Connect with us

Justice

RDC: Un citoyen haïtien jeté à la prison de Makala pour escroquerie de 320.000$

Published

on

Jean-Louis Metz Dickison, c’est son nom. Il a été arrêté le jeudi 14 mars dernier et transféré à la prison centrale de Makala suite à une décision de justice pour avoir arnaqué un investisseur canadien. Montant de la forfaiture : 320.000$US.

De nationalité Haïtienne et se faisant passer par moment, pour un mauritanien, Jean-Louis Metz était  activement recherché par la police pour escroquerie. Fraudeur de calibre international et homme d’affaires à ses heures perdues, il a créé au Congo, deux entreprises: IZI TECHNOLOGIES gérée avec sa femme congolaise Marianne BOSEWA et WAYS CONGO, filiale de WAYS FRANCE pour servir d’appât afin d’arnaquer les investisseurs moyennant l’achat d’actionnariat ou montage de divers projets fantômes.

C’est ainsi qu’un investisseur canadien tombera dans le panneau avec un 1er versement de 320.000$ sur un total de plus d’un million de dollars sollicités. S’étant rendu compte de la supercherie, l’homme d’affaires saisira la justice de la RDC où opère son bourreau pour rentrer dans ses droits. Après une 1ère arrestation, l’escroc obtiendra par raccordement frauduleux, une liberté provisoire. Cependant, Jean-Louis METZ réussira à se la coulera douce en toute impunité avec une nouvelle adresse et une autre identité, durant deux ans jusqu’à son arrestation la semaine dernière grâce au nouveau dynamisme que le Chef de l’État tente d’impulser au sommet de l’appareil judiciaire congolais.

Alors que le Président de la République sillonne le monde à la recherche d’investisseurs en même de booster l’économie du pays, plusieurs observateurs s’interrogent sur la manière dont cet expatrié réussit un tel coup sur le territoire congolais.

L’affaire qui date de 2020 a fait grand bruit au Canada dans les milieux d’affaires qui s’interrogent sur la sécurité des investissements au pays de Félix-Antoine TSHISEKEDI. Pour sa part, la victime ne demande qu’une chose: être remboursé par ce malfrat alors que lui, préfère tenter de soudoyer sans y parvenir, les instances judiciaires au lieu de négocier un remboursement avec l’homme d’affaires canadien désabusé. Ce dernier, qui croit dur comme fer, à un véritable État de droit voulu par le Président TSHISEKEDI espère rentrer dans ses droits conformément aux lois du pays en la matière. Et selon nos sources, des pressions seraient exercées sur les juges en charge du dossier pour relâcher cet arnaqueur. Dossier à suivre.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Justice

L’amnésie fatale du régime Tshisekedi : Les leçons oubliées de la tragédie de Rossy Mukendi

Published

on

Dans un récent épisode tragique en RD Congo, la mort de Rossy Mukendi a été un rappel brutal des conséquences meurtrières de l’entêtement pour le pouvoir. Malheureusement, les fervents opposants au troisième mandat de Joseph Kabila, autrefois porteurs de l’espoir démocratique, semblent maintenant prêts à sacrifier la stabilité du pays sur l’autel de leur propre ambition.

Alors que les mémoires de la lutte courageuse contre l’abus de pouvoir semblaient encore fraîches, il est choquant de voir certains protagonistes politiques se transformer en caricatures de leurs anciens idéaux. Ignorant les avertissements gravés dans le sang de ceux comme Rossy Mukendi, Thérèse Kapangala, Armand Tungulu etc. Ces individus semblent prêts à plonger la nation dans un nouveau cycle de chaos et de désespoir.

La question se pose : comment des défenseurs de la démocratie peuvent-ils si rapidement se transformer en fossoyeurs de l’ordre social qu’ils prétendaient protéger? Est-ce l’appât du pouvoir qui corrompt leur vision, ou une amnésie sélective qui leur fait oublier les sacrifices passés ? Le discours prophétique du président Jean-Marc Kabund-a-Kabund sur le complot du régime contre la république se matérialise totalement sous nos yeux.

En cet instant critique, il est impératif de se souvenir des leçons douloureuses du passé et de celui qui a personnellement quitté tous les avantages du pouvoir pour sauver la nation en danger. L’histoire de la RDC est jonchée de luttes et de souffrances pour la liberté et la justice. Ignorer ces sacrifices revient à trahir la mémoire de ceux qui ont donné leur vie ou celui qui a sacrifié sa carrière pour un avenir meilleur.

Alors que les loups politiques se parent des habits de la démocratie pour mieux masquer leurs intentions autoritaires, il revient au peuple congolais de rester vigilant et de défendre les valeurs pour lesquelles tant ont combattu. Car dans l’oubli des leçons du passé réside le danger de répéter les erreurs qui ont coûté la vie à des héros comme Rossy Mukendi, Thérèse Kapangala,, Armand Tungulu et bien d’autres.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte