Connect with us

Actualité

Retenues des salaires : le pasteur Kiziamina et les enseignants de l’Institut Kiziamina à couteaux tirés !

Published

on

 

Les enseignants de l’Institut Kiziamina, une école conventionnée de l’Eglise du Réveil, situé sur l’avenue Bosenge à Kalamu accusent leur ancien promoteur, Jean Oscar Kiziamina, de ponctionner leurs salaires malgré l’interdiction du ministre de l’EPST.

Ces retenues sous la forme de contribution aux efforts des constructions sont effectuées lors des opérations de paie.

 » A chaque paie, nous cotisons 20 dollars américains, soit 40.000 FC, pour payer le loyer et 10 dollars américains, soit 20 000 FC pour le compte de l’évangéliste Jean Oscar Kiziamina. En tout, c’est 30 dollars américains, soit 60 000 FC de contribution à chaque paie et c’est lourd et douloureux », dénonce un enseignant qui a requis l’anonymat.

Les enseignants disent s’être désengagés avec leur ancien promoteur dès lors qu’ils ont pris le loyer en charge, les bancs d’élèves étant un don de la fondation Vodacom.

*La réplique*

Contacté, ce mercredi 23 Juin, au siège de son église à Yolo à Kalamu, par notre rédaction, Jean Oscar Kiziamina confirme ces retenues et s’explique.

 » C’est moi qui ai la garantie locative à l’ordre de 3000 dollars américains et c’est moi qui ai mené des démarches administratives pour que cette école soit mécanisée par souci du personnel enseignant qui y travaille. Je me suis arrêté à cela. Les enseignants eux-mêmes, et cela à mon insu puisque je me trouvais je crois en Europe, se sont convenus de contribuer 10 dollars américains à chacun pour moi. Cela n’a jamais été une obligation, car ils se sont entendus eux-mêmes, à mon absence. Ils sont, je crois autour de 20 et 200 dollars américains ne représentent rien pour moi. Je ne leur ai jamais obligé quoi que ce soit », rétorque Jean Oscar Kiziamina.

Concernant le vrai propriétaire des bancs d’élèves, Jean Oscar Kiziamina botte en touche la version des enseignants et dit : » Ces bancs d’élèves m’appartiennent puisque Vodacom avait fait un don à la fondation Kiziamina et non à l’Institut Kiziamina et je les récupérerai d’un moment à l’autre ».

Et de poursuivre : » je leur ai dit d’arrêter la fameuse contribution dès ce mois. J’attends la fin de l’année et j’en ai parlé à la coordination de l’Eglise du Réveil pour fermer cette école. C’est moi qui ai le contrat de bail et c’est moi qui ai payé la garantie locative. Je vais résilier ce contrat à la fin de l’année et la coordination devra trouver une solution pour les élèves et enseignants. Nous pensions contribuer, de notre manière, à l’effort du Chef de l’Etat sur la gratuité de l’enseignement, mais ces enseignants font preuve de mauvaise foi », tranche-t-il d’un ton ferme.

Les enseignants disent attendre la paie de Juin pour voir si leurs salaires ne seront pas ponctionnés.

Cette situation gangrène les écoles de l’Eglise dite de Réveil dont la coordination est constituée des écoles privées mécanisées sans qu’il y ait une base légale sur les droits des promoteurs ayant cédé leurs écoles à l’État congolais et cela est à charge des enseignants.

A noter que le 15 Juin dernier, le ministre de l’EPST, Tonny Mwaba Kazadi, avait adressé un réquisitoire à sa collègue de la Justice et Garde des sceaux afin d’instruire les procureurs généraux pour poursuivre surtout les chefs religieux des écoles conventionnées qui retiennent à la source ou lors des opérations de paie des salaires des enseignants sous la forme de contribution aux efforts des constructions, dîmes, offrandes et autres cotisations.

Saint Yannick/TOPDIRECT.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

ESPT/Dossiers « Clé de répartition des frais scolaires et les 10% alloués aux bureaux gestionnaires »: Le ministre Mbutamuntu réagit !

Published

on

Le ministre provincial en charge de l’Éducation de la ville de Kinshasa, Charles Mbutamuntu Lwanga, réagissant aux deux articles publiés par CONGOPROFOND.NET en date du 27 septembre 2022, sur la pratique de la clé de répartition des frais scolaires et les 10% alloués aux bureaux gestionnaires, contestés par les enseignants du réseau protestant, évoque son souci de renforcer la supervision contre les structures spécialisées avec les « Anti-valeurs ». Nous publions in extenso sa lettre parvenue à notre rédaction par le canal de sa cellule de communication.

Kinshasa, le 29 septembre 2022

Au responsable de Congoprofond.net

Objet: Droit de réponse

Monsieur le responsable de Congoprofond.net,

Votre média en ligne a publié, en date du 27 septembre 2022, deux articles épinglant principalement le Ministre Provincial de l’Éducation/Ville de Kinshasa, Son Excellence Charles Mbutamuntu.

Le premier avait comme titre « EPST/Pratique de la clé de répartition : Charles Mbutamuntu passe outre les instructions de Tony Mwaba »; tandis que le second était intitulé « Epst: les 10% alloués aux bureaux gestionnaires par Charles Mbutamuntu contestés à Kinshasa »*.

Deux articles publiés le même jour, ce qui frise un acharnement pur et simple à l’égard d’un membre de l’Exécutif provincial dont la compétence et les prouesses ne sont plus à démontrer.

Pour votre gouverne, il n’ y a jamais eu violation des instructions du Ministre national Tony Mwaba, concernant la clé de répartition. Le souci pour nous est de renforcer la supervision contre les structures spécialisées avec les Anti-valeurs.

La première des choses à savoir est que le Ministre national n’avait jamais fixé les frais d’appui aux besoins des enseignants. Ces frais ont été fixés par l’Arrêté de Son Excellence Monsieur le Gouverneur, conformément au souci du Ministre national de soulager les enseignants du secondaire, et en attendant que le Gouvernement de la République concrétise les efforts déjà en cours pour améliorer les conditions de vie des enseignants.

Dans le souci de mettre fin aux antivaleurs et traquer les réseaux mafieux, Son Excellence Monsieur le Gouverneur a mis en place, dans son arrêté portant fixation des frais, une commission de suivi chargée de renforcer la supervision contre les ennemis de la gratuité. Et depuis le début de l’année, plusieurs réseaux sont démantelés et les mafieux ont peur. Pour soutenir le fonctionnement des comités de suivi (enseignants assis), la Commission urbaine avait levé deux options, notamment la contribution des écoles privées et le fonctionnement.

Il convient de souligner que pour concrétiser la vision du Chef de l’État, pilotée par le Warrior Tony Mwaba, le pourcentage des frais affectés à l’appui des enseignants est passé de 80% l’année passée à 90% cette année. Nos amis syndicalistes des écoles protestantes ne le savent peut-être pas, car Son excellence Charles Mbutamuntu avait prévu de les rencontrer pour échanges, après l’avoir fait avec les Catholiques. Les 10% affectés à l’appui des bureaux gestionnaires dans leur travail de supervision soutiennent la lutte contre les antivaleurs.

Je vous remercie de publier ce droit de réponse dans son intégralité pour éclairer la lanterne de l’opinion.

Lefils MATADY, Coordonnateur/Cellule de Communication

Ministère provincial de l’Éducation/Kinshasa


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising