Connect with us

Actualité

Relations publiques : Kwame Senou désigné au conseil d’administration de PRCA Africa Network

Published

on

 

La plus grande association professionnelle de Relations publiques au monde (PRCA Africa Network) représentant plus de 35.000 professionnels des Relations publiques dans 70 pays au monde entier, a procédé, le mardi 20 juillet 2021, à la mise en place du premier conseil d’administration de son réseau africain composé de 10 membres. Kwame Senou, directeur général d’Opinion & Public, fait partie des 10 professionnels de haut niveau désignés au sein de l’instance.

L’un des fondateurs d’Opinion & Public (la firme de Relations publiques affiliée à Burson Cohn & Wolfe et distingué au Sabre Awards Africa 2021), Kwame Senou est connu pour son activisme en faveur de la profession. Il est membre du conseil consultatif de l’association africaine de relations publiques et vice-président de Brand Africa. Tout au long de sa carrière, il a toujours été un défenseur de l’Afrique francophone. Il promeut les liens entre les différentes régions du continent pour faire avancer les Relations publiques et toutes les fonctions des services marketing.

S’exprimant après sa désignation, Kwame Senou a souligné que cette nouvelle fonction est un grand défi à relever. « Les Relations publiques sont une fonction essentielle dans le contexte de relance post-Covid. Je suis heureux de me joindre à mes illustres collègues pour faire avancer la profession et en assurer la promotion, particulièrement en Afrique francophone où la barrière de langue est parfois un frein »

Le conseil d’administration du réseau africain de PRCA travaillera avec le président Jordan Rittenberry, et les cinq présidents régionaux, afin de créer un secteur des Relations publiques plus professionnel, plus éthique et plus prospère sur le continent. Réagissant à la mise en place du conseil d’administration, Jordan Rittenberry a déclaré devant la presse : « Je suis très heureux d’accueillir certains de leaders les plus innovants du secteur en Afrique au sein de notre conseil d’administration. Nous sommes tous extrêmement fiers du dynamisme et du talent des Relations publiques sur le continent. Je suis très enthousiaste à l’idée de travailler avec le savoir-faire de classe mondiale et le sens local du Conseil, pour proposer une offre gagnante à tous les professionnels des relations publiques du continent ».

La directrice de PRCA International, Melissa Cannon a ajouté : « La profondeur et la qualité du leadership au sein du conseil d’administration de notre réseau africain sont impressionnantes, et nous placent dans une position idéale pour aller de l’avant et offrir des formations et des opportunités de réseautage de classe mondiale sur le continent. Je tiens à remercier le conseil, dirigé par Jordan, pour son travail et son engagement. En tant que plus grande organisation professionnelle des Relations publiques au monde, nous sommes impatients de soutenir la croissance passionnante de PRCA Africa Network et de mettre en valeur le talent et le travail à travers l’Afrique ».

Outre Kwame Senou, les nouveaux membres du conseil d’administration sont : Eloine Barry, fondatrice et PDG d’Africa Media Agency ; Sarah Gooding, directrice générale de WE Communications ; Dustin Chick, associé directeur général de Razor/M&C Saatchi ; Ayeni Adekunle, fondateur et PDG de Blackhouse Media Group ; Leroy Ankrah, consultant principal à Diffusion Ltd ; Tom Manners, co-PDG de Clockwork ; Saint-Francis Tohlang, directeur des communications et des affaires publiques dz Nestlé East & Southern Africa Region ; Nicola Nel, fondateur et directeur général d’Atmosphere Communications ; Ipelegeng Thibedi, directeur général de Weber Shandwick Afrique.

PRCA Africa facilite la mise en réseau des professionnels, le partage des meilleures pratiques et donne aux membres l’accès à un important programme d’événements et à plus de 100 cours de formation en ligne par an.

Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Justice : Rebondissement dans l’affaire OKENDE, la famille porte plainte contre inconnus au regard des nouveaux éléments sonores contenus dans la déclaration de l’honorable Modero Nsimba devenue virale (Avocats)

Published

on

Madame Samba Malata Micheline, épouse et veuve de Monsieur Chérubin Okende, ses enfants, père biologique ainsi que ses frères, ont chargé le cabinet Onyemba Consulting, sis, aux croisements des avenues 24 novembre et Ngele dans la commune de Lingwala de porter plainte contre inconnus, ce lundi, 15 avril 2024.

Dans la plainte, il est écrit : « A la suite de leur plainte déposée en date du 17 juillet 2023, l’office du Procureur de la République du Parquet de Grande instance de Kinshasa/Gombe a ouvert un dossier judiciaire sous RMP37.311/PRO21/BAS dont les enquêtes diligentées auraient conclu au SUICIDE de la victime suivant les résultats communiqués à la presse en date du 29 février 2024, par le Procureur Général près la Cour de cassation ».
Ce rebondissement est motivé par : « des éléments nouveaux issus de la déclaration de Monsieur Modero Nsimba contenus dans un élément sonore (audio) devenu viral depuis le 19 mars 2024 sur les réseaux sociaux ( disponible notamment sur qui relate minutieusement, non seulement , les circonstances scandaleuses de cet enlèvement et assassinat, mais surtout, cite des personnes bien identifiables par leurs noms, prénoms et qualités ». 

Pour les avocats de la famille OKENDE, partant de ces éléments nouveaux, l’hypothèse d’un suicide de l’honorable Chérubin Okende Senga à laquelle le Parquet de Grande instance de Kinshasa/Gombe a aboutie sous RMP37.311/PRO21/BAS, ne peut se concevoir que dans le cadre d’un Suicide assisté.

Pour rappel, le corps sans vie de l’ancien ministre des transports et voies de communication et porte-parole d’Ensemble pour la république, a été retrouvé sur l’avenue Poids Lourds dans sa jeep, un certain 13 juillet 2023 et mis en terre, le 20 mars 2024, 8 mois après sa mort.

À la lumière de cette plainte, les avocats de la famille Okende souhaite que de nouvelles enquêtes soient diligentées afin d’éclairer l’opinion publique. Dans sa première comparution, l’honorable Modero Nsimba a nié l’authenticité et l’originalité dudit audio posté sur les réseaux sociaux, lui attribué par des inconnus. Arrêté pour faux bruit, le député national a vu son mandat validé par l’assemblée nationale.

Mfumu DIASILUA K./CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte