Dev Solaire

Connect with us

À la Une

RDC/Mambasa: nouvelle incursion des ADF à Makumo, 2 civils et 1 militaire tués

Published

on

C’est entre 14h00 et 15h00 locale, en pleine journée de mercredi 26 février que les ADF ont pris d’assaut le village de MAKUMO, chef-lieu du Groupement BANGOLE, en Chefferie des BABILA-BABOMBI, dans le Territoire de MAMBASA.

Des sources concordantes contactées par le CEPADHO avancent un bilan provisoire de 3 morts, dont 2 civils et un militaire ainsi que plusieurs boutiques pillées par les Terroristes à l’occasion de leur incursion. Après ce raid, ils se sont retirés avant, fuyant la réplique des FARDC.

Suite à cette situation, le village de MAKUMO vient de se vider de ses habitants. Nombreux ménages viennent de se déplacer vers BIAKATO (chef-lieu de la chefferie), à près 15km-nord, d’autres vers LUKAYA et NZIAPANDA/BELLA (au sud), soit vers l’axe MANTUMBI à l’est, d’où ils avaient fui les massacres de la fois passée.

Avec ce nouveau massacre, le CEPADHO réalise un chiffre de 458, les civils massacrés par les ADF/MTM en représailles aux offensives de grande envergure lancées contre eux par les FARDC à BENI, depuis le 30 octobre 2019.

Il plaide en faveur d’une solidarité internationale face au terrorisme auquel la RDC est confrontée.

Par cette occasion, le CEPADHO qui vient d’apprendre le lynchage, par la population en colère, du président de la Société Civile de MANTUMBI (Secteur de BENI-MBAU, Territoire de BENI, en Province du Nord-Kivu) exprime sa désolation.

En effet, KASAMULU aurait été pris en partie par la population qui fuyait les massacres des ADF perpétrés mercredi dernier à MAKUMO. Il aurait été lapidé par la foule qui arguait que c’est à la suite de sa sensibilisation que nombreux déplacés avaient regagné le village de MAKUMO, pendant que les garanties sécuritaires n’y étaient pas encore.
Au cas où cela s’avère confirmé, le CEPADHO condamne cet acte lâche de justice populaire et invite la population à ne pas imiter les actes de l’ennemi ni à tomber dans son jeu en s’en prenant aux braves leaders communautaires.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET

error:
%d blogueurs aiment cette page :