Connect with us

non classé

RDC : Le semblant coûte aussi cher que le réel ( Tribune de Paul Tshutshu Kitutu Nya Bonama, Activiste/Mouvement citoyen “Réveil citoyen Congolais”)

Published

on

Le processus de démocratisation, d’évolution vers un Etat de Droit, d’installation d’une justice sociale,  du respect des prescrits constitutionnels ,  s’apparente ou se transforme en une toile de Penelope en République démocratique du Congo. Detricoter la nuit ce qui a été tricoté le jour.

A l’idée d’oublier le cauchemar de la « Kabilie », on tombe dans un autre encore plus grand.
Le quotidien du peuple congolais va de mal en pis, le panier de la ménagère en souffrance. Le coeur déchiré, le peuple se cherche. Le mot changement reste un vide, le « Peuple d’abord » reste un slogan.
L’État démontre certaines lacunes et légèretés dans sa gouvernance. Une forte faiblesse dans l’appareil de gestion.
Le Trésor public pillé systématiquement par celui là même qui devait l’alimenter. Il suffit de se rendre compte du train de vie des institutions, des projets anti-constitutionnels qui occasionnent détournements et corruptions, le tout sanctionné par une forte inégalité et une absence de classe sociale moyenne.
Cela a été démontré haut et fort par un « bonze » du régime, en l’occurrence le député national Jean-Marc Kabund au cours de sa sortie médiatique. Cet ancien président a.i. de l’UDPS, parti présidentiel, y a dénoncé l’absence d’une vision claire au sommet de l’État, un manque de leadership, amateurisne et mensonge, de l’incompétence doublée de megestion. Des projets concrets quasi inexistans alors que les caisses de l’État sont saignées tous les jours, au point de demande au peuple de ne pas donner un second mandat au président Tshisekedi .
A ce jour, face aux analyses politiques, critiques, liberté d’expression ou d’opinion, on assiste à plusieurs arrestations, interpellations, intimidations, enlèvements des citoyens après leur passage aux medias ( Cas de la maman de 69 ans dite « Union salité », de Monsieur Jimmy Kitenge, membre du Pprd, du journaliste Pero Luwara et tant d’autres), pourtant des anti-valeurs autrefois critiquées par le régime au pouvoir actuellement.
Dans l’entretemps, les voyages sans réciprocité diplomatique continuent, la guerre à l’Est bat son fort avec la ville de BUNAGANA toujours entre les mains du M23, les casques bleus se baladent dans ces coins sans controler des forces négatives en opérant de trafic de minerais contre armes ( voire vidéo sur les réseaux sociaux), et pire ils forcent la barrière à la frontière de Kassindi et tirent sur la population civile, occasionnant des morts et des blessés.
Malheur est de constater qu’aucun leader n’est monté au créneau pour condamner cet acte. Ils sont chacun dans son coin avec un leadership  séparatiste prétendant faire mieux .
Paul Kagamé, président du Rwanda et commanditaire du M23, toujours stratège pour sauvegarder ses intérêts en complicité avec nos autorités politico- militaires. Nous sommes infiltrés de partout.
Il est anormal qu’a chaque fois que nos forces loyalistes ( FARDC) prennent de l’avantage, il s’improvise toujours une négociation diplomatique.
A la veille des élections de 2023, quel bilan pour ce régime UDPS ? Chaotique…
Le départ de certains alliés au pouvoir (Union sacrée), la tentative d’écarter quelques leaders à la course présidentielle, laissent beaucoup des questions en suspens.
Pas de glissement ! Le peuple n’en veut pas.
Nous y reviendrons.

There is no ads to display, Please add some

non classé

Prétendu détournement des fonds à la RTNC : le cabinet Muyaya éclaire l’opinion

Published

on

Le cabinet du ministre de la Communication et médias Patrick Muyaya a, dans une mise au point, fait part de son indignation face à des informations relayées par certains médias, sans vérification à la source, sur un prétendu détournement de 18 millions de dollars de la Radiotélévision nationale Congolaise (RTNC).

Selon le cabinet du ministre, « les officines diaboliques contre le Président de la République démocratique du Congo continuent leur sale besogne, celui de ternir l’image du Gouvernement. Leur récente parade touche l’un des  »warriors », et pas le moindre, en la personne de Monsieur Patrick Muyaya Katembwe. Ce pamphlet accuse à tort, sans éléments de preuves, le Cabinet Muyaya d’avoir détourné 18 millions Usd destinés à la modernisation du site de la RTNC et renouvellement de son outil de travail, que ces fonds se retrouveraient entre les mains des fournisseurs sans appels d’offres, que la DGCMP n’ait pas donnée un Avis de Non Objection (ANO), que le Ministre de la Communication et Médias, Porte-Parole du Gouvernement, aurait donné à son Dircab 7 millions de dollars en cash et par la même occasion il aurait soutiré 11 millions des dollars restant », peut-on lire dans cette mise au point.

Face à ces accusations, le cabinet du ministre de la communication et médias a estimé judicieux de donner des réponses simples et claires contre ces affabulations :

1. Il n’a jamais été question d’un contrat de 18 millions de Dollars américains entre la RTNC et un quelconque partenaire, par conséquent, l’Etat congolais n’a jamais déboursé une somme de 18 millions de Dollars américains pour la modernisation de la RTNC.

2. Par contre, le projet de modernisation de la RTNC est sujet à un Contrat, N°15/06/022 intitulé « Collecte de la redevance des appareils récepteurs d’émissions audiovisuelles, acquisitions du matériel et réhabilitation de certaines infrastructures de la RTNC ».

3. Ce contrat a suivi toutes les étapes, notamment :

– L’avis du Conseil d’Administration de la RTNC en 2021, celui d’entamer la procédure légale et règlementaire en matière de passation des marchés publics ;

– L’obtention de deux documents à la DGCMP, à savoir, l’Autorisation spéciale N°1055/DGCMP/DG/DCP/D4/KL/2022 du 8 juin 2022, ainsi que l’Avis de Non Objection N°1056/DGCMP/DG/DCP/D4/BNJ/2022 du 10 juin 2022.

Cependant, il est important de rappeler que dans le contrat ci-haut cité, les partenaires préfinancent le contrat sur fonds propre, avec l’objectif de se faire rembourser le cout d’investissement à travers l’optimisation de la collecte de la redevance de la RTNC.

Il est clair qu’après cette lecture, que ces pourfendeurs comprendront qu’aucun fonds n’a été détourné.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising