Connect with us

À la Une

RDC: les “héritiers” Liyolo ont redonné une seconde vie au sculpteur

Published

on

Les lampions de l’exposition des oeuvres du sculpteur Alfred Liyolo se sont éteints le samedi 5 juin 2021.

Dénommée ” Liyolo Empreintes”, cette session a vu défiler, du 28 mai au 05 juin dernier, dans la concession Utex à Gombe (Kin Arts Studio), des amateurs des arts, des scientifiques, des collectionneurs ainsi que des anonymes venus contempler, admirer, décrypter et analyser l’héritage du Maitre Liyolo. Une génération des jeunes artistes se réclamant de l’école « Liyolo » a pris une part active à cette exposition.

Après 10 jours d’exposition, le bilan renseigne une vingtaine d’artistes participants, une centaine d’œuvres d’arts exposées, 2005 libres visiteurs, une bourse d’Excellence mise en jeu, etc.

Initiée par la Fondation Liyolo, cette manifestation intervenant deux ans après la disparition du professeur, a mis sous les projecteurs non seulement les 60 ans de carrière de Me Liyolo, mais surtout les contours des arts plastiques congolais, en général, un secteur très négligé par des décideurs sociopolitiques.

 

Au nom de la famille de l’illustre disparu, Myoto Liyolo, sa fille, a indiqué que si actuellement les artistes surtout plasticiens vont à l’étranger pour des expositions, c’est aussi parce que Liyolo, le précurseur, a osé. « Nous n’avons pas voulu célébrer Liyolo avec des larmes aux yeux mais à travers une activité pérenne  reflétant sa grandeur d’esprit », a-t-elle.

Au-delà du bilan apologique, la plus grande annonce, a-t-elle souligné en rouge, reste, la bourse « Liyolo pour  Excellence » qui sera octroyée aux élèves voulant étudier dans les écoles d’arts à travers toute la république.

A l’en croire, cette bourse concerne aussi les autodidactes mais avec un seul critère majeur, « l’Excellence ».

Cerise sur le gâteau, la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi a accepté d’être marraine de cette bourse pour promouvoir aussi les élèves congolais apprenant dans le domaine technique.

Au sujet de la périodicité de cet événement “Liyolo Empreintes”, la directrice Myoto Liyolo a précisé que l’idéal serait d’avoir chaque année une grande exposition avec un nouveau concept qui accompagnera le nom de Liyolo pour graver le nom de ce patrimoine dans les mémoires de tous les jeunes congolais artistes ou non.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET