Connect with us

Actualité

Transparence dans les Industries Extractives : le Comité exécutif de l’ITIE déterminé à faire valider la RDC

Published

on

Le Comité exécutif de l’ITIE s’est réuni le 14 juillet, dans la salle de réunion de la Vice-primature en charge de l’Environnement et développement durable. Ces échanges ont permis, à en croire le ministre d’état en charge du Plan et président dudit comité, Christian Mwando Nsimba, de faire le point sur l’état d’avancement de ce qui a été proposé comme mesures correctives visant à améliorer la transparence de l’industrie extractive, essentiellement l’industrie minière.

« Nous avons revu tout cela et nous nous sommes fixés une feuille de route pour les actions à mener de manière à ce qu’au plus tard au mois de janvier, à la prochaine revue, notre pays soit validé et agréé comme un pays qui respecte la transparence dans l’extraction des produits miniers », a-t-il expliqué.

Pour atteindre cet objectif, les membres du comité exécutif de l’ITIE-RDC dont le ministre d’état en charge du Plan, la ministre des Mines, les membres du cabinet de la vice-premier ministre en charge de l’Environnement, les représentants de la Société civile et des entreprises d’extraction minière, ont fixé le cap avec la tenue de la prochaine réunion au 18 du mois.

« Nous nous sommes dits déterminés pour que, cette fois-ci, nous soyons considérés à travers le monde comme un pays totalement transparent par rapport à l’exploitation des produits miniers », a dit le ministre Mwando.

Le président du Comité exécutif de l’ITIE-RDC a, par ailleurs, souligné que l’ITIE vérifie également les recettes réalisées dans le secteur extractif ainsi que toute l’utilisation des fonds réalisés dans ce secteur. « Et cela va nous permettre de voir par rapport aux entités territoriales décentralisées et provinces, ce que l’on fait de la redevance minière et si cette redevance est payée normalement », a-t-il souligné.

La norme ITIE, note-t-on, exige que le Comité exécutif d’un pays de mise en œuvre de l’ITIE tienne des réunions régulières pour évaluer et décider de la bonne marche du processus. C’est donc dans ce cadre que le Comité exécutif de l’ITIE-RDC s’est réuni ce 14 juillet pour discuter sur les différents points à l’ordre du jour, notamment l’état de lieu du processus l’ITIE en RDC, les points de situation sur l’élaboration des rapports thématiques, etc.

Deux rapports avaient été soumis aux membres pour adoption. Il s’est agi du rapport sur l’analyse institutionnelle et organisationnelle sur la propriété réelle des entreprises extractives.

Avant de céder la présidence de la réunion au ministre d’Etat Christian Mwando en prélude de cette réunion, les nouveaux membres du Comité exécutif ont été reçus par la VPM-MEDD Eve Bazaiba, qui les a exhortés à travailler ensemble en harmonie pour promouvoir la transparence et la bonne gouvernance dans le secteur extractif.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Léandre Miema : Le nouveau DG à la tête de la Francophonie RD Congo pour bousculer les conventions

Published

on

Léandre Miema, le nouveau Délégué Général de la Francophonie en RDC, incarne la nouvelle génération de leaders déterminés à faire entendre la voix de leur pays sur la scène internationale. Avec un parcours atypique et des qualités indéniables, il se positionne comme un acteur clé pour relever les défis colossaux auxquels la RDC est confrontée.

Son parcours honorable et ses qualités exceptionnelles sont autant d’atouts dans ses nouvelles fonctions. Jeune mais talentueux, Léandre Miema se distingue par son patriotisme, sa foi inébranlable, son acharnement au travail et son professionnalisme exemplaire. Issu de l’École Nationale d’Administration en RDC et de l’ENA en France, il allie une solide formation d’ingénieur à une expertise en gouvernance publique.

Expert-conseil en numérique, il est fondateur du Kassiterit’s club et du start-up Technosoft.

Sa détermination et son engagement en font un leader résolu à défendre les intérêts de son pays. Les défis à relever et les objectifs à atteindre sont certes énormes mais pas insurmontables pour ce travailler acharné. En tant que DG de la Francophonie RDC, Léandre Miema a pour mission de redonner à son pays une place prépondérante sur la scène internationale.

Son dynamisme et sa volonté de faire bouger les lignes sont des atouts majeurs pour assurer la représentativité de la RDC dans les instances internationales. Malgré l’occupation et les agressions que subit la RDC depuis des décennies, il s’engage à porter haut et fort la voix de son pays.

Léandre Miema incarne l’espoir d’une nouvelle ère pour la RDC, où la jeunesse et l’audace se conjuguent pour relever les défis du présent et de l’avenir. Son parcours et ses qualités font de lui un leader iconoclaste, prêt à défier les conventions pour faire avancer son pays sur la voie de la prospérité et de la reconnaissance internationale.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain/Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte