K-WA Advertising

Connect with us

Actualité

Tennis de table : le Master international lancé à Kinshasa

Published

on

Kinshasa accueille, durant deux jours, avec l’aval de la Fédération congolaise de tennis de table, la 3e édition de Masters International Senior et le 18è championnat d’Afrique junior de la région centrale, du samedi 24 au dimanche 25 novembre 2018 à Mafraland.

Au total, six pays du continent africain se retrouvent pour batailler aux raquettes, individuellement et tenter de l’emporter. Il s’agit de la RDCongo, pays hôte, l’Angola, le Burundi, le Cameroun et le Congo Brazza.

Après le premier tour des phases de poules chez les juniors en levée des rideaux, chez les hommes les demi-finales ont opposé l’athlète Ngefuasa Exaucé à l’athlète Mbongia Christian( 3 sets à 2). Dans l’autre demi-finale, Kiassi Regis du Congo a affronté Bongo Noredi de la RDC( 2 sets à 3).

La finale 100% kinoise masculine a opposé Bongo à Mbongia qui s’est débarrassé très rapidement de son adversaire par 3 sets à 0.

Chez les dames Junior en demi-finale, la paire congolaise conduite par l’athlète Ntela Ruth a battu celle d’Imbi Véronique par 3 sets à 2. Dans l’autre demi-finale, Davina Luzolo de la RDC s’est laissée surprendre par la Brazzavilloise Francelle Gamago par 1 set à 3.

La finale junior dame a opposé Ntela Ruth à Gamago Francelle, à la grande surprise du public, l’unique Brazzavilloise engagée dans les demi-finales l’emporte facilement par 3 sets à 0.

À retenir est que le tournoi majeur du Masters est à la phase de poules où l’on retrouve diverses confrontations entre les seize athlètes hommes et dames des six pays rassemblés pour ce tournoi continental. Les demi-finales et finales se dérouleront ce dimanche 25 novembre 2018, au centre Mafraland de Kinshasa.

Jean-Eude’s Miense/CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Actualité

Grave révélation du bandit Ben Wata à Kasumbalesa :”Certains policiers nous fournissent des armes pour opérer…”

Published

on

L’insécurité persiste à Kasumbalesa, malgré les efforts fournis par les autorités locales pour y mettre fin.

Dans la nuit de ce dimanche 15 à lundi 16 mai 2022, la police a réussi un gros coup de filet en mettant la main sur un jeune d’une vingtaine d’années.

“Ben Wata”, sous une pression accrue de la police et de la population, faits des révélations graves sur le réseau qui sème désolation chaque nuit dans cette partie du pays.

Au grand étonnement de tout le monde, il cite nommément certains éléments de la police bien connus du public, d’être à la base de l’insécurité en fournissant les armes aux jeunes.

” Pardon, aujourd’hui nous allons vous dire rien que la vérité. Personnellement, j’opère avec deux armes, qui me sont données par le policier SADAM et nous sommes un réseau des civils qui opèrent en complicités avec certains policiers de Kasumbalesa qui nous fournissent des armes”, déclare le présumé bandit Ben Wata.

La population réclame, après toutes ces révélations , l’arrestation des policiers en question pour une audience publique.

Joseph Malaba/Congoprofond.net

Continue Reading

K-WA Advertising