Connect with us

À la Une

RVA: Bienvenu Liyota déclaré persona non grata !

Published

on

Se confiant à la presse hier mardi 1er juin 2021, des agents de la Régie des Voies Aériennes (RVA), ont déclaré avoir donné 24 heures au Président du Conseil d’Administration(PCA), Bienvenu Liyota, pour qu’il quitte son poste.

Selon Musitu Flory, ce mandataire public veut installer au sein de la Régie des Voies Aériennes un climat néfaste à son développement. Il cherche à troubler la paix sociale en se constituant en obstacle des initiatives prises par le DG a.i William Pambu Pambu pour l’intérêt du personnel.

A titre illustratif, à travers toutes les correspondances, là où le DG a.i cherche à redresser l’entreprise, le PCA passe par la même voie pour bloquer la machine. Il soutient tous les commandants des aéroports ainsi que toutes les personnes impliquées dans les détournements des fonds pendant que l’entreprise cherche les moyens pour payer les agents et assurer son fonctionnement. Bienvenu Liyota, selon ces agents, s’est même permis d’exiger des commission, avant de signer le document où le DG avait négocié des fonds dans le cadre de l’amélioration des conditions sociales des travailleurs et financer certaines grandes actions. Et pourtant, depuis qu’il est à la RVA, il n’a jamais pris une initiative dans le sens de redresser la situation au sein de l’entreprise.

Le DG Pambu Pambu, bien que personne extérieure à la Régie des Voies Aériennes, a hérité d’une situation chaotique mais, cela ne l’a pas empêché de se mettre au travail en cherchant des voies et moyens pour son redressement. Pas plus tard que le lundi 31 mai 2021, Liyota a instrumentalisé le permanent des syndicats pour troubler l’ordre public au sein de l’entreprise. Malheureusement pour lui, les travailleurs ne sont plus manipulables. Ces derniers ont compris d’où provient la difficulté de l’entreprise. Aujourd’hui, la difficulté se nomme Bienvenu Liyota.

Nommé par le Chef de l’Etat, Liyota doit être mis hors d’état de nuire sur décision du Président de la République. Le personnel de la RVA, qui cherche que son redécollage, n’attend que la révocation de l’actuel PCA. “Il n’est pas question d’avoir au sein de l’entreprise des personnes qui placent des peaux de bananes sur les initiatives salvatrices du DG Pambu Pambu”, indiquent-ils. Ces agents ont attiré l’attention de l’opinion sur le fait qu’il ne s’agit pas de faire la confusion en estimant que c’est un bras de fer enclenché entre l’employeur et le Conseil d’administration. Il est tout à fait normal que les travailleurs s’alignent derrière l’autorité qui place le social au cœur de ses préoccupations. Ils en appellent à une implication urgente du ministère du Portefeuille afin d’éviter des sit-in au niveau des institutions de la République. “Il est temps d’aider l’entreprise à se débarrasser d’une personne qui ne travaille pas pour son bien”, insiste la délégation syndicale.

Pour elle, à partir d’hier 1er juin, le Président de la République doit aider la RVA à se débarrasser de Bienvenu Liyota. ” Malgré la Covid-19, plusieurs entreprises ont connu des difficultés mais la RVA, avec son DG a.i., a pu se tirer d’affaires. En prévision de la tenue des 9èmes Jeux de la Francophonie en 2022, la RVA aura un rôle important à jouer étant donné qu’il s’agit d’une entreprise à caractère sécuritaire. S’il y a un désordre, les jeux risqueront d’être perturbés. La Francophonie se prépare aujourd’hui et, il faut déjà mettre hors circuit tout dérangeur”, prévient-elle.

Yves Kadima/Le Phare