Connect with us

À la Une

Sébastien Nzapali, “Roi des bêtes “, est mort à Bruxelles

Published

on

Sébastien Nzapali, ancien officier des Forces Armées zaïroises( FAZ), est mort ce mercredi 1er avril 2020 au CHU de l’hôpital Brugmann de Bruxelles.

Célèbre tortionnaire sous le régime Mobutu, il avait été condamné à cinq ans de prison par la justice néerlandaise.

Le colonel Nzapali, surnommé « Roi des bêtes » avait été arrêté à Rotterdam pendant qu’il tentait de se
procurer un statut de réfugié politique. Il était accusé des actes de torture durant le règne du Président Mobutu.

Sebastien Nzapali est né en 1952 en République Démocratique du Congo (RDC). Il devient tout d’abord membre de la garde présidentielle de Mobutu Sese Seko. Entre 1990 et 1995 il dirige les escadrons de la mort qui ont répandu la terreur dans les rues de Kinshasa, capitale de l’Ex-Zaïre, actuelle RDC. En 1996, il est Commandant de la Garde civile basée à Matadi.

Durant cette période, il aurait ordonné à ses gardes du corps d’arrêter un agent de douane dans le porte de Matadi qui auraient emmené l’homme dans les locaux de la Garde Civile pour l’enfermer dans une cellule. L’homme aurait été soumis à des actes de torture systématique pendant plusieurs jours sous les ordres de Nzapali. La victime, à moitié nue, aurait été fouettée et passée à tabac puis finalement libérée.

Après le renversement de Mobutu en 1997, Nzapali s’enfuit pour les Pays-Bas.

En 1998, Nzapali fait une demande d’asile aux Pays-Bas qui est rejetée, les autorités le soupçonnant d’avoir commis des crimes internationaux. Parallèlement, plusieurs plaintes sont déposées par des victimes devant les autorités néerlandaises. Nzapali est finalement arrêté en septembre 2003. Les enquêteurs néerlandais se sont rendus en RDC pour rassembler interroger trois des quatre victimes possibles.

Le procès s’est ouvert le 24 mars 2004. Le 7 avril 2004, Nzapali a été reconnu coupable de participation à des actes de torture et condamné.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET

error:
%d blogueurs aiment cette page :