Connect with us

À la Une

RDC-OIM : le Centre d’isolement des cas non-sévères de Coronavirus déjà opérationnel à Kinshasa

Published

on

L’Organisation internationale des migrations (OIM), appuyant le gouvernement de la Rdc, vient de finaliser l’aménagement d’un Centre d’isolement des cas non-sévères de Coronavirus à Kinshasa. Avec une capacité d’accueil de 300 malades, ce centre est le fruit d’un partenariat entre l’OIM et la République Démocratique du Congo, à travers son ministère de la Santé. Un projet réalisé avec le soutien financier des gouvernements de la République Fédérale d’Allemagne et du Canada.

Ce site a été aménagé dans le but d’assister le gouvernement de la RDC dans ses efforts de prise en charge des personnes infectées et de limitation des cas positifs à Kinshasa, en plaçant en isolement des cas non-sévères de COVID-19 qui ne peuvent pas s’isoler de leur entourage pour des raisons socio-économiques ou à cause du cadre de vie inadaptée.

Le centre dispose de 100 lits pour un premier temps, des latrines, d’une salle de réunion et d’un laboratoire, ainsi que des équipements requis pour la sécurité et la protection du
personnel médical.

Le centre d’isolement comprend également deux grands blocs résidentiels pour les patients hommes et deux blocs pour femmes.

Par ailleurs, il est doté d’un laboratoire pour effectuer des tests COVID-19 et autres tests de base. Il a également une petite pharmacie, et un endroit de prise en charge temporaire en cas de dégradation d’un malade nécessitant des soins intensifs dans un hôpital référence.

Il y a lieu de citer aussi la cantine, les services de blanchisserie, la zone de loisir extérieure avec une télévision qu’on retrouve dans ce centre pour permettre aux malades internés de se divertir et suivre l’actualité.
Bien que ça soit un centre d’isolement, les patients auront le droit de recevoir des visites de leurs familles dans le strict respect des mesures barrières et ce, sous la surveillance du personnel médical, dans le but de rassurer leurs familles.

A en croire, le Dr Jean-Jacques Muyembe, coordonnateur du Secrétariat technique du Comité multisectoriel de la riposte à la COVID-19 qui a pris part à la cérémonie inaugurale: “ce centre est une illustration de l’anticipation sur les mesures de prises en charge des malades étant donné qu’on ne sait exactement pas quand on viendra à bout de cette pandémie”.

Depuis la déclaration de la pandémie dans le pays le 10 mars 2020, l’OIM soutient les autorités congolaises dans leurs efforts de prévention et de contrôle de cette maladie en leur apportant une assistance technique et logistique afin de renforcer la surveillance, la prévention et le contrôle des infections.

Sachez que ce site sera exploité par l’OIM en collaboration avec le ministère de la Santé.

Elda ALONG/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising