Connect with us

À la Une

RDC : le Premier Ministre Ilunga Ilunkamba remet à la CVM sa propre drague…41 ans après !

Published

on

Le Premier ministre et Chef du Gouvernement, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, a officiellement remis mercredi 02 décembre 2020 à la Congolaise des Voies Maritimes( CVM) sa drague propre. Cet outil de travail acquis par le Gouvernement donne à la CVM un nouveau souffle, et remet au travail toute une entreprise. Plusieurs personalites ont pris part à cette cérèmonie notamment le Gouverneur de province, madame le maire de la ville de Boma, les autorités de la CVM et plusieurs notables de la province.

Prenant la parole à cette occasion, le gouverneur du Kongo Central, Atou Matubwana, pense que cette activité annonce un lendemain meilleur non seulement pour la CVM mais aussi pour la population congolaise en général.

“C’est donc pour la province un honneur de nous voir tous réunis pour ce grand événement qui, en même temps, ouvre le mois de la fête de nativité d’un personnage spirituellement et historiquement mythique à savoir Jésus-Christ. Cette heureuse coïncidence annonce à mon humble avis un lendemain plein d’espoirs et de lumière non seulement pour la CVM mais aussi surtout pour la population congolaise qui attend beaucoup de ses dirigeants. À cette occasion, nous exprimons notre gratitude à son excellence, Monsieur le Président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, pour la réalisation de ce projet beau et grand qui matérialise sa vision pour notre pays”, a-t-il déclaré dans son mot de circonstance.

À lui d’ajouter: “la CVM est désormais dotée d’un précieux outil très moderne et plus fonctionnel à la hauteur des ambitions et des objectifs du Grand Congo. Ceci dénote les sacrifices consentis par le gouvernement national pour lequel je remercie vivement le Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba et toutes les parties prenantes”.

De son côté, le ministre des Transports et voies de communication, Didier Mazengu, a rendu hommage au Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour sa vision de la modernisation de tous les secteurs de la vie nationale en général et celui des transports en particulier. Tout en rappelant que la dernière drague du gouvernement acquise par l’Etat et mise à la disposition de la CVM date de 1979. “Cet outil de dragage étant vétuste, ne pouvait plus offrir à la navigation des calaisons stables et conformes à la demande des armateurs”, a-t-il souligné.

Par ailleurs, la directrice générale de la CVM, Christine Tusse, a, au nom du personnel de son entreprise, remercié le Chef du gouvernement pour son implication dans le dénouement du financement de cet important outil de travail tant au niveau de la cession des créances de l’Etat congolais de cinq millions d’euros à la CVM sur le partenariat CVM-dregging international que sur le crédit FPI de 5 millions de dollars américains.

Par la même occasion, elle a aussi remercié les ministres des Transports et voies de communication, des Finances, de l’Industrie, du Portefeuille et le Fonds de Promotion de l’industrie (FPI) pour leur promptitude dans le traitement de ce dossier

Il sied de noter que l’acquisition de cette drague d’occasion dont la valeur est estimée à 10 millions de dollars américains permettra à la CVM d’épargner jusqu’à 45 millions USD ou plus jadis dépensés pour la location de la drague alors qu’une drague neuve coûte 25 millions USD maximum, selon plusieurs experts.

L’acquisition de cet outil d’exploitation est conforme à l’option levée par le gouvernement de la RDC de doter les entreprises du Portefeuille des équipements de travail performants afin de leurs permettre de mieux fonctionner et maximiser leurs recettes.

L’engin, après cette livraison, devra assurer les opérations de dragage sur le bief maritime congolais, notamment sur le tronçon compris entre Banana et Matadi dans la province du Kongo central. Ce, en vue d’offrir aux usagers un tirant d’eau exigé, qui est conforme aux recommandations de l’Organisation internationale maritime.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kaniama Kasese : 200 volontaires de Kasumbalesa en route pour le Centre de formation “Félix Tshisekedi”

Published

on

Après ceux de Kinshasa, Mbuji-Mayi et Lubumbashi, c’est au tour de quelques jeunes de Kasumbalesa de se voir doter de la tenue bleue et jaune, symbole du Service National, fièrement portée par les “Bâtisseurs” de la République. Parmi ces jeunes, 60 % sont des volontaires désireux de servir la nation à travers cette structure étatique. Ils seront soumis à une formation paramilitaire, laquelle sera suivie d’un apprentissage des métiers au sein du Centre de formation “Félix Tshisekedi” à Kaniama Kasese.

C’est dans une ambiance des chants, des cantiques de remerciements aux autorités que chacun de ces jeunes volontaires a reçu des tenues bleues et jaunes, symbole du service national, et ont embarqué pour Kaniama Kasese en vue d’un séjour qui vise une transformation civique.

Ces volontaires viennent donc tordre le coup aux rumeurs qui laissaient croire que leurs prédécesseurs, récemment transférés à Kaniama Kasese, ont été victimes de l’arbitraire et seraient sous le coup de la torture.

Éduqués aux métiers, ces jeunes seront envoyés à travers le pays afin de contribuer au développement de la nation en cultivant, en construisant des écoles et des hôpitaux après leur temps de rééducation et de formation à Kaniama Kasese.

De son côté, le général major Jean-Pierre Kasongo Kabwik, commandant du Service National, rassure que tout est fait selon les instructions du Président de la République, c’est-à-dire celles relatives au respect des droits de l’homme.

Ces nouveaux pensionnaires du centre de formation et d’encadrement Félix Antoine Tshisekedi rejoignent une autre vague de Lubumbashi pour Kaniama Kasese. À leur arrivée, ces nouveaux locataires du Centre d’Instruction et de Formation Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo seront soumis à des formations élémentaires sur le civisme, la maçonnerie, l’électricité, la mécanique automobile. Ces formations seront sanctionnées par des brevets.

Il sied de rappeler que ces nouveaux pensionnaires venus du Haut-Katanga et de Kasumbalesa rejoignent les groupes qui sont déjà arrivés de Kinshasa et du Kasaï oriental. L’objectif de cette fusion est de consolider l’unité et la cohésion nationale, mission capitale du Service National, qui est directement liée à la présidence de la République.

Monica Bubanji/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte