Connect with us

non classé

RDC : les sénateurs ont rejeté la demande des poursuites contre Thambwe Mwamba, le triomphe des lois de la République (Tribune de Papy Tamba)

Published

on

En matière des immunités des sénateurs, l’article 107 alinéa 1 de notre constitution et l’article 217 du règlement intérieur du sénat sont assez clairs: Aucun parlementaire ne peut être poursuivi, recherché, arrêté, détenu ou jugé en raison des opinions ou votes émis par lui dans l’exercice de ses fonctions. Qui a tenté de briser ce principe pour créer une jurisprudence dangereuse pour notre pays?

En France, pays qui inspire l’essentiel du prescrit de notre constitution, MELENCHON (pour ne citer que son exemple), n’a-t-il pas déclaré en pleine plénière que son pays était dirigé par un con? Avait-il été poursuivi pour cela? Étonnant d’observer que le dossier GOYA qui avait déjà trouvé un règlement au sénat, fasse l’objet d’une poursuite dont nous ignorons les raisons. C’est une honte.

Pour revenir au fond d’un dossier qui n’en est plus un, la fameuse salle de plénière renovée est de grande qualité .elle est réellement évaluée à 3 400 000 usd et à ce jour , le trésor public n’ a pas encore décaissé un seul dollar pour payer l’entrepreneur. Le sénat , au terme de l’ article 100 de la constitution (autonomie de gestion administrative et financière), payera progressivement cette créance avec sa dotation. Un management réservé aux SEULS patriotes.

En d’autre terme, la dotation du sénat n’a pas besoin des justificatifs des travaux effectués par son bureau pour être débloquée par le trésor, elle se débloque de droit. Voir alors le bureau du sénat utiliser cette dotation pour les travaux de réfection de son environnement de travail est un gage de bonne gouvernance à attribuer à son président. Malgré-moi me revient encore à l’esprit cette pensée de Karl MARX: L’IGNORANCE APPORTERA ENCORE BEAUCOUP DE MAUX À L’HUMANITÉ

FINI LA DISTRACTION. PUISQUE C’EST MAINTENANT CONNU DE TOUS QUE C’EST UNE NON-AFFAIRE, L’HEURE EST AU TRAVAIL AU SÉNAT

Le petit garçon du coin,
Papy TAMBA


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

non classé

Le soleil ne se couche pas, il s’éloigne : une perspective sur notre lien avec l’astre lumineux

Published

on

Dans un monde où nous prenons pour acquis le mouvement apparent du Soleil à l’horizon, il est temps de remettre en question notre perception de cette réalité quotidienne. L’idée que le Soleil se couche est ancrée en nous depuis des siècles, mais qu’en est-il réellement? En réalité, le Soleil ne se couche pas, il s’éloigne.

C’est notre propre perspective limitée qui nous donne l’illusion de sa disparition derrière l’horizon. Ce phénomène, bien que scientifiquement expliqué, soulève des questions plus profondes sur notre relation avec le cosmos et notre place dans l’univers. Le cosmos est une pensée qui ne se pense pas, suspendue à une pensée qui se pense.

En perdant de vue le Soleil à cause de la perspective, nous perdons également de vue notre propre position relative dans l’espace. Cette prise de conscience peut être à la fois troublante et libératrice, nous rappelant l’immensité et la complexité de l’univers qui nous entoure. L’humain est alors dans ce tableau un petit événement, l’écume des choses dont les causes profondes résident dans l’univers.

En revisitant notre compréhension du coucher de Soleil, nous sommes invités à remettre en question nos certitudes et à embrasser une vision plus large et plus nuancée de notre monde. Le Soleil ne se couche pas, il s’éloigne, et c’est dans cette distance en apparence croissante que réside toute la beauté et la mystique de notre lien indéfectible avec l’astre solaire.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte