Connect with us

À la Une

Sénatoriales : un député provincial fait arrêter son suppléant pour escroquerie

Published

on

 

Amani Ngubiri dit “Tac”, député provincial le mieux élu sur la liste A2018, parti allié à l’UNC, a fait arrêter son suppléant pour escroquerie à Bukavu(Sud-Kivu).

Suppléant du député Amani (UNC)

” Le suppléant du député Amani Ngubiri s’est volatilisé avec une enveloppe contenant 16.500 dollars qu’un candidat sénateur à remis pour qu’il soit voté”, font savoir des proches du député Amani Ngubiri.

Amani Ngubiri, député provincial Sud Kivu

 

Des faits qualifiés de “montage” par des proches du suppléant incarcéré.

” C’est un montage pour se justifier. Il veut faire endosser cette responsabilité à son suppléant. Comment expliquer qu’il remette son suppléant en cause et le fait arrêter pour une corruption reçue. Et quand il est face aux désaveu de la population, il incrimine son suppléant”, se plaignent les proches du suppléant.

 

Cette affaire fait grand bruit dans la ville et particulièrement au sein du parti cher au directeur de cabinet du chef de l’Etat, Vital Kamerhe.

” Cet acte posé par ce député est une honte pour nous et pour tout le parti. Il était ivre des montants reçus comme corruption. Il a jeté une enveloppe avec 16.500 dollars dans la caisse arrière du véhicule et confirme les soupçons de corruption lors des élections sénatoriales. Chose drôle et qu’il veut nous faire voir que c’est son suppléant qui a dérobé cet argent. Il faut qu’il soit poursuivi”, s’insurgent des manifestants lors de la marche de soutien des décisions du chef de l’Etat pour suspendre les sénat.

 

Dans un meeting populaire à Bukavu, le député provincial Homer Bulakali de l’Union pour la Nation congolaise (UNC) a préconisé la dissolution des assemblées provinciales et la poursuite des députés corrupteurs.

 

” Nous avons appris qu’un député de A2018 a fait arrêter son suppléant pour escroquerie de l’argent de la corruption. Il est inconcevable ce qu’il a fait, nous poursuivons avec les recherches et nous reviendrons pour vous faire le rapport”, a précisé Homer Bulakali, député provincial élu de la ville de Bukavu.

Pendant ce temps, le suppléant Clovis M. croupit en prison pour escroquerie de l’argent de la corruption lors des élections sénatoriales.

Shukuru Ntwali/CONGOPROFOND.NET