K-WA Advertising

Connect with us

À la Une

RDC : reçu par F. Tshisekedi, Nangaa insiste sur la nécessité de renouveler le bureau de la CENI

Published

on

Les consultations annoncées par le Président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, ont débuté ce lundi 02 novembre 2020. Pour ce premier jour, le numéro Un Congolais a reçu le bureau sortant de la Commission électorale nationale indépendante( CENI) conduite par son président Corneille Nangaa.

“Nous avons répondu à l’invitation du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi dans le cadre des consultations qu’il a engagées. En tant que membre de la CENI, il nous a donné la vision de ce à quoi il s’attendait des consultations. Nous lui avons présenté la nécessité de la stabilité du pays et de la paix. En tant que CENI, nous avons présenté à son autorité la nécessité de la tenue prochaine des élections en 2023 et que nous avons désormais un projet de chronogramme qui nous amène à ces élections. D’autres questions touchent le processus électoral en général notamment les préparatifs et surtout l’assainissement de l’environnement avant tous les préparatifs de ce processus électoral”, a déclaré Corneille Nangaa, Président de la CENI à l’issue de son entretien avec le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi.

À la question de savoir qu’en cas de la dissolution de l’Assemblée nationale, la CENI est-elle prête à organiser des élections anticipées et combien ça coûteraient, Corneille Nangaa rappelle que la nécessité de renouveler d’abord le bureau de la CENI.

“La mission de la CENI est déclinée à l’article 211 de la constitution c’est-à-dire conduire tout processus électoral et référendaire. Aujourd’hui, la question qui peut se poser est-ce-que l’équipe Nangaa est-elle encore légitime pour organiser les élections ? Ça fait partie des éléments du chemin critique préparatoire à toute organisation des élections. Il faut le plus rapidement possible designer les nouveaux membres de la CENI qui vont faire des études et décliner les chiffres si celà ça couterairent autant”, a-t-il ajouté.

En lançant les consultations, rappelons-le, le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi souhaite requalifier la Coalition FCC-CACH et constituer, très prochainement, une union sacrée de la République. Cette union sacrée va lui permettre d’impulser des réformes profondes pour consacrer l’alternance démocratique et, en même temps, améliorer la gouvernance en RDC.

D’après le chronogramme, plusieurs autres personnalités seront reçues par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET Depuis le Palais de la Nation

À la Une

RDC : Déjà en ordre de bataille, le MCU Civuila Ilunga pose une condition pour soutenir Fatshi en 2023 !

Published

on

Ouverts le samedi 14 mai, les États-généraux du Mouvement des Congolais Unis (MCU) se poursuivent ce lundi 16 mai 2022 à Kinshasa. Y prennent part, les cadres inter-federeaux, fédéraux et nationaux de cette formation politique membre de l’Union Sacrée.

À l’ouverture de ces assises Jean-Paul Civuila Ilunga a invité les participants de son parti à abattre un travail de fond, en mettant un accent particulier sur les élections générales prévues en 2023. Pour le numéro 1 du MCU, ces assises seront porteuses d’une vision claire sur le processus électoral de 2023 et annonceront un programme ambitieux de ce parti pour les élections à venir.

S’agissant du candidat à la présidence de 2023, Jean-Paul Civuila pose une condition pour soutenir l’actuel président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, à l’élection présidentielle de 2023. Pour lui, le MCU soutiendra la candidature de Félix Antoine Tshisekedi à la seule condition qu’il soit ” Indépendant”. ” S’il est candidat de l’UDPS, le MCU présentera son propre candidat !”, a-t-il souligné.

Concernant l’actualité politique nationale, le patron du MCU est revenu sur le bilan du premier ministre SAMA LUKONDE. Tout en le jugeant négatif, il a demandé haut et fort sa démission et celle de son gouvernement.

Fidèle à son cheval de bataille, Jean-Paul Civuila a réiteré son appel au président Tshisekedi, lui demandant de se débarrasser de ses amis dans son entourage. ” Je voudrais revenir sur une situation avant de passer à un autre point. Ce pays ne peut être dirigé, si le président ne nous écoute pas. Nous avons parlé du Premier ministre, nous avons parlé de l’entourage du président…”, souligne-t-il.

A travers ces États généraux, convient-il de souligner, le MCU se met en ordre de bataille et démontre sa détermination de participer aux élections 2023 avec sérénité pour une victoire.

Notons que ces assises prendront fin ce mardi 17 mai à Kinshasa.

Joseph Malaba/CONGOPROFOND.NET

Continue Reading

K-WA Advertising