Connect with us

À la Une

RDC : Plan national du numérique en gestation

Published

on

A l’initiative du chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, la Rd Congo va bientôt se doter d’un Plan national du numérique. Le processus d’élaboration engagé, à travers son conseiller spécial en charge du numérique, se veut inclusif de toutes les parties prenantes.

Des sources présidentielles, CONGOPROFOND.NET a appris qu’un projet dudit document stratégique fera l’objet d’un examen et validation dans le cadre d’un atelier prévu du 3 au 5 septembre 2019 à Kinshasa.

Cette session aura pour bjectif de baliser le chemin d’une transition numérique d’envergure à travers lequel le chef de l’Etat souhaite entraîner toute la nation pour lui ouvrir un nouvel horizon 2025.

Les 4 piliers stratégiques du Plan national

Le plan national du numérique va se fonder sur quatre principaux piliers, à savoir : les infrastructures ; la production et l’hébergement du contenu ; les usages applicatifs ; et la gouvernance et la régulation.

A en croire le conseiller spécial du chef de l’Etat en charge du Numérique, Dominique Migisha, cet atelier devra permettre de favoriser la convergence des cadres d’orientation stratégiques et de planification vers des axes stratégiques cohérentes et complémentaires. Aussi, devrait – il, promouvoir une articulation étroite entre le programme national de développement de la RDC et le développement d’une économie numérique.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET

1 Comment

1 Comment

  1. Delphin Kyubwa

    septembre 14, 2019 at 7:01

    La RDC est finalement dotée d’un Plan Numérique National (PNN). Dans ce monde devenu de plus en plus numérique, le PNN et la création de l’Agence de Développement Numérique sont des récentes initiatives louables pour la souveraineté numérique du pays car elles constituent des jalons vers l’émergence technologique.

    Dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) ou nouvelles technologies de l’information et de la Communication (NTIC), le plan numérique est une feuille de route contenant deux éléments importants :

    1) La vision du Directeur de la technologie (Chief Information Officer : en Anglais) en tant que le chef technique responsable de rendre l’action du gouvernement plus efficace avec des ressources disponibles. Partout ailleurs, c’est le Directeur informatique national ou provincial qui définit la vision technologique dans le plan numérique national ou provincial sur base des réalités et défis transformables en opportunités pour tirer profit de l’évolution numérique.

    2) Des objectifs réalisables, claires et simples définis à court, moyen et long terme capables d’exécuter le plan numérique pour l’émergence technologique du pays.

    Du point de vue technique, le PNN Congolais paraît moins spécifique en termes des objectifs dits “S.M.A.R.T.” Le mot Anglais “smart” en Français signifie « intelligent » qui veut dire des objectifs qui sont “Spécifique, Mesurable, Atteignable, Relatif, et délimité dans le Temps.” Bref, les objectifs SMART rendent la tâche de réalisation possible ainsi que celle de suivi des progrès à tous les niveaux pendant l’exécution.

    A titre illustratif : ci-dessous deux exemples des objectifs smart dans le cadre de rendre les NTIC accessible à tous :
    • Augmenter le taux de pénétration des TIC de 20 à 50 pourcents d’ici fin 2020.
    • Diminuer le coût de communication de 1.000 à 500FC par Gigabyte (GB) la minute sur toute l’étendue nationale Juin 2021.

    Dans chacun des deux exemples ci-haut, l’objectif à accomplir est Spécifique (augmenter ou diminuer), Mesurable (de 20 à 50 pourcents ou de 1.000 à 500FC par GB), Atteignable (une réduction de 50 ou 70 pourcents est réalisable mais 100 pourcents parait irréalisable d’un coup), Relatif (c’est en rapport avec la vision de rendre les NTIC accessible à tous) et en fin, les deux objectifs sont délimités dans le Temps (d’ici fin 2020 ou Juin 2021).

    Le pari de la modernité dépend du rôle crucial du Chef national de technologie. Il en va de même pour la souveraineté numérique du pays face aux menaces sécuritaires modernes. Aujourd’hui, les pays dits émergents sont ceux dont leurs économies placent les NTIC au centre de développement socio-économique.

    Ir. Delphin KYUBWA
    Directeur Informatique au Ministère de Technologie
    Gouvernement de l’État de Californie.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

%d blogueurs aiment cette page :