Connect with us

À la Une

RDC: Me Firmin Yangambi félicite le Chef de l’État pour la grâce présidentielle 

Published

on

Libéré sur ordonnance présidentielle ce mercredi 13 mars, l’activiste des droits de l’homme a remercié le Chef de l’État.
: peut on lire sur son compte tweeter.
Poursuivi pour tentative d’organisation d’un mouvement insurrectionnel et détention d’armes de guerre, en participation avec deux co-accusés et [ont] tous été condamnés (…). Leurs pourvois en cassation ayant été jugés non fondés.
Et pourtant, le 11 février 2014, la loi portant amnistie pour faits insurrectionnels, faits de guerre et infractions politiques a été promulguée.
Un co-accusé, y compris d’autres prévenus détenus pour les mêmes faits, ont été libérés courant 2014 en application de ladite loi. Lui, est resté croupir dans enfer du CPRK, ex-Makala.
Sa saisine à la cour constitutionnelle et sa lettre ouverte à Edem Kodjo en avril 2016 n’ayant produit aucun effet positif.
Fin septembre de 2009, Me Firmin Yangambi, alors président de l’ONG « Paix sur terre », est arrêté à Kisangani. Les autorités lui reprochent alors d’avoir « convoyé une cargaison d’armes dans le but de lancer un nouveau mouvement insurrectionnel contre la RDC à partir de Kisangani ».
Malgré l’absence des preuves concrètes, l’intéressé et ses deux co-accusés, Benjamin Olangi et Eric Kikunda sont condamnés à la prison à vie.
Décidément l’avocat gracié n’a pas perdu ses reflexes d’activiste. Il n’a pas été rendu mou par toutes ses années passées en prison.
Il annonce dans un second tweet son objectif de poursuivre son combat.
: a-t-il déclaré sur son compte tweeter.
Pour lui, ce n’est qu’une première étape, d’autres combats doivent être menés et gagnés.
Rappelons qu’en 2016, il s’est déclaré déjà candidat aux élections présidentielles à venir. Malheureusement, il n’a pas postulé. Critère d’éligibilité oblige.
Il compte exprimer personnellement sa gratitude au chef de l’État au moment opportun.
TMB/ CONGOPROFOND. NET

There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

TP Mazembe: Le technicien Coppolani porte plainte contre Kitengie, Siadi Baggio et Adolphe Kabamba

Published

on

« Aujourd’hui, j’ai déposé plainte contre Frédéric Kitengie et Siadi Baggio pour diffamation, et contre Adolphe Kabamba pour propos racistes et haineux. Ma plainte à la FIFA, ce sera pour rupture abusive du contrat, diffamation et racisme », a déclaré le technicien français Alexandre Coppolani après l’annonce par le TP Mazembe, ce lundi 04 juillet, de la fin du contrat qui le liait à son préparateur physique.

Contacté par nos confrères de “Ma vie pour Mazembe”, le technicien français s’est montré confiant tout en fustigeant le comportement du manager du TP Mazembe, Frédéric Kitengie, qui selon lui, va tuer le club en continuant ainsi.

Il annonce avoir déposé trois plaintes au pénal en France et ajoute que aujourd’hui mardi, il saisira la FIFA.

Dejà quelques minutes après la publication du communiqué sur le site web des Corbeaux sur la rupture de son contrat, le technicien français a réagi sur sa page facebook en ces termes.

«Je remercie les fans du TP Mazembe pour les moments que nous avons partagé, je tiens a les assurer que j’ai tout donné pour ce club.»

«J’ai apporté le maximum que je pouvais. Je remercie le président Moïse Katumbi pour sa confiance et le conseiller Ramazani pour son soutien sans faille. Je souhaite toute la réussite à ce grand club mais aussi du changement dans le management.»

«Plusieurs postes ne peuvent pas être occupés par un seul homme ( manager, directeur sportif, journaliste, agent des joueurs, avocat à ses heures perdues, directeur de chaîne de TV, voyagiste) qui veut avoir le contrôle sur tout mais qui ignore peut-être qu’il y a des règles et des lois en dehors de la RDC.»

Affaires à suivre !

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising