Connect with us

Actualité

Sud-Kivu : les survivants des violences sexuelles appellent à la justice restauratrice

Published

on

Face à la presse de la capitale, la délégation de l’Alliance Stratégique de Lobbying et Plaidoyer a présenté, le vendredi 28 février 2020, son approche des mesures complémentaires à prendre afin de permettre, entre autre, aux victimes des violences sexuelles de s’exprimer. Il s’agit de la justice réparatrice ou restauratrice.

“La justice réparatrice ou restauratrice est une approche qui permet que les communautés s’organisent, réalisent une sorte de sentence qui donne l’occasion aux parties de s’exprimer sur les blessures qu’ils ont, soit causées ou dont elles ont été victimes. Elle procède aussi d’un processus en plusieurs étapes permettant de compléter la justice formelle tout en se focalisant sur les besoins des survivants”, a affirmé Venantie Bisimwa Nabintu, porte-parole de cette organisation.

A l’en croire, en effet, cette démarche n’enfreint en rien le bon sens, au contraire agit en complémentarité à la justice transitionnelle. ” Nous sommes en train d’insister sur la prévention, la prise en charge et aussi la réparation. La Stratégie nationale de lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre, en tant que politique nationale devrait donner des orientations multisectorielles claires quant à ce.”, a-t-elle ajouté.

Ainsi, au-delà de la justice, l’Alliance Stratégique pour le Lobbying et Plaidoyer invite les autorités à mettre un accent particulier sur la nécessité de prévenir les violences sexuelles.

“La prévention des violences sexuelles passe par un système éducatif sensible aux besoins des filles et des garçons et qui doit se refléter dans la nature et la quantité des infrastructures scolaires ainsi que dans le contenu des manuels scolaires. Elle passe par la disponibilité des infrastructures routières et énergétiques, intégrant le genre et qui permettent au citoyen de se mouvoir en sécurité sur toute l’étendue du territoire. Elle passe également par la création des emplois, notamment par la mise en place de ces infrastructures pour réduire les facteurs traumatisants conduisant aux violences”, a expliqué la porte-parole de ce consortium.

Pour rappel, l’Alliance Stratégique pour le Lobbying et Plaidoyer est une structure qui milite pour l’accès à la justice des survivants des violences sexuelles et basées sur le genre en RDC.

Elle compte une dizaine d’organisations qui accompagnent les survivants des violences sexuelles et basées sur le genre suivant des approches qui tiennent comptent des blessures profondes et durables qui subissent des violences massives et répétitives suite au conflits armés.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

La corruption à son paroxysme : Quand le pouvoir corrompt même les plus hauts organes de décision

Published

on

Dans un récent scandale révélé au grand jour, le camp du candidat déclaré provisoirement Gouverneur de la province du Haut-Uélé Jean Bakomito Gambu malgré les irrégularités et la fraude industrielle orchestrée lors des élections du 29 Avril 2024 a été pris en flagrant délit de tentative de corruption au sein du Conseil d’État, dépassant ainsi tout ce que l’on aurait pu imaginer. Après une audience décisive, les membres de ce camp se sont retrouvés dans l’impasse financière, manquant des fonds nécessaires pour soudoyer les membres du Conseil d’état.

Face à cette situation critique, ils se sont tournés vers un allié de poids, l’ancien Gouverneur Christophe Baseane Nangaa, mais ce dernier a refusé de prêter la somme colossale exigée. Sans alternative, ils ont décidé de s’endetter auprès de la principale entreprise minière de la province, Kibali Gold Mine compromettant ainsi leur intégrité et leur légitimité.

Cette affaire d’une gravité extrême a attiré l’attention de toutes les autorités de la république, mettant en lumière l’étendue des ravages causés par la corruption dans les rouages du pouvoir. Elle soulève des questions essentielles sur l’éthique et la transparence des processus politiques, et appelle à une réaction ferme et sans équivoque de la part des institutions chargées de veiller à l’intégrité de notre démocratie.

Cette affaire révèle une triste réalité : la corruption a atteint des sommets insoupçonnés, menaçant les bases mêmes de notre système démocratique. Il est temps de prendre des mesures radicales pour lutter contre ce fléau qui gangrène notre société et compromet notre avenir collectif.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte