Connect with us

À la Une

Santé/LINAC : 8e Journée scientifique autour de la lutte contre le cancer en RDC !

Published

on

Le collectif de médecins rassemblés dans la Ligue Nationale contre le Cancer, (LINAC) en sigle, ont donné une conférence ce Samedi 23 février 2019 à l’hôtel Sultani dans la commune de la Gombe.
À l’occasion de la journée mondiale du Cancer célébrée le 3 février de chaque année.

Dans leurs différents exposés entièrement centrés sur les techniques et moyens de lutte contre le cancer, tour à tour les médecins pathologistes ont défilé, chacun dans son domaine de recherche, pour démontrer en terme de statistique le progrès consenti dans la lutte contre le cancer en République Démocratique du Congo, et Kinshasa en particulier.

Ils sont réunis autour du thème : “JE SUIS ET JE VAIS” dans la lutte contre le cancer. Dans ce beau cadre et milieu chic de la ville de Kinshasa, l’asbl réunie autour du prof. Bienvenu Lebwaze, président de la LINAC, a rehaussé de sa présence à cette commémoration.
Il a expliqué la genèse du cancer aux méthodes curatives dans le but de fonder un congo “sans cancer”.

“Le Cancer peut être génétiquement héréditaire en cas de prédisposition”, nous dit le Dr. Tite Mikobi, l’idée est de trouver à l’aide des petits changements quotidiens, pour aboutir au changement définitif dans le monde.

Le Cancer peut toucher tout genre de personne, du petit au plus grand, chacun dans sa situation personnelle.
Pour les enfants, Dr. Aleine Budiongo a évoqué plusieurs difficultés rencontrés par cette tranche d’âge, notamment l’accès aux soins limités, le retard des diagnostics, l’insuffisance de personnes formées pour ce traitement.

À noter que d’après le Dr. Tite Mikobi, la cellule cancéreuse est immortelle.
Elle peut même envahir d’autres cellules.
Dans ce cas, le diagnostic précoce est recommandé en cas de suspicion d’une tumeur cancéreuse.

Dans la lutte pour vaincre le cancer, il faut avoir les chiffres.
Le peu de chiffres existants est le fruit de recherche personnelle pris dans un échantillonnage.
Or ceux-ci manquant en RDC, cela pose un sérieux problème dans cette bataille.

Jean-Eude’s Miense/CONGOPROFOND.NET