Connect with us

Actualité

Riposte contre Ebola: les étudiants sensibilisent à Beni

Published

on

Au vue la persistance de la maladie à virus Ebola dans la ville et le territoire de Beni alors principale foyer de l’épidémie à l’est de la RDC, les séances de sensibilisation se multiplient avec l’équipe de riposte. Elle est soutenue pour cela par ses différents partenaires notamment les étudiants de la ville de Beni.

Ce jeudi 25 octobre 2018, les étudiants de 17 universités et instituts supérieurs de la ville de Beni ont organisée une caravane de sensibilisation contre l’épidémie d’Ebola.
La marche est allée du rond-point du 30 juin au stade Kalinda dans le quartier du même nom dans la commune de Mulekera.

Cette marche a reçu le soutien de tous les acteurs œuvrant dans la riposte contre cette épidémie. Il s’agit en l’occurrence du ministère de la santé publique et du fond de nations unies pour la population (UNFPA).
Le directeur général de la riposte, Docteur Ndjoloko Tambwe Bathe, a salué cet engagement des étudiants dans la riposte et estime que cette opération permettra de bouter définitivement Ebola hors de la ville et du territoire de Beni.

« Croisant dans votre histoire, une épidémie aussi meurtrière comme Ebola, nous saluons comment vous êtes entrain de faire comme vos collègues l’ont fait à Mbandaka.
Eux aussi s’étaient joint à nous. Il n’est jamais tard pour bien faire. Comment pouvons étudier alors qu’Ebola constitue une menace pour nos études.
Plus vous vous engagez, moins Ebola va durer ici…» s’est adressé le directeur général de riposte contre Ebola aux étudiants de Beni.

Pendant ce temps, l’ONG PAP-RDC a débuté ce mercredi 24 octobre une nouvelle séance de formation et de sensibilisation pour différentes couches de la population de la commune de Mulekera. C’est la commune où il y a eu des résistances les jours passés contre les équipes de riposte.
Le premier jour, professionelles de sexe, les coiffeurs des cheveux et les tenanciers des restaurants étaient sensibilisés.
Hier jeudi, d’autres couches et catégories socio- professionnelles.
À la fin, une formation est prévue pour les pygmées et les taximans motos de ce quartier.

Il sied de signaler que depuis le début de l’épidémie, plus de 150 personnes ont trouvé la mort et plus de 200 autres infectés.

Delphin Mupanda/ CONGOPROFOND. NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Actualité

Kibali Gold Mine : Dr Mark Bristow dévoile les défis de l’an 2023 

Published

on

Le leadership de la société d’exploitation d’or Kibali Gold Mine a animé, ce lundi 30 janvier 2023, sa 47ème conférence de presse trimestrielle afin d’éclairer l’opinion publique sur ses activités en RDC. 

En somme, a rappelé Dr Mark Bristow, les investissements de Kibali en RDC, depuis 2009 à ce jour, dépasse les 4,4 milliards de dollars américains. A l’en croire, la plus grosse part, soit 2,36 milliards USD, a été consacrée au paiement aux entrepreneurs et fournisseurs. 1,21 milliard USD a permis de payer les redevances, impôts et permis d’exploitation. Quant aux salaires, ils ont bénéficié d’une enveloppe de plus de 610 millions USD, alors que 194,7 millions USD ont permis de construire des infrastructures et de soutenir les communautés locales.

Fort de ses solides performances et réalisations de 2022, Kibali va continuer, en 2023, à se concentrer sur l’extension de la durée de vie de la mine de Kibali avec des programmes d’exploration et de conversion des ressources de classe mondiale à Kibali.

Cette société, affirme son numéro 1, poursuivra, durant cette nouvelle année, l’exploration pour des réserves supplémentaires afin de remplacer les ressources épuisées.

Elle tient à augmenter l’automatisation au sein de sa mine souterraine avec l’installation du Multi-Lite à tous les niveaux de la mine souterraine.

Kibali promet de poursuivre le perfectionnement professionnel des Congolais afin d’augmenter le nombre de dirigeants et techniciens nationaux.

Il va compléter le PAR (Plan de Réinstallation) Kalimva/lkamva et développer des programmes économiques alternatifs dans les zones de Watsa/Durba et étendre son partenariat avec les agences de développement (USAID, GIZ).

 » Nous allons renforcer notre partenariat avec les entrepreneurs locaux et dynamiser la frontière économique déjà établie et continuer à établir des partenariats avec les communautés et maintenir notre licence sociale d’exploitation », a conclu le Dr Mark Bristow.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising