Connect with us

À la Une

Stade municipal de Bandalungwa : bientôt la reprise des travaux

Published

on

Après un entretien entre le ministre ai des Sports et loisirs, Lisanga Bonganga, et le DG du Bureau central de Coordination (BCCO), Théophile Matondo, le mardi 30 avril 2019, au bureau du ministre des Sports, le patron des sports congolais avait promis de faire la descente sur le terrain pour faire l’état des lieux de ces quatre terrains municipaux construits à Kinshasa, en particulier celui de la commune de Bandalungwa.

Le stadium municipal de Bandal


Pour lier la parole à l’acte, Lisanga Bonganga s’est rendu le mercredi 01 avril dans tous ces stades municipaux de Kinshasa, en commençant par celui de Barumbu avant de chuter à celui de Bandalungwa, en passant par Matete et Delvaux.

Le stade municipal de Bandal


Après avoir fait le constat des tous les stades dont la responsabilité est confiée à la société BCCO, le ministre ai des Sports et Loisirs, le bourgmestre de la commune de Bandal, le président de la LIFKIN, Désiré Bonina, ainsi que l’élu de Bandalungwa mais aussi président de l’Assemblée provinciale, Godé Mpoy, ont visité le stade minicipal de Bandal.

Ce stade qui comprend la partie football, mais aussi celui d’un stadium qui peut servir le basketball, le volleyball et autres, comprend également les parties annexes, entre autres, les bureaux administratives, l’infirmerie et la salle polyvalente dont les grosses œuvres sont terminées et ne reste que la finition.

Le ministre des sports et sa délégation au stade municipal de Delvaux ( Ngaliema)


« Le projet s’est terminé à ce stade faute de financement. Ça fait maintenant trois ans que les travaux sont arrêtés », a expliqué le DG de BCCO, Théophile Matondo.

Pour sa part, le ministre des Sports et loisirs a promis de transmettre le rapport à ses chefs afin que ces travaux soient terminés.

« Je suis venu pour constater et palper du doigt, et je vais faire le rapport à qui de droit au gouvernement et au numéro un du pays, Félix Tshisekedi. Il tient pour l’épanouissement de la jeunesse »
, a déclaré Lisanga Bonganga.

Le ministre des sports et sa délégation au stade municipal de Matete


Le président de la Ligue de football de Kinshasa (LIFKIN), Désiré Bonina, espère que le ministre des Sports et loisirs ainsi que le président de l’assyemblée provinciale de Kinshasa, présents sur les lieux, puissent mener le plaidoyer pour que ces travaux finissent.

« Le développement du sport ne passe que par des infrastructures dignes de ce nom; nous éperons que les choses vont aller beaucoup plus vite afin que ces stades soient rapidement mis à la disposition de la Lifkin », a dit Désiré Bonina

Quand à lui, l’élu de Bandalungwa a lancé un message fort au chef de l’État :

L’entrée principale du stade minicipale de Bandal


« Ça tombe à point nommé parce que nous y travaillons déjà avec notre bougoumestre et le BCCO. Dieu merci, le ministre est venu. je suis convaincu que notre voix sera entendue par le chef de l’État que les habitants de Bandalungwa appellent affectueusement « Papa 100 jours ». Effectivement, en 100 jours, il a démontré des choses, nous croyons qu’il ne va pas abandonner Bandal pour que cet ouvrage soit terminé avant la fin de l’année ».

Pour rappel, les trois autres stades ont été inaugurés depuis le 2 août 2016, dans les communes de Barumbu, Matete et Ngaliema. Le stade de Barumbu porte le nom de «Paul Bonga Bonga», celui de Matete s’appelle «Jean Kembo». Le stade de Ngaliema est nommé «Jean Muntubile».

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising