Connect with us

À la Une

RDC : le FCC condamne la “désignation unilatérale” d’un informateur pendant que la majorité existe!

Published

on

Les présidents des regroupements politiques membres du Front Commun pour le Congo( FCC) se sont réunis samedi 02 et dimanche 03 Janvier 2021 pour évaluer la situation politique de l’heure en République Démocratique du Congo.

À en croire la déclaration finale parvenue à la rédaction de CONGOPROFOND.NET, le FCC condamne la désignation unilatérale par le président de la République d’un informateur chargé d’identifier une majorité parlementaire qui existe déjà depuis l’entame de la législature en cours, en l’absence de la destitution ou démission du Premier Ministre en exercice ou de nouvelles élections législatives, conditions sine qua non stipulées par l’article 78 al 2 de la constitution.

Dans le même registre, la plateforme chère au sénateur à vie dit s’inscrire en faux contre la tendance consistant à faire du président de la République la source de légitimation des autres institutions de la République que sont le parlement, le gouvernement, et les cours et tribunaux ; tendance qui énerve les articles 68,91 alinea 1 et 2, 100 alinea 1;149 alinea 1 et 150 alinéa 2 de la constitution de la République et qui viole le principe de la séparation des pouvoirs.

Par ailleurs, le FCC promet de s’opposer de toute ses forces à la dérive totalitaire ainsi qu’aux incitations subséquentes à la haine sur base d’appartenance politique ou ethnique. Il engage tous les Congolais à ne tolérer à aucun prix, un tel recul démocratique. Il s’agit de conjurer une fois pour toutes le retour de l’autocratie par la culture du droit de la force au détriment de la force du Droit.

Le FCC s’associera néanmoins à toutes les initiatives visant à consolider la jeune démocratie congolaise notamment à travers la revisitation de l’arsenal légal en vue d’y renforcer entre autres l’indépendance et l’impartialité de la justice de même que les mesures de transparence du processus électoral et de depolisatisation de l’administration territoriale.

Il sied de noter que cette déclaration du FCC intervient quelques jours après la désignation de Modeste Bahati Lukwebo comme informateur chargé d’identifier la nouvelle majorité à l’assemblée nationale. Après sa notification officiellement par le cabinet du Président de la République, a-t-on appris, Modeste Bahati Lukwebo va entamer la mission lui confiée par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi sauf changement de dernière minute cette semaine déjà. À ce sujet, il est déjà entrain de finaliser son petit cabinet qui va l’accompagner dans cette tâche.

MUAKAMU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Abolition du système LMD en RDC : Fausse alerte !

Published

on

Le système d’enseignement Licence-Master-Doctorat (LMD) n’est pas annulé en République Démocratique du Congo, contrairement aux rumeurs distillées sur les réseaux sociaux depuis la soirée du dimanche 23 juin 2024.

Ceci ressort d’un communiqué signé dans la soirée de ce lundi 24 juin 2024 par Marie-Thérèse Sombo Ayanne Safi Mukuna, ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU).

Le communiqué officiel note plutôt qu’au cours de la séance plénière d’investiture du gouvernement, le programme présenté et défendu, en son pillier 4, axe stratégique 4.2.1, prévoit la poursuite de la mise en place d’un système éducatif performant, inclusif et équitable, dont l’une des actions identifiées porte sur l’évaluation de la mise en œuvre du programme LMD.

Ce faisant, son Excellence, madame la ministre de l’ESU a prévu dans sa feuille de Route une évaluation à mi-parcours de cette réforme dont la fin du premier cycle interviendra la fin de cette année académique“, lit-on dans ce communiqué.

Le même communiqué précise que le calendrier de ces assises sera publié dans les jours qui suivent pour éclairer les acteurs de l’ESU, de la communauté universitaire que des partenaires concernés et du public intéressé.

Rappelons que la réforme LMD qui est le substitut du système PADEM, a été instauré et mis en application dans les établissements tant Publics que privés en 2021 sur ordre du ministère honoraire de l’ESU, Muhindo Nzangi Butondo, désormais ministre du Développement rural en RDC.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte