Dev Solaire

Connect with us

À la Une

Sud-Kivu : la Société civile adhère à l’initiative du gouverneur pour la paix

Published

on

Les chefs coutumiers, les représentants des confessions religieuses et des communautés s’engagent à sensibiliser leurs bases sur la paix et la cohabitation pacifique prêchée par le gouverneur de Théo Ngwabidje Kasi de la province du Sud-Kivu.

Cette déclaration a été faite par les représentants des différentes communautés de la province, au sortir d’une réunion tenue le lundi 22 juin 2020 dans la salle des réunions du gouvernorat à Bukavu, rapporte Paterne Nkunzi de la cellule de communication Gouvernorat. Ladite réunion a été présidée conjointement par le Gouverneur Théo Ngwabidje et le président de l’Assemblée provinciale, Zacharie Lwamira.

Préserver la paix entre communautés sur toute l’étendue de la province était le seul point inscrit à l’ordre du jour.

Président national de la communauté kasaienne vivant à à Bukavu, Muepu Katombe, participant à cette réunion a d’abord remercié le gouverneur de Province Théo Ngwabidje pour cette initiative d’unir les fils et filles du Sud-Kivu autour de la paix, avant de démentir les informations et images à caractère xénophobes ayant circulé sur les réseaux sociaux. Ces images, a-t-il dit, sont une fausseté. Il a, par la même occasion, appelé sa communauté et toutes les autres vivant au Sud-Kivu à vivre dans la paix. Pour Ilunga, président fédéral de l’Udps dans cette province, c’était une occasion en or pour faire un mea culpa au chef de l’exécutif provincial qu’il a qualifié d’homme de grand coeur, et à tous les autres notables de la province cités dans son audio diffamatoire balancé sur la toile. Et sa demande de pardon a bien été acceptée par le chef de l’exécutif provincial au nom de la paix.

Enfin, Théo Ngwabidje a réitéré son combat contre le tribalisme dans sa juridiction sous toutes ses formes. La cohésion est une réalité au Sud-Kivu et quiconque s’ervertuera à la remettre en cause subira la rigueur de la loi, a prévenu le gouverneur. Se basant sur l’article 30 de la Vonstitution, le numéro un de la province a appelé tous ses administrés à la cohabitation pacifique en conformité avec les orientations du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, garant de la nation.

Rappelons que cette réunion fait suite aux rumeurs de chasse à l’homme qui ont circulé le week-end passé sur les réseaux sociaux en rapport avec le procès dit des 100 jours.

Thierry Mfundu/CONGOPROFOND.NET

error:
%d blogueurs aiment cette page :