Connect with us

À la Une

RDC: les agents de la dprk accusent le gouverneur du Kwango de vouloir annexer sa province au Kwilu

Published

on

Le dernier arrêté du gouverneur Jean-Marie Peti-Peti, nommant les agents à la Dprk (Direction provinciale des recettes du Kwango), saigne la province du Kwango. Les anciens agents de cette régie financière ont réagi par un mémorandum adressé à l’Assemblée provinciale et ont exprimé leur ras-le-bol face aux nominations opérées par le gouverneur.

Ces agents, qui se moquent de l’arrêté du gouverneur de province, fustigent sa « manière de faire », manière qu’ils jugent non conforme à l’esprit des politiques publiques, ni aux principes de l’administration publique.

Dans leur document parvenu à CONGOPROFOND.NET et diffusé dans les réseaux sociaux, les cadres de la Dprk font savoir que le gouverneur Jeran-Marie Peti-Peti a préféré les remplacer par des novices, des membres de sa famille et de son clan et les recommandés de Palu/Kwilu. « Les motifs évoqués – dont la pléthore des effectifs et le comportement des agents – sont mensongers », s’emportent-ils.

Pour démontrer la mauvaise foi du gouverneur et justifier que cet acte est un coup monté, les contestataires de l’arrêté du gouverneur évoquent des cas d’un agent révoqué pour détournement et de celui qui a introduit une demande de mise à disponibilité et qui n’a jamais introduit une lettre de réintégration à la régie.

Pour les contestataires, le rejet en bloc des agents et cadres de la Dprk est conçu pour diviser les Kwangolais. Ils voient en cela une preuve de l’accomplissement d’un projet caché qui viserait à faire annexer la province du Kwango au Kwilu à l’issue de l’évaluation annoncée par le Chef de l’État.

« En agissant ainsi, le gouverneur a signé l’affiliation du Kwango au Kwilu, mais aussi détruit l’unité du Kwango dans tous les actes de nomination pour imposer la volonté du Kwilu ».

Prenant le gouverneur au mot, les agents déçus de la Dprk et signataires du mémorandum rappellent la promesse d’organiser un test d’embauche pour le recrutement à la Dprk comme le préconise l’arrêté la créant. La promesse a été faite par le gouverneur Peti-Peti lui-même devant les députés provinciaux et témoins, à l’occasion de l’investiture par l’Assemblée de son gouvernement.

Entre les lignes du document, les agents et cadres de la Dprk dénoncent également la tentative du gouverneur à vouloir travailler uniquement avec les tribus suku, mbala et hungana (originaires de Kolokoso, fief du gouverneur), et écartant les bapelende et les bayaka.

Ils prétendent aussi que les nominations qu’ils décrient sont conçues comme ruse pour induire les nouveau Dg à l’échec. Ils en veulent pour preuve le fait que la nomination du Dg lui-même est intervenue sur fonds de conflits avec les leaders des partis politiques.

Au Directeur général récemment nommé, ils lui suggèrent de refuser de travailler avec un personnel qu’il ne saura pas maitriser et qui ne l’obéira pas.

Selon Hugues Ikomba, l’un des signataires du memo que nous avons contacté ce matin, les bureaux de la Dprk resteront fermés; les agents et cadres ont décidé de sécher et d’empêcher la prise des fonctions du nouveau dg qu’ils conditionnent par la satisfaction de leurs réclamations.

Jusqu’où iront les déçus de la Dprk ? L’avenir nous le dira.

Emile YIMBU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

TP Mazembe: Le technicien Coppolani porte plainte contre Kitengie, Siadi Baggio et Adolphe Kabamba

Published

on

« Aujourd’hui, j’ai déposé plainte contre Frédéric Kitengie et Siadi Baggio pour diffamation, et contre Adolphe Kabamba pour propos racistes et haineux. Ma plainte à la FIFA, ce sera pour rupture abusive du contrat, diffamation et racisme », a déclaré le technicien français Alexandre Coppolani après l’annonce par le TP Mazembe, ce lundi 04 juillet, de la fin du contrat qui le liait à son préparateur physique.

Contacté par nos confrères de “Ma vie pour Mazembe”, le technicien français s’est montré confiant tout en fustigeant le comportement du manager du TP Mazembe, Frédéric Kitengie, qui selon lui, va tuer le club en continuant ainsi.

Il annonce avoir déposé trois plaintes au pénal en France et ajoute que aujourd’hui mardi, il saisira la FIFA.

Dejà quelques minutes après la publication du communiqué sur le site web des Corbeaux sur la rupture de son contrat, le technicien français a réagi sur sa page facebook en ces termes.

«Je remercie les fans du TP Mazembe pour les moments que nous avons partagé, je tiens a les assurer que j’ai tout donné pour ce club.»

«J’ai apporté le maximum que je pouvais. Je remercie le président Moïse Katumbi pour sa confiance et le conseiller Ramazani pour son soutien sans faille. Je souhaite toute la réussite à ce grand club mais aussi du changement dans le management.»

«Plusieurs postes ne peuvent pas être occupés par un seul homme ( manager, directeur sportif, journaliste, agent des joueurs, avocat à ses heures perdues, directeur de chaîne de TV, voyagiste) qui veut avoir le contrôle sur tout mais qui ignore peut-être qu’il y a des règles et des lois en dehors de la RDC.»

Affaires à suivre !

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising