Connect with us

À la Une

Thambwe Mwamba/Goya Kitenge : les linges sales du Sénat dans la rue !

Published

on

Suite à la correspondance lui adressée par la sénatrice Goya Kitenge Bijoux demandant au président du Sénat les vrais coûts financiers des travaux de réfection et de réhabilitation de la salle de réunion de la Chambre haute du Parlement, Alexis Thambwe Mwamba est sorti de ses gongs et s’est attaqué verbalement avec violence à la sénatrice de l’AFDC-A.

Les faits se sont déroulés ce jeudi 30 avril au cours d’une séance au sénat.

À cet effet, le président de la Chambre haute est revenu sur les diverses démarches obscures menées par madame Goya Kitenge en vue d’accéder au poste de questeur de cette Assemblée.

Voici les faits tels que nous parvenus dans un extrait de la séance de ce jeudi au sénat.

« Au moment de l’ouverture de la pré-campagne pour l’élection du bureau, vous êtes venue chez moi et à mon cabinet à plusieurs reprises pour demander le soutien à votre candidature comme questeur du Sénat. Je vous ai signalé que la décision n’était pas à mon niveau, mais au niveau des autorités du FCC », a déclaré le président du Sénat Alexis Thambwe Mwamba.

Il est revenu sur le nombre de fois qu’ il a eu à rejeter les offres d’invitation de la sénatrice Goya.

« Toujours pendant cette période de campagne, vous m’aviez invité à plusieurs reprises chez vous pour boire du champagne, j’ai toujours refusé poliment et systématiquement », a t-il renchéri.

Poussant plus loin ses révélations, Thambwe Mwamba est allé jusqu’à rapporter que la sénatrice lui a promis de ” faire du fric” si elle accedait au poste de rapporteur.

« Vous vouliez mon appui pour devenir questeur du sénat. Vous m‘avez dit que nous allons nous faire du fric si vous êtes élue questeur du sénat. Je vous ai répondu que je suis venu au Sénat pour y laisser mon empreinte et non pour faire du fric et que j’en avais pour vivre décemment et faire vivre ma famille », a déclaré Alexis Thambwe Mwamba.

Selon lui, même le FCC avait rejeté le dossier de Goya Bijoux pour “incompétence et moralité douteuse”.

« J’ai présenté votre candidature au FCC comme je l’ai fait pour beaucoup d’autres candidatures. Les autorités du FCC l’ont rejeté considérant que vous n’avez pas la compétence nécessaire pour cette fonction et que vous n’avez pas la moralité qu’il faut pour cette fonction », a t-il révélé.

La sénatrice qui était d’ailleurs présente à l’hémicycle s’est également emportée. Elle a soutenu que Thambwe ne mérite pas d’être le président du Sénat.

Jusqu’à présent, Alexis Thambwe Mwamba n’a pas encore répondu à la demande des éclaircissements de ladite sénatrice.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kaniama Kasese : 200 volontaires de Kasumbalesa en route pour le Centre de formation “Félix Tshisekedi”

Published

on

Après ceux de Kinshasa, Mbuji-Mayi et Lubumbashi, c’est au tour de quelques jeunes de Kasumbalesa de se voir doter de la tenue bleue et jaune, symbole du Service National, fièrement portée par les “Bâtisseurs” de la République. Parmi ces jeunes, 60 % sont des volontaires désireux de servir la nation à travers cette structure étatique. Ils seront soumis à une formation paramilitaire, laquelle sera suivie d’un apprentissage des métiers au sein du Centre de formation “Félix Tshisekedi” à Kaniama Kasese.

C’est dans une ambiance des chants, des cantiques de remerciements aux autorités que chacun de ces jeunes volontaires a reçu des tenues bleues et jaunes, symbole du service national, et ont embarqué pour Kaniama Kasese en vue d’un séjour qui vise une transformation civique.

Ces volontaires viennent donc tordre le coup aux rumeurs qui laissaient croire que leurs prédécesseurs, récemment transférés à Kaniama Kasese, ont été victimes de l’arbitraire et seraient sous le coup de la torture.

Éduqués aux métiers, ces jeunes seront envoyés à travers le pays afin de contribuer au développement de la nation en cultivant, en construisant des écoles et des hôpitaux après leur temps de rééducation et de formation à Kaniama Kasese.

De son côté, le général major Jean-Pierre Kasongo Kabwik, commandant du Service National, rassure que tout est fait selon les instructions du Président de la République, c’est-à-dire celles relatives au respect des droits de l’homme.

Ces nouveaux pensionnaires du centre de formation et d’encadrement Félix Antoine Tshisekedi rejoignent une autre vague de Lubumbashi pour Kaniama Kasese. À leur arrivée, ces nouveaux locataires du Centre d’Instruction et de Formation Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo seront soumis à des formations élémentaires sur le civisme, la maçonnerie, l’électricité, la mécanique automobile. Ces formations seront sanctionnées par des brevets.

Il sied de rappeler que ces nouveaux pensionnaires venus du Haut-Katanga et de Kasumbalesa rejoignent les groupes qui sont déjà arrivés de Kinshasa et du Kasaï oriental. L’objectif de cette fusion est de consolider l’unité et la cohésion nationale, mission capitale du Service National, qui est directement liée à la présidence de la République.

Monica Bubanji/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte