Connect with us

À la Une

Sénat: Bahati Lukuebo prochain président !

Published

on

L’affirmation est tirée d’une dépêche de la presse présidentielle partagée ce week-end aux journalistes.

À l’en croire en effet, c’est devant le Président de la République, Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo que la candidature de Modeste Bahati Lukuebo a été officialisée lors de l’audience accordée au Bureau d’âge du Sénat, ce vendredi 19 Février 2021, au Palais de la nation par l’initiateur de l’Union Sacrée de la Nation.

Lui qui accompagnait le Bureau d’âge du Sénat n’a pas voulu faire des déclarations à la presse laissant la place au Rapporteur, Reagan Bakonga, de l’annoncer à l’opinion. Il s’agit bien du candidat pour remplacer Alexis Thambwe Muamba au perchoir de la Chambre Haute.

 

Nommé informateur par le Chef de l’État, Bahati Lukwebo a identifié la majorité au sein de l’Assemblée nationale dont le rapport avait été remis solennellement au garant de la nation.

Pressenti comme le formateur, c’est finalement Jean Michel Sama Lukonde qui a été préféré à sa place. Et aujourd’hui c’est lui qui va conduire le ticket “Union sacrée”pour conquérir le poste laissé vacant par le fcc Tambwe Muamba.

Le ticket ainsi constitué va se présenter, sauf tsunami, face aux sénateurs en sollicitant leur suffrage. Il se présente de la manière suivante:

 

1. Président : Bahati Lukuebo

2. 1e Vice président : Samy Badibanga

3. 2e Vice président : Vunabandi

4. Rapporteur : Bakomito

5. Rapporteur Adjoint : Mabaya

6. Questeur : Bijoux Goya

7. Questeur Adjoint : Reagan Bakonga.

 

Qui est Bahati Lukuebo?

 

Né le 13 Janvier 1956 à Katana au Sud-Kivu, il est un économiste et homme politique de la République Démocratique du Congo.

Il est professeur à l’université et a été élu dans la circonscription du Territoire de Kabare en 2006 et 2011.

Président du Groupe parlementaire des Députés Indépendants ( GPI),

Professeur de la Comptabilité des Entreprises à l’Institut Supérieur de Commerce (ISC),

Consultant à la Banque Africaine de Développement ( BAD),

Fondateur de l’AFDC, il est titulaire d’un Master en Finances Publiques depuis 1982 et est détenteur de deux Doctorats.

Il a été 1e Vice président de la Commission des Finances, les Banques et la Monnaie de la Conférence Nationale Souveraine.

Il fut Président de la Composante de la Société Civile / Forces Vives et porte parole adjoint au Dialogue Inter- Congolais à Sun-City et Pretoria ( 2001- 2003).

Président national de la Société Civile du Congo de 1992 à 2010,

Délégué général délégué de la Sonas en 2005.

 

Ministre du Budget en 1994

Ministre de la Fonction publique en 1995,

Questeur de l’Assemblée nationale entre 2006 et 2009,

Ministre de l’Emploi, du Travail et de la Sécurité sociale en 2012,

Ministre de l’Economie Nationale du 7 Décembre 2014 au 19 Mai 2017 et Ministre en charge du Plan du Gouvernement Tshibala du 20 Mai 2017 au 6 Septembre 2019.

Ce choix qui va être concrétisé par les sénateurs de l’Union Sacrée de la Nation, lors des élections à ce niveau, sonne comme une revanche de ce fils de Katana dans le Sud-Kivu.

Pour rappel, l’Honorable Bahati était le candidat malheureux face à Alexis Thambwe Muamba lors de la composition du Bureau du Sénat au début de cette législature.

 

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central «DGRKAC» : La Commission Kayombo dédouane le gouverneur sortant John Kabeya de l’enquête

Published

on

La gestion du gouverneur sortant du Kasaï Central, John Kabeya Shikayi, n’a pas fait l’objet d’une enquête de l’Assemblée provinciale. C’est ce qu’a révélé le député provincial Bob Kayombo, président de la Commission spéciale mise en place par l’organe délibérant du Kasaï Central pour enquêter sur la gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central, «DGRKAC». Il l’a dit dans une interview accordée à la presse au lendemain de l’adoption des recommandations issues de cette enquête, le vendredi 14 Juin.

D’après cet élu de Kazumba, le travail effectué par sa Commission a été sapé. Bob Kayombo s’indigne de constater que les responsables directs cités dans son rapport ne soient pas mis en justice et parle d’un acharnement de certains élus provinciaux sur la personne de John Kabeya Shikayi.

” L’enquête que nous avons menée ne concerne nullement la gestion du Gouverneur Kabeya. J’ai été sidéré, séance tenante, de voir certains députés provinciaux citer le Gouverneur sortant et estimer qu’il soit déféré devant la justice pour des raisons que j’ignore jusqu’à présent. Mes regrets c’est de voir les dirigeants de la DGRKAC que nous devrions blâmer être blanchis pour des raisons inavouées. Mais les gens qui n’ont même pas fait objet d’une enquête soient assimilés aux gestionnaires directs de la DGRKAC. Nous n’avons pas enquêté sur la gestion du gouverneur Kabeya…”, explique-t-il sous un ton fort.

Concernant la gestion de la DGRKAC qui a fait l’objet de l’enquête de sa Commission instituée par la Première institution du Kasaï Central, le député Bob Kayombo s’est indigné des révélations recueillies lors de cette enquête et met plutôt en cause l’équipe dirigeante de cette régie financière provinciale.

On ne peut pas accepter que notre seule source de revenus soit dirigée avec légèreté et amateurisme. Nous avons constaté un dysfonctionnement dans l’appareil de gestion de cette régie, commençant par la Direction générale jusqu’aux agents commis aux postes de péages. Nous sommes allés sur terrain, où les agents se servent à souhait les fonds de l’État. Il y a eu exactement des détournement sûrement, les fonds perçus dans les centres Kazumba et Luiza n’ont pas été tracés.”, martèle-t-il.

Pour rappel, c’est après son départ de Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central le 30 avril passé, qu’un cafouillage a été constaté dans la gestion de la régie financière entretenue, d’une part, par le ministère provincial des Finances, les responsables de la DGRKAC et le gouverneur ad intérim.

J.M.(C.P.)/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte