Connect with us

Actualité

RDC-Léopards : tout sur le mémo de 13 professionnels !

Published

on

Des joueurs de l’équipe nationale évoluant en dehors du pays ont rédigé un mémo pour revendiquer leurs droits.

Selon les sources de CONGOPROFOND.NET, ce document signé par 13 joueurs circule sous les manteaux à la Fédération congolaise de football association( FECOFA).

Le point culminant de ce mémo, a-t-on appris, est l’exigence d’un « staff technique évoluant ou ayant évolué à un niveau professionnel (Européen) confirmé ». En d’autres termes, ces joueurs ne veulent plus du staff que dirige actuellement Jean-Florent Ibenge Ikwange.

Pour sa part, la Fecofa a répondu aux joueurs qu’il faut circonscrire le groupe. Une réponse que les signataires du mémo n’ont pas apprécié. Pour traduire leur mécontentement, certains joueurs ont brillé par leur absence aux différents matchs de l’équipe nationale, notamment ceux face à la Tanzanie, au Nigeria et au Liberia.

À quelques jours de la double confrontation contre le Zimbabwe, d’abord le 13 octobre 2018 à Kinshasa et trois jours après chez les « Guerriers » à Harare, le défenseur central Marcel Tisserand avait lancé un message sur son compte Facebook pour apaiser les esprits :
« C’est une immense responsabilité. Je suis fier et honoré de l’assumer, malgré quelques problèmes que nous traversons. Je n’oublie pas que la seule et l’unique chose qui compte c’est le Kongo, Le Grand et Éternel Kongo », a-t-il écrit.

Avec ces mots, le monde sportif a compris qu’un malaise régnait au sein de l’équipe nationale RD congolaise. Surtout, il n’était pas le seul. Son coéquipier, Cedric Bakambu l’ayant aussi écrit sur ses comptes de réseaux sociaux il y a quelques mois. « Nous avons un formidable pays avec des supporters extraordinaires et une génération exceptionnelle capable de faire bien des exploits, bien plus encore. Compétiteurs, nous voulons tous le meilleur pour notre sélection. Pardonnez notre ambition », avait déclaré l’homme que les Congolais ont surnommé « Bakagoal ».

Le deuxième point saillant de ce mémo est la gestion des ambitions. Alors que les joueurs disent qu’en cas d’une qualification pour la CAN Cameroun 2019, ils vont jouer pour gagner la coupe, du côté de la Fecofa et du staff technique actuel, l’objectif est d’arriver au moins en demi-finale. Contradiction entre joueurs et staff.

Voici par ailleurs quelques revendications des joueurs dans leur mémo:

– La présence d’un staff technique évoluant ou ayant évolué, à un niveau professionnel (Européen) confirmé ; la fecofa avait répondu qu’il faut circonscrire le groupe ;
– Superviser et rendre visite aux joueurs dans leurs clubs respectifs;
– Matchs amicaux à planifier face à des équipes compétitives
_ Prévoir des matchs amicaux sur le territoire Belge afin de bénéficier des installations de qualité aux normes européennes. Les joueurs sont prêts à mettre en oeuvre et à contribution leurs relations afin de favoriser l’acquisition locative des installations belges ou françaises ;
– Prévision d’un hôtel équipé d’une salle de musculation et doté d’espaces privatifs pour l’ensemble de l’équipe (Type Pullman Hotel et Hotel du fleuve). La Fecofa a répondu favorablement à ce sujet puisque lors du rassemblement pour les matchs contre le Zimbabwe , les léopards ont érigé leur quartier général à l’hôtel du fleuve.

Selon eux, les mauvais résultats qu’a enregistré la RDC (Élimination Can Gabon 2017 et la non participation à la Coupe du Monde Russie 2018) ont motivé la rédaction de ce mémo. Ils espèraient des améliorations rapides pour représenter au mieux les intérêts supérieurs de la Nation sur le plan sportif.

Signalons que pour cette double confrontation que les Léopards vont livrer le 13 et le 16 octobre dans le cadre des troisième et quatrième journées des éliminatoires à la CAN Cameroun 2019, le rassemblement de 26 joueurs sélectionnés a commencé hier lundi 08 octobre à Kinshasa.

CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Actualité

André Mbata aux Kanangais : « Félix Tshisekedi sera réélu, il n’y aura pas de fraude ! »

Published

on

En séjour à Kananga, le premier vice-président de l’Assemblée nationale, le Professeur André Mbata, a, au cours d’un point de presse tenu ce jeudi 26 janvier 2023 dans la cour de la résidence officielle du gouverneur du Kasaï Central, affirmé que le président de la RDC actuel sera réélu pour son bilan élogieux.

Cette élection devrait passer par un enrôlement massif des électeurs du Kasaï Central, martèle-t-il. D’où sa présence, le mercredi 25 janvier 2023, au meeting organisé par le gouverneur du Kasaï Central, John Kabeya, pour sensibiliser la population à l’enrôlement massif. « Si en 2018, le nombre d’électeurs du Kasaï Central avait été réduit sciemment, il n’y a pas de raison actuellement. Nous nous attendons à ce que ce nombre double même parce que notre population est engagée à aller à ces élections », explique-t-il.

Professeur André Mbata a affirmé qu’il n’y aura pas de report ni de fraude et que les élections seront organisées cette année en RDC. « On va élire en 2023, au moment de la campagne nous reviendrons pour dire pourquoi. Mais déjà je tenais à souligner que la population doit aller se faire enrôler pour élire notre candidat Félix Antoine Tshisekedi. Il sera réélu, il n’y aura pas fraudes. Il le sera objectivement. Cette fois-ci notre Président devra bénéficier de la majorité confortable au niveau national et au niveau provincial pour que nous ayons des gouverneurs et des ministres provinciaux qui appliquent également sa vision que nous connaissons tous, le Peuple d’abord ! », a-t-il conclu.

Jeff Mbuyi/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising