mbet

Connect with us

À la Une

RDC/Nord-Kivu: une jeune fille et son bébé de 2 semaines contaminés du virus d’Ebola à Mabalako

Published

on

La Direction nationale de lutte contre l’épidémie d’Ebola a publié la situation épidémiologique au Nord Kivu et en Ituri, le dimanche 04 novembre 2018.

Selon cette source, au total 298 cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région, dont 263 confirmés et 35 probables.
Sur les 263 confirmés, 151 sont décédés et 81 cas de guérison confirmés.

Les autres sont hospitalisés dans les différents Centre de Traitement d’Ebola (CTE) installés dans les zones touchées par l’épidémie.

Actuellement, il y a 46 cas suspects qui sont en cours d’investigation et 5 nouveaux cas confirmés. Parmi les nouveaux cas signalés, il y a deux 2 à Beni, 2 à Mabalako et 1 à Butembo.

Les deux nouveaux cas confirmés de Mabalako sont une jeune fille résidant à Beni et son nouveau-né de 2 semaines.
Ils ont été transférés au CTE de Mabalako à la demande de la famille selon la source.

Il y a aussi 4 nouveaux décès de cas confirmés, dont 3 à Beni et 1 à Butembo.

S’agissant de la situation de vaccination, depuis le début de la vaccination le 8 août 2018, 26.135 personnes ont été vaccinées.

Parmi ces vaccinés, il y a 13.825 à Beni, 4.436 à Mabalako, 2.062 à Katwa, 1.663 à Mandima, 1.355 à Butembo, 690 à Masereka, 457 à Kalunguta, 434 à Bunia, 355 à Tchomia, 240 à Komanda, 178 à Oicha, 150 à Mutwanga, 160 à Musienene et 130 à Vuhovi.

Les autorités sanitaires affirment que des dispositions sont prises pour éradiquer cette épidémie.

TMB/ CONGOPROFOND. NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Stade des Martyrs : Halte à l’intox, l’aire de jeu n’a jamais été utilisée pour une quelconque fête !

Published

on

Une forte campagne sur les réseaux sociaux, tendant à remettre en cause l’état actuel du stade des Martyrs, a été observée dans la journée de jeudi dernier. Pour en avoir le coeur net, CONGOPROFOND.NET a fait une descente sur terrain, ce vendredi 20 mai afin de faire le constat. Résultat: Plus d’intoxication et de peur que de mal. L’aire de jeu du plus grand temple sportif du pays est aussi propre que ses alentours immédiats.

Interrogé sur la polémique créée sur la toile, un des responsables de ce stade, Gallet Lengelo, a tenu à rappeler à l’opinion qu’au delà de sa mission sportive, le stade des Martyrs de la Pentecôte a aussi pour vocation  d’accueillir de grands événements socio-culturels drainant un large public. ” C’est le cas notamment des cérémonies de prestation de serment, des cultes religieux de grande envergure, des concerts, ou encore des funérailles des grandes personnalités…”, a précisé cet administrateur en charge de la sécurisation du site.

A l’en croire, les photos qui circulent sur les réseaux sociaux sont celles d’un événement caritatif organisé le samedi dernier aux abords du terrain de jeu et qui a connu la participation des personnalités tant nationales qu’internationales. Celles-ci avaient, d’ailleurs, largement apprécié la propreté et la sérénité qui règnent dans ce complexe sportif. “Aussitôt l’événement achevé, notre équipe en charge de la maintenance s’est, comme à l’accoutumée, chargée de remettre la propreté dans le stade et dans des alentours. Point n’est besoin de rappeler qu’après chaque événement, sportif ou socio-culturel, il y a toujours une quantité énorme de déchets que nous nous chargeons d’évacuer pour garder le stade propre…”, a-t-il martelé.

Balayant d’un revers de la main l’usage de l’aire de jeu pour la fête du week-end dernier, Gallet Lengelo a indiqué qu’après cette manifestation 4 rencontres comptant pour la Ligue 2 se sont jouées sur ce même site sans la moindre complication. D’ailleurs, insiste-t-il, le stade s’apprête pour accueillir la reprise du championnat national ainsi que la rencontre de l’équipe nationale portant qualification à la coupe d’Afrique. ” Tout le reste, c’est juste pour faire du buzz sur les réseaux sociaux et pour des raisons inavouées !”, a-t-il conclu.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising