K-WA Advertising

Connect with us

À la Une

RDC: Mbusa Nyamwisi et son RCD/K-ML réaffirment leur appartenance à “Lamuka”

Published

on

Face à la situation politique de l’heure caractérisée par l’organisation des élections le 30 décembre dernier ayant débouché sur des contestations consécutives à la publication des résultats et en rapport avec le report des scrutins dans les circonscriptions de Béni ville, Béni territoire, Butembo et Yumbi, le RCD/K-ML, parti cher à Antipas Mbusa Nyamwisi, a dans un communiqué parvenu à la rédaction de CONGOPROFOND.NET, ce vendredi 22 février 2019, réaffirmé son appartenance à la coalition “LAMUKA”, exige la vérité des urnes et soutient l’appel à la résistance pacifique pour y parvenir.

Le communiqué signé par son secrétaire général, Grégoire Kiro, dit prendre acte de la décision de la CENI d’organiser les élections législatives nationales et provinciales en date du 31 mars 2019, tout en déplorant que “près de 1.300.000 compatriotes aient été injustement exclus de la dernière présidentielle”.

En outre, cette formation politique de l’opposition met en garde tous les pêcheurs en eau trouble qui tentent de semer la zizanie au sein de la coalition LAMUKA au Nord-Kivu et appelle les acteurs politiques de la province au calme et à la sérénité en attendant les résultats des élections partielles qui seules permettront de connaitre les équilibres de force politique dans toutes ses composantes.

Il sied de rappeler que cette mise au point intervient au moment où règne l’imbroglio au sein de la coalition LAMUKA.

Pour certains, cette plateforme née à Genève doit disparaître après les élections du 30 décembre 2018 et se pencher sur la dynamique actuelle de reconnaitre l’élection de Félix Antoine Tshisekedi. Pour d’autres, il n’en est pas question. Ceux-ci sont pour la poursuite du combat de la vérité des urnes.

MUAKAMU/CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Ituri : 12 cas de décès en 5 mois à la prison centrale de Bunia 

Published

on

12 cas de décès des détenus ont été enregistrés à la prison centrale de Bunia depuis le début de l’année 2022.

Des chiffres livrés à la presse ce lundi 16 mai 2022 par le directeur de cette maison carcérale.

Le lieutenant Colonel Camille Nzonzi Mokonyo attribue ces décès aux maladies mais aussi au manque des intrants nécessaires au centre hospitalier de cet établissement pénitentiaire.

À la cité aussi il y a des décès chaque jour, nous au niveau de centre de santé de la prison, nous faisons ce qu’on peut faire…”, indique le directeur de cette maison carcérale.

Les 3 médecins et 7 corps soignants de cette structure sont obligés parfois de référer les détenus malades à l’hôpital général de référence de Bunia pour des soins appropriés.

Construite pour une place de 500 détenus, la prison centrale de Bunia compte actuellement 2 191 détenus dont plus de 1200 sont des prévenus.

Verite Johnson/CONGOPROFOND.NET

Continue Reading

K-WA Advertising