Connect with us

À la Une

RDC : Scandale d’affairisme sur le dos de Coronavirus au ministère de la Santé !

Published

on

Sur le dos de Coronavirus, alors que déjà 5 compatriotes viennent d’être tués par cette pandémie, il se crée de l’affairisme autour de l’attribution du marché de la réhabilitation de certains hôpitaux décidé par le gouvernement.

Ces faits sont dénoncés par des fonctionnaires du ministère de la Santé. Ils font surtout part du cafouillage constaté dans l’attribution du marché de réhabilitation des hôpitaux désignés pour accueillir les personnes infectées du virus.

« Pour accueillir les malades infectés du virus et en isolement afin de les traiter efficacement et loin de toute propagation, cinq ou six hôpitaux ont été retenus pour être réhabilités. Vu l’urgence des travaux à exécuter, une procédure simplifiée d’attribution des marchés a été initiée par la Direction de passation du ministère de la Santé », affirment ces sources avant de dénoncer ce scandale d’affairisme: « Alors que les entreprises sélectionnées, dans l’attente de leur contrat en cours de signature, s’affairent déjà pour le démarrage effectif des travaux d’urgence, il se passe un chamboulement qu’on n’observe que dans les républiques bannières où l’on piétine allègrement la loi où il règne le passé droit ».
Les mêmes sources fustigent le fait que « des conseillers officiels où officieux du ministre de la Santé sortis de nulle part sont tous attirés, comme des abeilles par le miel, par l’odeur des dollars. Chacun y va de sa délation et de son sabotage de l’autre ».
Et finalement, l’orthodoxie en la matière semble mise de côté, se plaignent les mêmes sources, signalant que le marché sera exécuté par le ministère en la personne de l’un de ses directeurs comme maître d’ouvrage et en même temps maître d’ouvrage délégué.
« Ce maître d’ouvrage délégué devra à terme de trouver de nouvelles entreprises à qui confier la sous-traitance. Comme quoi, il fallait juste écarter les entreprises sélectionnées et dont les contrats étaient en cours de signature », précisent-elles.

Alors qu’un flou total entoure l’attribution de ces marchés, la Présidence de la République, la Primature ainsi que le Parquet sont interpellés. Entre-temps, les travaux de réhabilitation des hôpitaux traînent mais Coronavirus gagne du terrain et continue chaque jour à faire des victimes. En dépit du châtiment infligé à l’ancien ministre Oly Ilunga, condamné à 5 ans de prison pour détournement des fonds publics alloués à la riposte contre Ebola, les mauvaises pratiques semblent avoir la peau dure au ministère de la Santé.

YA KAKESA/AFRICANEWS


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Le Salon des Médias et du Business ouvert ce jeudi à Kinshasa 

Published

on

C’est sur le thème: « Les médias, un atout pour la croissance des entreprises en RDC » que le Salon des Médias et du Business s’est ouvert ce jeudi 26 au 27 janvier 2023 à l’hôtel Fleuve Congo.

Événement incontournable de la scène des médias, le Salon des Médias et du Business est l’unique salon en RDC qui rassemble toute la presse et les opérateurs économiques pour discuter des possibilités d’une relation gagnant-gagnant.

Ce salon est organisé par l’Association des médias en ligne (MILRDC) en collaboration avec la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), avec l’appui technique d’Internews sur financement de l’Union Européenne dans le cadre du projet Medias Indépendants et Innovants (Medias 2I).

Prennent part à cette rencontre, environ une centaine de journalistes, communicateurs et chefs d’entreprises.

L’objectif visé par les organisateurs est double : « d’abord évaluer les avancées de l’écosystème médiatique et son impact éventuel sur la croissance des entreprises du pays et ensuite initier un espace d’échange sur diverses thématiques en vue d’améliorer la relation entre le secteur privé et les médias », a déclaré Noémie Kilembe, directrice adjointe d’Internews.

Durant les deux jours du Salon, les participants prendront part aux echanges à travers quatre panels. Les deux premiers prévus ce jeudi ont tablé sur « la réglementation de la publicité en RDC et son impact sur les revenus des médias »; et aussi « les médias face aux régies publicitaires et GAFAS ».

Pour ce vendredi, le premier panel traitera de la diversification des services et des offres des médias, alors que le deuxième planchera sur la gouvernance et la gestion des médias en tant qu’entreprise.

Ce Salon, convient-il de rappeler, rentre dans le cadre du projet M2I débuté en janvier 2020 et qui s’achève à la fin du mois de janvier 2023.

Déborah Kabuya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising