Connect with us

À la Une

RDC : ” Le partenariat Trafigo-DGDA a permis de maximiser les recettes douanières à Kasumbalesa”( Daniel Safu, député national)

Published

on

Dans une conférence de presse tenue le 6 août à Limete/Kinshasa, le député national Daniel Safu a encouragé le partenariat entre la Direction générale des douanes et accises (DGDA) et la société Trafigo, dans l’organisation des activités de la douane au poste frontalier de Kasumbalesa, dans le Katanga. Pour lui, cette collaboration qui peut couvrir tous les postes de la DGDA à travers le pays, peut donner au gouvernement les moyens de sa politique, en mobilisant davantage les recettes.

Justifiant sa démarche, cet élu du peuple a renseigné qu’il s’agit d’une contribution au travail de contrôle parlementaire. « En tant que parlementaire, nous sommes là non seulement pour charger mais également pour encourager ceux qui travaillent bien », a-t-il expliqué.

Relevant les progrès réalisés dans ce poste frontalier dans les activités de la douane, Daniel Safu a relevé qu’ « avant Trafigo est différent de l’ère où cette entreprise travaille avec la DGDA » et rassure sur la mobilisation des recettes. « Nous avons besoins des recettes pour notre budget et le développement du pays ainsi que le bien-être de la population. Avec la numérisation des services de la douane à Kasumbalesa, nous sommes rassurés sur le caractère objectif des opérations ainsi que sur la mobilisation des recettes », a-t-il martelé.

*Une offre gagnée en bonne et due forme*

Citant les résultats des enquêtes menées à la suite de la question orale avec débat par lui adressée aux responsables de la DGDA, Daniel Safu signe et persiste que la société Trafigo existe bel et bien. « Ce n’est pas une société fictive, comme d’aucuns voudraient le faire entendre », a-t-il souligné. Et du marché acquis pour gérer ce poste frontalier, le député renseigne que la société a acquis cette offre en bonne et due forme, en passant par les voies dont la publicité ne fait l’ombre d’aucun doute. Mû par l’intérêt du peuple, a-t-il expliqué, j’avais voulu comprendre ce qui se passe dans ce poste frontalier. En menant mes enquêtes personnelles dans le cadre de mon travail de parlementaire, j’ai découvert beaucoup de réalités qui m’amènent à encourager ce partenariat entre la DGDA et Trafigo.

Avec cette entreprise, a-t-il poursuivi, il y a mobilisation des recettes et c’est l’Etat qui gagne.

A en croire le député, à ce jour, plusieurs réalisations peuvent ainsi être mises à l’actif de ce solide partenariat DGDA-Trafigo dont l’augmentation de la capacité d’accueil des parkings (1 200 camions à l’import contre 250 et 500 contre 150 à l’export pour une évacuation de deux mille camions par jour) répondant ainsi aux attentes présentes et futures. Il y a également l’augmentation du circuit des voies d’évacuation et leur réhabilitation, ainsi que l’amélioration du dispositif sécuritaire : acquisition de deux camions anti-incendie, d’une dépanneuse, d’une ambulance, des caméras de surveillance et d’un room control à accès limité.

Les autres avancées constatées sont notamment la mise en place du premier portique électronique d’Afrique centrale composé d’antennes RFID (poste de capture d’information radar) et de lecteurs à distance des plaques pour le contrôle instantané du flux, avec une vitesse de lecture de six secondes par plaque, la création d’un marché sous douane qui permettra à la population locale de s’approvisionner en produits de première nécessité du côté congolais évitant la fuite des devises vers la Zambie et permettre ainsi à la douane d’éradiquer la contrebande (phénomène bilanga) ; ainsi que l’arrimage électronique pour la gestion optimisée des files par ordre de priorité des entrées et des sorties (panneau d’affichage disponible) pour une meilleure prise en charge et l’exécution rapide des procédures requises pour la traversée de la frontière. Mais également la construction des bureaux modernes de la douane et de tous les services de l’ordre opérationnel adaptés aux standards internationaux, de sanitaires, de restaurants, etc.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Législatives 2023 : Antoinette N’Samba Kalambayi (983/Lukunga) à l’assaut de la base de réflexion “UDPS-Lukunga”

Published

on

Une foule immense composée des jeunes et vieux venus de plusieurs coins de la capitale ont parcouru différentes avenues de la ville province Kinshasa, sous un soleil accablant.

Le mardi 28 novembre 2023, Mme Antoinette N’Samba Kalambayi, candidate députée nationale, à la circonscription électorale de Lukunga a débuté sa tournée à l’Institut Bakana dans la commune de Ngaliema pour chuter au rond-point Kintambo Magasin.

De prime à bord, la candidate N°983 a échangé avec les électeurs sur la faisabilité des échéances qui profilent à l’horizon.

Poursuivant son speech, l’actuelle ministre des Mines a présenté, au plus haut possible, les grandes réalisations du Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo durant son premier mandant.

Vêtus de t-shirts mentionnant l’effigie de l’Union pour la démocratie et le progrès social ainsi que du N°983, les combattants et combattantes du parti au pouvoir ont juré de voter massivement Mme Antoinette N’Samba Kalambayi ainsi que de donner au Président Tshisekedi, le numéro 20 à la présidentielle, un second mandant, le 20 décembre prochain.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET 


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

K-WA Advertising