ville Boma est économiquement malade à cause de l’effondrement des activités portuaires.

Evaluant de près la situation et tenant compte des paramètres socio-économiques, le gouvernement provincial a pris l’option de s’appuyer sur l’arrêté Tsasa-di-Ntumba dans le souci de réglementer et réguler les activités économiques.

Pour rappel, cette décision fait suite à un atelier de deux jours organisé au gouvernorat avec la participation de tous les intervenants portuaires y compris les armateurs et la Fec. L’arrêté Bandu n’est que la mise en application de l’une des 26 recommandations assorties de ces assises.

De l’avis d’un juriste

Pour Me Willy Mbadi, c’est du bon droit que le gouverneur a signé cet arrêté soutenu par une forte légitimité au nom de l’équilibre économique provincial entre les deux principaux pools constituant le Kongo Central à savoir l’Est et l’Ouest. Dans tous les cas, la partie droite du fleuve Congo se réjouit et remercie le président de la République, son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi qui a enfin accompli, au travers le gouverneur du Kongo Central le Docteur Guy Bandu Ndungidi, sa promesse faite aux Bomatraciens de relancer l’exploitation du port pour l’amélioration des conditions socio-économiques de cette partie de la province. La population attend impatiemment la fin du moratoire de 45 jours pour l’application effective de l’arrêté Bandu.

Sandrine Lisingi/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising