Connect with us

Actualité

Sergine Gino Rehema (Présidente de Handicap Zéro ) s’interroge : ” Pourquoi les questions liées aux personnes handicapées n’intéressent pas les médias en RDC ?”

Published

on

 

Internews, en collaboration avec la coalition des Organisations des personnes handicapées, a organisé une Table-Ronde, ce jeudi 28 mai dans la salle de conférence Sacré-cœur à Gombe, autour du thème “Inclure les voix et la participation des personnes handicapées pour améliorer la couverture médiatique des questions liées au handicap en RDC”.

Présent dans la salle, Gaby Kuba, président de l’Union nationale de la presse congolaise (UNPC), a lancé un message à ses confrères journalistes :” La presse est une armée qui peut être forte et gagner des batailles que si elle est bien organisée, disciplinée, et dotée des moyens. On obtient des moyens en soumettant des projets comme ceux-ci aux bailleurs des fonds. Je refuse d’être comme un officier à la tête d’une sodaltesque et qui ne gagne aucune guerre. Soyons les artisans du changement et non les héritiers des conflits et les apôtres de statu quo “.

Sergine Gino Rehema, présidente de Handicap Zéro Asbl, analysant les questions liées aux personnes handicapées en RDC,
constate donc que celles-ci ainsi que les personnes qui en sont victimes n’intéressent presque pas nos médias alors que “c’est par le canal de ces derniers que l’on pouvait améliorer la mauvaise image que font certains sur ces personnes.”

Elle a ajouté: ” Il se passe beaucoup de problèmes sociaux auxquels font également face les personnes handicapées mais les médias n’en commentent pas. De même, la loi sur la promotion des personnes handicapées n’a pas fait l’objet des débats dans nos rédactions respectives. Conséquence: on en a presque pas parlé et la plupart des personnes concernées n’en savent pas grand chose”.

Au sortir de ce cadre d’échange, Blaise Banyambo, chef de proget Internews, a livré ses impressions sur le choix d’un regard sur ces “Questions d’handicap”. “Internews est diversifié dans ses projets. Je ne crois pas qu’on a une limite dans les thématiques. Les personnes vivant avec handicap représentent 11% de la population mondiale et 13 % de la population en RDC. On ne peut pas parler de l’inclusion dans les médias si on oublie une grande partie de la population. 15%, pour nous, c’est quand même énorme ! “, dixit Blaise Banyambo, chef de projet de Internews.

A la fin de cette conférence, un réseau des journalistes a été créé avec objet de faire la promotion des personnes vivant avec handicap dans les médias.

Désiré Rex Owamba/Congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Actualité

Lemba/Righini : Le personnel du Centre médical “Mwinda ya Lobiko” abandonne un corps sans vie devant un poste de police !

Published

on

Les habitants du quartier Righini, dans la Commune de Lemba (Kinshasa), ont découvert, cette matinée de lundi 17 juin 2024, le corps sans vie d’un trentagénaire devant un poste de police. La dépouille de cet homme, non encore identifié, y serait déposée depuis la nuit de ce dimanche 16 juin 2024.

Selon les informations fournies par la police, la victime proviendrait du Centre médical “Mwinda ya Lobiko, accompagné d’un personnel soigant, une garde et un policier pour être transféré aux Cliniques Universitaires où l’accès leur serait refusé avec cet homme à bout du souffle qui va succomber peu après. Le corps de cet infortuné va être déposé devant ce poste de police.

Ce serait précisément dans la soirée (23h) de ce même jour que cet homme rendrait l’âme. Le personnel soignant et la garde du Centre médical précité auront pris fuite. « Les Cliniques n’ont pas traité cet homme alors qu’il était en vie parce qu’il n’y avait aucun membre de sa famille sur place. C’est pendant la discussion qu’il est décédé. En entrant au bureau pour faire une réquisition au médecin, l’A.G et la garde de ce centre médical ont rapidement déposé son corps et ont pris la poudre d’escampette…», a confié le major Bela à CONGOPROFOND.NET.

Seul la nuit, cet officier de permanence a relayé cette information à ses supérieurs qui, aussitôt arrivés ce lundi matin, ont sécurisé la zone du drame avant que les secouristes ne viennent évacuer son corps.

Effectuant immédiatement une descente au Centre médical “Mwinda ya Lobiko”, situé sur l’avenue Malula n° 15 dans le même quartier de la même agglomération, notre reporter a une réceptionniste qui n’a fourni la moindre information à ce sujet. “C’est aujourd’hui que je suis arrivée. Les membres du collectif ayant fonctionné hier sont tous partis…», a-t-elle appuyé.

Signalons que quelques volontaires de la Croix-Rouges sont arrivés à ce poste de police vers 11h en attendant la réponse à la convocation de la police envoyée au parquet de Matete. Ce dernier, a-t-on appris, a toute de suite dépêché son substitut pour constater les faits. Dossier à suivre.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte