Connect with us

À la Une

RDC : l’atelier sur le lancement du processus de suivi de l’ODD4 ouvert à Kinshasa

Published

on

C’est hier mardi 17 mars 2020 qu’a eu lieu l’ouverture d’un atelier de lancement du processus de suivi et de mise en oeuvre de l’objectif pour le développement durable (ODD) dédié à l’éducation, communément appelé ODD4, qui vise à assurer à tous une éducation équitable, inclusive et de qualité et des responsabilités d’apprentissage tout au long de la vie, au Ccentre de ressources pour les enseignants de Kinshasa (KREK), à Gombe

Cet ODD4 s’inscrit dans l’optique de combler les fossés entre les Nations et renforcer la mobilisation pour la rénovation des politiques éducatives que le monde s’est réuni en mai 2015 à Incheon, pour adopter un nouvel agenda orienté vers l’horizon 2030 et qui couvre 17 ODD dont l’objectif 4 exclusivement dédié à l’éducation, a expliqué, dans son mot de bienvenu le directeur pays de l’UNESCO, Jean-Pierre Liboudo.

Selon le directeur pays de l’UNESCO, ce lancement intervient après une mission des experts congolais à Nairobi, en décembre dernier, au cours de laquelle des recommandations fortes ont été adressées aux États membres sur la nécessité de faire le bilan de la mise en oeuvre de l’ODD4 cinq ans après. La RDC devra élaborer un rapport complet de ses réalisations dans le cadre de cet agenda.

C’est pourquoi, selon Jean-Pierre, dans le cadre de la mise en oeuvre de l’ODD4 dont la responsabilité a été confiée à l’UNESCO par la communauté internationale en vue de la coordination, du plaidoyer et de la mobilisation des acteurs pour l’alignement des politiques et le suivi des indicateurs et cibles à l’ODD4, le gouvernement congolais a bénéficié d’un accompagnement du programme CapED de l’UNESCO pour l’alignement de sa stratégie sectorielle de l’éducation et la formation (SSEF 2016-2025) à l’ODD4. Il a tenu à féliciter ainsi le gouvernement et tous les acteurs pour les efforts accomplis dans le processus qui constitue le premier pas dans la dynamique de rendre effective la mise en oeuvre de l’ODD4 ainsi que des réformes de l’heure parmi lesquels la réalisation de la gratuité de l’éducation de base.

Il faut souligner que c’est le Secrétaire général au ministère de l’EPST qui a donné le go de cet atelier

Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kaniama Kasese : 200 volontaires de Kasumbalesa en route pour le Centre de formation “Félix Tshisekedi”

Published

on

Après ceux de Kinshasa, Mbuji-Mayi et Lubumbashi, c’est au tour de quelques jeunes de Kasumbalesa de se voir doter de la tenue bleue et jaune, symbole du Service National, fièrement portée par les “Bâtisseurs” de la République. Parmi ces jeunes, 60 % sont des volontaires désireux de servir la nation à travers cette structure étatique. Ils seront soumis à une formation paramilitaire, laquelle sera suivie d’un apprentissage des métiers au sein du Centre de formation “Félix Tshisekedi” à Kaniama Kasese.

C’est dans une ambiance des chants, des cantiques de remerciements aux autorités que chacun de ces jeunes volontaires a reçu des tenues bleues et jaunes, symbole du service national, et ont embarqué pour Kaniama Kasese en vue d’un séjour qui vise une transformation civique.

Ces volontaires viennent donc tordre le coup aux rumeurs qui laissaient croire que leurs prédécesseurs, récemment transférés à Kaniama Kasese, ont été victimes de l’arbitraire et seraient sous le coup de la torture.

Éduqués aux métiers, ces jeunes seront envoyés à travers le pays afin de contribuer au développement de la nation en cultivant, en construisant des écoles et des hôpitaux après leur temps de rééducation et de formation à Kaniama Kasese.

De son côté, le général major Jean-Pierre Kasongo Kabwik, commandant du Service National, rassure que tout est fait selon les instructions du Président de la République, c’est-à-dire celles relatives au respect des droits de l’homme.

Ces nouveaux pensionnaires du centre de formation et d’encadrement Félix Antoine Tshisekedi rejoignent une autre vague de Lubumbashi pour Kaniama Kasese. À leur arrivée, ces nouveaux locataires du Centre d’Instruction et de Formation Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo seront soumis à des formations élémentaires sur le civisme, la maçonnerie, l’électricité, la mécanique automobile. Ces formations seront sanctionnées par des brevets.

Il sied de rappeler que ces nouveaux pensionnaires venus du Haut-Katanga et de Kasumbalesa rejoignent les groupes qui sont déjà arrivés de Kinshasa et du Kasaï oriental. L’objectif de cette fusion est de consolider l’unité et la cohésion nationale, mission capitale du Service National, qui est directement liée à la présidence de la République.

Monica Bubanji/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte