Connect with us

non classé

RDC : les chefs coutumiers mis à contribution pour barrer la route à la propagation du coronavirus

Published

on

 

Le ministre des Affaires coutumières, Eyrolles Michel Mvunzi Meya, invite les chefs traditionnels et autres chefs coutumiers à jouer leur rôle de responsables de l’encadrement psychologique et administratif de la population, en répercutant les mesures de prévention contre le coronavirus à la base.

Dans son message enregistré ce mercredi, Eyrolles Michel Mvunzi Meya, fait savoir que son appel aux chefs coutumiers se situe dans le souci de renforcer les mesures annoncées le 18 mars dernier par le Chef de l’Etat Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, et l’état d’urgence sanitaire qui s’en est suivi.

Lire aussi: 

Coronavirus : ” Mungwa ya Basenzi ” et ” Bodisa”, la recette des chefs coutumiers pour vaincre la pandémie

Pour le ministre, « chacun de nos concitoyens est ainsi appelé à jouer sa partition dans la protection individuelle et collective de notre société contre ce virus et éviter ainsi des situations d’une gravité difficilement maitrisable ».

Mvunzi Meya rappelle que « les chefs coutumiers de la République démocratique du Congo ont toujours été responsables de l’encadrement psychologique et administratif de plus de 70% de la population des Entités de base de notre pays ». A ce titre, dit-il, la charge de répercuter à la base toutes les mesures susmentionnées, revient en majeure partie aux chefs de chefferies, de groupements et de villages.

Il invite alors les chefs coutumiers à sensibiliser la population, « à conscientiser et à veiller à l’application stricte de toutes ces mesures dans le but d’éviter la contamination de nos concitoyens, particulièrement ceux de l’arrière-pays ».

Mvunzi Meya rappelle les chefs traditionnels qu’ils sont détenteurs du pouvoir coutumier, du savoir et du savoir-faire traditionnels. D’où, leur dit-il, « votre contribution à l’éradication de cette pandémie dans notre pays est plus qu’attendue ».

Qu’à cela ne tienne, Mvunzi Meya met en garde certaines personnes qui, dans un excès de zèle, propagent des superstitions pour se faire valoir au dos de cette pandémie.

Le ministre met en garde toute personne qui profiterait de cette crise sanitaire mondiale pour envenimer davantage la situation, qui du reste est une « maladie virale étrangère à nos us et coutumes ». Ainsi, il invite toute personne parmi les chefs coutumiers qui détiendrait un secret salutaire à le verser au Conseil scientifique mis en place par le Président de la république, avant de le porter à la connaissance de ses concitoyens.

Dans son message aux chefs coutumiers, le ministre Mvunzi Meya exhorte également la population à appliquer les mesures barrières énoncées par les instances supérieures contre le Covid-19 et à faire montre de discipline et de civisme.

Emile YIMBU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

non classé

Le soleil ne se couche pas, il s’éloigne : une perspective sur notre lien avec l’astre lumineux

Published

on

Dans un monde où nous prenons pour acquis le mouvement apparent du Soleil à l’horizon, il est temps de remettre en question notre perception de cette réalité quotidienne. L’idée que le Soleil se couche est ancrée en nous depuis des siècles, mais qu’en est-il réellement? En réalité, le Soleil ne se couche pas, il s’éloigne.

C’est notre propre perspective limitée qui nous donne l’illusion de sa disparition derrière l’horizon. Ce phénomène, bien que scientifiquement expliqué, soulève des questions plus profondes sur notre relation avec le cosmos et notre place dans l’univers. Le cosmos est une pensée qui ne se pense pas, suspendue à une pensée qui se pense.

En perdant de vue le Soleil à cause de la perspective, nous perdons également de vue notre propre position relative dans l’espace. Cette prise de conscience peut être à la fois troublante et libératrice, nous rappelant l’immensité et la complexité de l’univers qui nous entoure. L’humain est alors dans ce tableau un petit événement, l’écume des choses dont les causes profondes résident dans l’univers.

En revisitant notre compréhension du coucher de Soleil, nous sommes invités à remettre en question nos certitudes et à embrasser une vision plus large et plus nuancée de notre monde. Le Soleil ne se couche pas, il s’éloigne, et c’est dans cette distance en apparence croissante que réside toute la beauté et la mystique de notre lien indéfectible avec l’astre solaire.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte