Connect with us

non classé

RDC/Yumbi: retour massif des réfugiés pour voter ce dimanche

Published

on

A en croire un agent de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), contacté par CONGOPROFOND.NET, les opérations de vote se déroulent normalement dans cette cité de la province du Maï Ndombe depuis 6 heures du matin, au moment de l’ouverture des bureaux de vote, ce dimanche 31 mars 2019.

17 sites de vote sont recensés dans cette partie de la RDC où les élections ont été reportées pour cause d’insécurité.

Selon l’agent electoral, en effet, les électeurs sont revenus en masse dans leurs villages de Bongenda et Nkolo le vendredi et samedi afin de récupérer les duplicatas de leur cartes d’électeurs pouvant leur permettre d’accomplir leur devoir civique. ” Les élections ont permis le retour de 60 à 70 % de la population…”, a-t-il affirmé.

Cependant, relève-t-il, le comportement de ces électeurs après le vote n’est pas encore connu. ” Vont-il rentrer au Congo Brazzaville où ils avaient trouvé refuge ou rester au Congo dans leur milieu natif?”, s’est-il demandé.

Il convient de noter, à la suite de la CENI, que ces élections ont aussi permis aux deux communautés ( Banunu et Batende) qui se sont entretués récemment, se travailler ensemble. ” Ils ont été formés ensemble et travaillent ensemble dans les bureaux de vote…”, a-t-il martelé.

Il convient de souligner que les opérations se passent en toute sérénité, aucun incident n’a été enregistré jusqu’au moment où nous accouchons ces lignes.

Tchèques Bukasa/CONCOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Santé

Le système de santé sous Samuel-Roger Kamba Mutamba : Confrontation avec la réalité brutale

Published

on

Dans un pays où l’accès aux soins de santé de base est un luxe pour de nombreux citoyens, la République Démocratique du Congo lutte avec des réformes inachevées et des lacunes criantes dans son système de santé. Malgré les promesses politiques, l’accessibilité aux soins de santé de base reste un défi majeur, laissant des millions de personnes vulnérables et sans protection médicale adéquate.

Les hôpitaux et centres de santé sont souvent dépourvus des équipements médicaux essentiels, mettant en péril la vie des patients et la qualité des soins dispensés. Le manque de formation du personnel médical qualifié aggrave encore la situation, compromettant la sécurité et l’efficacité des interventions médicales. En conséquence, la population est confrontée à des choix déchirants entre des soins inadéquats ou aucuns soins du tout.

Pendant ce temps, la gestion des ressources allouées à la santé sous l’égide de son excellence Monsieur le ministre de la santé et de la prévention Samuel-Roger Kamba Mutamba est entachée par des scandales de corruption et de détournement des fonds, sapant les efforts visant à améliorer le système de santé du pays. Les conséquences de ces pratiques néfastes se reflètent dans les services de santé défaillants et l’absence de progrès tangibles pour la population congolaise.

Face à ce tableau sombre, il est impératif que Monsieur Kamba Mutamba ministre de la santé et de la prévention s’engage à mettre en œuvre des réformes audacieuses et transparentes pour remédier à ces problèmes systémiques. L’urgence d’agir pour garantir un accès équitable aux soins de santé, améliorer la qualité des services médicaux et assurer une gestion responsable des ressources ne saurait être ignorée.

En fin de compte, la santé de la population de la RDC ne peut plus être sacrifiée sur l’autel de l’inaction et de la corruption. Il est temps d’adopter des mesures courageuses pour transformer le système de santé du pays et offrir à chaque citoyen le droit fondamental à des soins de santé dignes et accessibles.

TEDDY MFITU

Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte