Connect with us

Actualité

RDC/Nord-Kivu : environ 1.400 Burundais irréguliers interceptés à Goma

Published

on

Les autorités sécuritaires provinciales ont intercepté un groupe de plus de 1.400 sujets burundais, en situation irrégulière, dans une parcelle privée du quartier Lac vert dans la périphérie sud de la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, indique le service de la presse présidentielle, dans une communication à l’ACP.

Selon la source, ces Burundais, constitués en majorité des femmes et enfants de bas âge sont arrivés par petits groupes dans la ville jusqu’à constituer une communauté d’environs 1.500 individus.

Interrogés à cet effet, ces immigrants illégaux ont fait savoir que certains de leurs compatriotes seraient éparpillés dans la ville de Goma.

La dernière vague de plus d’un millier de personnes aperçue vers 1 h 00 du matin dans la nuit de vendredi à samedi, avait attiré l’attention des habitants des quartiers périphériques de la ville de Goma, qui avaient d’emblée alerté les autorités compétentes.

Descendus sur le lieu, les agents de la Direction générale de migration (DGM) qui ont procédé à leur identification depuis les premières heures de la journée de samedi, ont déclaré que tous sont porteurs des laissez-passer CPGL ayant expiré il y a 1 an, donc en situation irrégulière.

*Refuge en RDC pour des raisons politiques*

Certains de ces clandestins, disent se réfugier en RDC et particulièrement au Nord-Kivu pour des raisons politiques. Ils fuient l’insécurité politique. Tandis que d’autres disent se réfugier à Goma pour un but social et religieux. Ils seraient en pèlerinage. Toutefois, ces derniers portent des insignes religieux catholiques (chapelets et autres pagnes frappés d’effigie de la Vierge Marie) mais ils organisent des cultes religieux aux contours flous.

Pour le gouverneur de la province, Carly Nzanzu Kasivita, qui avait échangé avec eux, en compagnie des autorités provinciales sécuritaires, la démarche de ces hommes est irrégulière et ambiguë. « Non seulement elle n’a pas respecté la norme en matière de demande d’asile, elle crée une psychose dans la ville de Goma », a-t-il dit, ajoutant qu’il prépare l’organisation de leur rapatriement par la province du Sud-Kivu, après des enquêtes.

D’après le ministre provincial de l’Intérieur, Jean-Bosco Sebishimbo, ces explications ne tiennent pas debout. Il a fait savoir que des dispositions seront prises par le gouvernement provincial pour décider du sort de ces Burundais, qui n’ont jusque-là, aucun document du HCR ni de la CNR, institutions d’identification des réfugiés.

Les habitants du quartier Lac vert ont manifesté devant l’enclos où ils sont confinés pour exiger leur « expulsion immédiate ».

La population a été appelée à la vigilance et ce campement reste cerné par les services de sécurité.

Il convient de noter que c’est depuis plus de 3 mois qu’un afflux des sujets burundais s’observe dans la ville de Goma et dans le territoire de Nyiragongo. Ces derniers viennent s’ajouter à plus d’un millier d’autres qui se sont d’ores et déjà dispersés dans la ville.

ACP/FNG/MPK/KJI


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Léandre Miema : Le nouveau DG à la tête de la Francophonie RD Congo pour bousculer les conventions

Published

on

Léandre Miema, le nouveau Délégué Général de la Francophonie en RDC, incarne la nouvelle génération de leaders déterminés à faire entendre la voix de leur pays sur la scène internationale. Avec un parcours atypique et des qualités indéniables, il se positionne comme un acteur clé pour relever les défis colossaux auxquels la RDC est confrontée.

Son parcours honorable et ses qualités exceptionnelles sont autant d’atouts dans ses nouvelles fonctions. Jeune mais talentueux, Léandre Miema se distingue par son patriotisme, sa foi inébranlable, son acharnement au travail et son professionnalisme exemplaire. Issu de l’École Nationale d’Administration en RDC et de l’ENA en France, il allie une solide formation d’ingénieur à une expertise en gouvernance publique.

Expert-conseil en numérique, il est fondateur du Kassiterit’s club et du start-up Technosoft.

Sa détermination et son engagement en font un leader résolu à défendre les intérêts de son pays. Les défis à relever et les objectifs à atteindre sont certes énormes mais pas insurmontables pour ce travailler acharné. En tant que DG de la Francophonie RDC, Léandre Miema a pour mission de redonner à son pays une place prépondérante sur la scène internationale.

Son dynamisme et sa volonté de faire bouger les lignes sont des atouts majeurs pour assurer la représentativité de la RDC dans les instances internationales. Malgré l’occupation et les agressions que subit la RDC depuis des décennies, il s’engage à porter haut et fort la voix de son pays.

Léandre Miema incarne l’espoir d’une nouvelle ère pour la RDC, où la jeunesse et l’audace se conjuguent pour relever les défis du présent et de l’avenir. Son parcours et ses qualités font de lui un leader iconoclaste, prêt à défier les conventions pour faire avancer son pays sur la voie de la prospérité et de la reconnaissance internationale.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain/Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte