Connect with us

À la Une

RDC : Scandale d’affairisme sur le dos de Coronavirus au ministère de la Santé !

Published

on

Sur le dos de Coronavirus, alors que déjà 5 compatriotes viennent d’être tués par cette pandémie, il se crée de l’affairisme autour de l’attribution du marché de la réhabilitation de certains hôpitaux décidé par le gouvernement.

Ces faits sont dénoncés par des fonctionnaires du ministère de la Santé. Ils font surtout part du cafouillage constaté dans l’attribution du marché de réhabilitation des hôpitaux désignés pour accueillir les personnes infectées du virus.

« Pour accueillir les malades infectés du virus et en isolement afin de les traiter efficacement et loin de toute propagation, cinq ou six hôpitaux ont été retenus pour être réhabilités. Vu l’urgence des travaux à exécuter, une procédure simplifiée d’attribution des marchés a été initiée par la Direction de passation du ministère de la Santé », affirment ces sources avant de dénoncer ce scandale d’affairisme: « Alors que les entreprises sélectionnées, dans l’attente de leur contrat en cours de signature, s’affairent déjà pour le démarrage effectif des travaux d’urgence, il se passe un chamboulement qu’on n’observe que dans les républiques bannières où l’on piétine allègrement la loi où il règne le passé droit ».
Les mêmes sources fustigent le fait que « des conseillers officiels où officieux du ministre de la Santé sortis de nulle part sont tous attirés, comme des abeilles par le miel, par l’odeur des dollars. Chacun y va de sa délation et de son sabotage de l’autre ».
Et finalement, l’orthodoxie en la matière semble mise de côté, se plaignent les mêmes sources, signalant que le marché sera exécuté par le ministère en la personne de l’un de ses directeurs comme maître d’ouvrage et en même temps maître d’ouvrage délégué.
« Ce maître d’ouvrage délégué devra à terme de trouver de nouvelles entreprises à qui confier la sous-traitance. Comme quoi, il fallait juste écarter les entreprises sélectionnées et dont les contrats étaient en cours de signature », précisent-elles.

Alors qu’un flou total entoure l’attribution de ces marchés, la Présidence de la République, la Primature ainsi que le Parquet sont interpellés. Entre-temps, les travaux de réhabilitation des hôpitaux traînent mais Coronavirus gagne du terrain et continue chaque jour à faire des victimes. En dépit du châtiment infligé à l’ancien ministre Oly Ilunga, condamné à 5 ans de prison pour détournement des fonds publics alloués à la riposte contre Ebola, les mauvaises pratiques semblent avoir la peau dure au ministère de la Santé.

YA KAKESA/AFRICANEWS

%d blogueurs aiment cette page :