Connect with us

À la Une

RDC/Portrait: Qui est Léon Mamboleo, président provisoire du sénat congolais ?

Published

on

 

Beaucoup ou peu des congolais connaissent Maître Léon MAMBOLEO MUGHUBA ITUNDAMILAMBA, le doyen des sénateurs congolais qui a été choisi par ses pairs pour présider provisoirement la chambre haute du pays.

Il est actuellement la 2e personnalité du pays après le Chef de l’État.

Qui est le président provisoire du Sénat Me León Mamboleo?

Il fait partie des 5 premiers Docteurs en Droit de l’Histoire de la RD Congo de 1960 à 1963 (ensemble avec Etienne Tshisekedi, Dede Alexis, Dipumba Barthélémy, Kabeya Joseph Alidor et Tshibangu Crispin). Sont aussi de leur promotion : Betty Hubert (Camerounais) et Gakwaya Faustin (Rwandais).

Me Léon Mamboleo est né à Kagozi, en décembre 1936. Il est originaire de la collectivité de Wamuzimu, en territoire de Mwenga (Province du Sud-Kivu, dans est de la RD Congo). Après des études primaires à l’école Mero de Kamituga, il fait ses études secondaires au Petit séminaire de Mungombe où il obtient, en 1953, son diplôme des humanités greco-latines. La même année, il passe son Jury Central – à Léopoldville – avec brio; ce qui lui ouvre les portes de l’Université Lovanium.

A l’issue d’un cursus universitaire riche (diplôme de candidature en Sciences Sociales, Politiques et Economiques; diplôme de candidature en Philosophie et Lettres préparatoires au Droit et au Notariat), il obtient, en 1963, son doctorat en Droit (ces années-là, le doctorat à thèse n’est pas encore introduit dans l’enseignement universitaire en RD Congo. Le doctorat à thèse a été introduit à la fin de 1963).

Senat RDC (photo d’ illustration)

Sa carrière professionnelle commence en 1964 lorsqu’il est nommé Conseiller juridique et Directeur du Département Etudes et Documentation à la Chambre des Représentants du Parlement congolais. La même année, il fait partie du Secrétariat technique chargé d’élaborer la « Constitution de Luluabourg » (la première Constitution de l’après indépendance).

Il sera, par la suite, avocat près la Cour d’Appel de Léopoldville (depuis 1965), Avocat près le Tribunal de Grande Instance de Bukavu (depuis 1971), Avocat près la Cour d’Appel de Kisangani, Avocat près la Cour d’Appel de Bukavu et plusieurs fois Doyen du Conseil de l’Ordre.

Jusqu’en 1994 (avant la prise du pouvoir au Rwanda par le FPR), il était avocat détenteur d’une autorisation du Gouvernement du Rwanda pour plaider devant les juridictions de ce pays.

Son engagement politique date de 1964. Il est alors un des responsables du « Parti Démocratique Africain » (PDA), ce qui lui valu d’être nommé Ministre de la Justice et Garde des Sceaux et des Affaires Sociales du gouvernement de Salut Public dirigé par Moise Tshombé de 1964-1965. En sa qualité de Ministre de la Justice, il a été cosignataire, pour sa promulgation, de la Constitution de Luluabourg.

Senat RDC(photo d illustration)

En 1965, il intègre un nouveau parti politique : l’Alliance des Socialistes Chrétiens Congolais (ASCCO) et parvient à se faire élire député national pour la circonscription électorale du Kivu. Il intègre par la suite le Mouvement Populaire de la Révolution (MPR) jusqu’a y être hissé comme membre du Comité Central et du Bureau politique.

Lors de la démocratisation de 1990, il quitte le MPR pour intégrer l’UFERI, puis l’UDPS (il a été membre de la Fédération de l’UDPS au Sud-Kivu), avant de quitter définitivement la politique (après sa participation à la Conférence Nationale Souveraine) et de se consacrer à lecture, sa passion de tout le temps.

 

Me Léon Mamboleo fait partie des éminents avocats qui ont toujours défendu la cause de RD Congo auprès des instances juridiques internationales. En 1999, il était le Correspondant juridique principal de la RD Congo à l’Agence intergouvernementale de la Francophonie.

Depuis l’année 2000, il avait prit sa retraite et vivait une vieillesse dorée entre Bukavu, Kinshasa, l’Europe et les Etats Unis (où vivent la plupart de ses 7 enfants). Il est membre de Lions Club Bukavu, revêtu de la qualité de « Lion à vie ».

En mars dernier, il parvient à se faire élire Sénateur de la Province du Sud-Kivu et préside actuellement, en sa qualité de doyen des nouveaux Sénateurs élus, le bureau provisoire du Sénat de la République démocratique du Congo.

 

TMB/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Insécurité à Goma : Masisi perd son notable Munyamariba assassiné par des bandits armés

Published

on

Triste est la nouvelle. Le territoire de Masisi a perdu l’un de ses fils. Il s’agit du notable de la communauté Hutu, Emmanuel Munyamariba, tué par balles dans la soirée du samedi 25 mars 2023, à son domicile situé au quartier Kyeshero sur avenue Bobila-Dawa en ville de Goma au Nord-Kivu.

Cette information est livrée par des proches du défunt ainsi que la communauté Hutu tirant ses origines dans le territoire de Masisi.

D’après les premières nouvelles recoupées, ce notable et candidat député national malheureux aux élections législatives de 2017-18 a été assassiné par des bandits armés. Après avoir commis leur forfait, ces criminels qui opéraient à moto se sont volatilisés dans la nature, apprend-on.

Pour l’instant, le corps du défunt est à la morgue de l’hôpital CBCA/Ndosho.

Très connu par les Masisois, le notable Emmanuel Munyamariba de son vivant était un pacificateur au sein de sa communauté Hutu. Il a également su réunir la jeunesse du territoire de Masisi à travers diverses activités sportives pour une meilleure cohabitation pacifique.

Rappelons-le, en l’espace de 24h, Emmanuel Munyamariba est la 6e personne tuée par des hommes armés dans la ville de Goma où la situation sécuritaire se dégrade du jour au lendemain en cette période où l’Est du pays fait face à l’agression Rwandaise caractérisée par la renaissance du M23 depuis près d’un an dans les territoires de Rutshuru, Nyiragongo et Masisi.

Cedrick Sadiki Mbala


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising