K-WA Advertising

Connect with us

À la Une

RDC: quelles élections en 2023 et avec qui à la tête de la CENI? 

Published

on

L’année 2023 sera une année électorale en République démocratique du Congo. Une année de premières élections sous l’égide de l’actuel Président Félix Antoine Tshisekedi, qui vraisablement, sera candidat à sa propre succession. Ces élections constitueront un test pour le régime actuel qui prône l’État de droit et la bonne gouvernance.

Deux questions importantes méritent donc d’être analysées :
Quelles élections pour 2023 ?
Avec qui à sa tête?

Quelles élections pour 2023 ?

Depuis 2006, les élections en République démocratique du Congo ont toujours été émaillées de contestations et des violences et les Congolais attendent jusqu’à ce jour l’organisation des élections locales. Malgré des rapports des missions d’observations électorales tant nationales qu’internationales, peu d’efforts ont été consacrés pour doter le pays des élections crédibles et transparentes. Et à chaque fois, le cycle électoral est entaché de graves irrégularités qui malheureusement ne trouvent pas souvent une bonne issue au niveau du contentieux électoral devant les juridictions compétentes.

Alors pour ces élections de 2023, une réforme de la CENI s’impose si l’on veut réellement éviter les erreurs du passé et offrir enfin aux Congolais les élections crédibles et transparentes. Il faut aussi des moyens matériels et financiers adéquats pour couvrir tout le cycle électoral et ces moyens doivent être disponibilisé dans les meilleurs délais. Enfin, il faut réformer le cadre légal. Le parlement devra se pencher sur les réformes possibles et urgentes pour que le cycle électoral se déroule selon les standards internationaux . La réussite de ces élections dépendra aussi des animateurs.

Qui à la tête de la CENI ?

Cette question est cruciale parce que l’issue du cycle électoral de 2023 en dépend fortement. Plusieurs candidats sont en lice et leurs profils ont été dévoilés par certaines organisations de la société civile.

Selon nos propres recherches et évaluations, le candidat le plus remarquable, qui jouit d’une expérience et des compétences avérées et qui se montre apte à être à la hauteur de la tâche et à diriger la CENI pour les prochaines élections n’est autre que Paul Nsapu Mukulu.

Comme l’atteste son parcours, Paul Nsapu fait preuve d’une bonne maitrise des questions électorales et du contexte congolais. Il impressionne par ses qualités communicationnelles et son leadership.

Fondateur de la « Ligue zaïroise des électeurs » en 1990, devenue « Ligue des électeurs », il a une expérience de près de 30 ans en matière électorale. Il a participé à différentes missions d’observations des élections, processus d’évaluation et de supervision dans plusieurs pays. Il a travaillé pendant des décennies dans de multiples formations pré-électorales, électorales et post-électorales à travers le monde et en RDC. Il est parmi les activistes des droits humains les plus connus en République démocratique du Congo. Ancien Vice- président de la Fédération internationale des ligues des droits humains (FIDH). Avec un tel profil, il apparaît que M. Paul Nsapu est la personne idoine pour apporter les changements nécessaires à la tête de la CENI et offrir aux Congolais en 2023, des élections crédibles, transparentes et apaisées.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET

À la Une

La députée Solange Masumbuko Nyenyezi aux FARDC:” Recevez mes encouragements et ne baissez pas les bras !”

Published

on

Chers vaillants soldats, en cette journée de la Libération nationale, je m’adresse à vous en ces mots:

Primo, en souvenir des filles et fils patriotes qui sont tombés sous le drapeau national, versant leur sang pour sauver toute la nation, je verse, en effet, mes larmes d’une mère; et toute la République se souvient d’eux.

Secundo, grande est ma joie de constater la dévotion, la bravoure et la détermination avec lesquelles vous portez à coeur cette nation bénie, vous vous battez pour la stabilité et la sécurité du territoire national et défendez les frontières de la RDC notre pays, nonobstant les diverses difficultés rencontrées sur terrain. Ainsi donc, je sèche mes larmes quant à ce.

Tertio, je ne cesse de ménager aucun effort pour booster jusqu’à la fatigue l’autonomisation des dépendantes femmes militaires, policières et et autres dépendants de nos FARDC par les différentes actions posées à travers mon ONG “ADEAC” et ma Fondation “SOMA”.

In fine, recevez mes encouragements et ne baissez pas les bras. Continuez à défendre l’intégrité territoriale nationale. Ainsi, toute la nation vous en sera reconnaissante.

Allez-y Chères FARDC!

Honorable Solange Masumbuko Nyenyezi Amisi
Députée Nationale

Continue Reading

K-WA Advertising